* FAQ  * Rechercher  * @Gimlao  * Mumble
 * Connexion
Nous sommes actuellement le Ven 23 Juin 2017 15:53:25
  Consulter les messages sans réponse
Consulter les sujets actifs



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Mar 31 Mai 2005 21:38:59    Sujet du message : Story of Gekex: Prophecy (TERMINE!)
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

LEGEND
Part IV :

PROPHECY

An epic, dramatic, and fantastic story written by:

Gekex

“Load up on guns...”
NIRVANA-Smells like teen spirit

“ Your time will come...”
IRON MAIDEN- The Wicker Man




1ére Partie:

Prologue:
Frères ennemis















CHAPITRE 1 : Intervention divine :

6 mois.
Ca fait 6 mois.
6 mois que j’ai vaincu Freiya, 6 mois que j’ai gouverné les Gekexs…
6 mois…
6 mois que chaque jour, je viens sur cette plage abandonnée, à contempler les vagues.
Rien n’a changé, et pourtant…
Le vent emmène avec lui une odeur de changement.
Le changement…
On l’attend, et au moment où il arrive, on est parti…
Alors, il nous rattrape, et c’est là que les dommages s’accumulent, laissant une plaie béante dans notre vie.
Je l’attends, moi.
Qui je suis ? Mon nom est Gekex, roi d’un peuple de reptiles extraterrestres.
Je suis une immondice génétique, crée uniquement pour préserver la mémoire morte d’un peuple disparu.
Si je suis pessimiste ?
Oui, on peut dire ça comme ça.
Je n’attends rien de la vie, et elle n’attend rien de moi.
C’est un équilibre.
L’équilibre est nécessaire à tout, la vie, la mort, le bien, le mal, l’intelligence, la bêtise…
Tout n’est qu’équilibre.
Oui, d’accord, je suis cynique aussi.
Je me demande pourquoi je pense à tout ça.
Le ciel est rouge à cause du crépuscule, le soleil vient de finir sa course, il rentre à la maison, et c’est la lune qui va prendre la garde de nuit.
D’ailleurs…
…Mon dieu…
Quelque chose vient de sortir de l’eau…
Un ange ?
Peut être un démon qui vient m’emmener avec lui en enfer…
Ca serait tout ce que je demande…

L’être qui vient de sortir de l’eau est une Oiselle bleue.
C’est une lumière dans la nuit de mon cœur…
Un canon, quoi.
Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau depuis ET6 Center.
Elle me voit, et me sourit. Je lui rends son sourire (Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas souri comme ça, moi.)en espérant qu’elle va venir par ici.
OUI ! Elle s’approche à petits pas ! Elle s’assoit à côté de moi.
Mon cœur ne tiendra pas…
« Vous venez souvent par ici ?
Quelle voix… Sensuelle, douce…
-Oui, 6 mois maintenant.
-Oh…
Graou…
-Et…Et vous ?
-Et bien… Je viens juste d’arriver.
-Vous êtes en vacances ?
Elle me regarde d’un air sombre, et ne dit rien.
-Quel est votre nom ? Dit-elle pour détourner la conversation…
-Gekex. Et vous ?
-Rubis.
Rubis… Un beau nom pour une personne sexy et sympathique…
Waow, cool…
-Que faites vous dans la vie ?continue-t-elle.
-Roi à plein temps…
-Beau boulot.
-Je sais.
On éclate de rire. Elle a un rire de cristal, discret.
Je l’adore.
-Vous voulez visiter ?
-OUI ! Ca serait avec plaisir.
Et c’est parti.
Je lui montre mon village, et la présente à Praetor, mon conseiller.
Ensuite, je lui fais visiter la forêt, on joue à cache-cache dans les arbres.
Je l’invite à dîner, dans un restaurant m’appartenant. (Être roi accorde des avantages.)
Je lui raconte mon histoire, de ma venue sur Mobius, à mon couronnement en tant que roi…
Elle me raconte la sienne « Il y a longtemps, je vivais sur la planète Rakis. Mon père-Le roi Diamant.- avait entendu parler d’une prophétie annonçant qu’un oiseau bleu le tuerait. Vu ma couleur, Papa a failli me tuer…Heureusement, Or –Ma mère- L’en a empêché et j’ai été exilée sur Mobius. Des années plus tard, Mon frère, Raké, est venu sur Mobius et m’a emmené voir mes parents. Ils m’ont bien reçu, nous avons mis les choses au point, et je suis repartie ... »
Elle s’arrête, et regarde ailleurs. Je ne pose pas de questions.
Ensuite, j’ouvre la bouteille de champagne.
Ca fait deux heures qu’on est là. La bouteille vide luit tristement dans l’obscurité.
-Si on allait voir un film ?
-Y’a quoi ?
-Je crois que …
Elle me dit le nom du film, mais je n’écoute pas. J’opine et nous nous rendons au cinéma, avec une belle gueule de bois, et les idées embrouillées.
Le film était un Polar qui racontait la mort d’une jeune fille qui s’était faite étrangler dans sa salle de bain avec la pomme de douche.
Au bout d’une demi-heure, le directeur nous demande poliment de partir, parce que nous gênons la séance avec nos éclats de rires…
Malgré le fait que je suis roi, je ne dis rien, et nous sortons.
Rubis est morte de rire, moi, je ris silencieusement.
-On va où maintenant, mon roi ?
-N’importe où, tant que je suis avec toi.
-Viens.
Elle me tient par la main, et m’entraîne dans la ville.
Où elle compte aller ?
« Cet endroit…
Elle me désigne un coin de la plage éclairée par la lune.
-C’est beau… murmure-t-elle.
-Oui. C’est vrai.
Je regarde ses grands yeux verts.
-Rubis…
-Gekex… »
Silence.
Je l’embrasse.

Le changement est arrivé, et je crois qu’il ne sera pas une blessure. Bien au contraire.


CHAPITRE 2 : Le basculement.

J’ai fait les courses pour nous deux.
Ca fait combien de temps qu’on est ensemble ?
1 mois ?
Quand on aime, on ne compte pas, et je l’adore. Jamais personne ne m’a apporté autant de réconfort.
D’ailleurs on a prévu de se marier. Non, pas maintenant, mais en tout cas, c’est prévu.
J’arrive devant la porte. Le garde m’ouvre en souriant. Je lui rends son sourire, et je monte les escaliers vers sa chambre.
« Rub… »
Je n’ai pas fini ma phrase.
Personne, et la chambre est en désordre.
Rubis est une maniaque du rangement, et de toute façon, on dirait qu’un ouragan a dévasté la maison.
Se calmer.
Réfléchir.
J’ai observé la coiffeuse. Bingo, un mot dessus.

Rends toi dans le hangar 208 sur la côte.
23 h, ce soir, SANS FAUTE.
Sinon, adieu Rubis.

On dirait une victime des romans de gare.
Un mec qui compte m’attirer dans un piége aussi grotesque a un QI de 2 au moins.
Mais ça doit être un pro, parce que personne ne savait rien.
Un piége dans le piége ?
Mouais, un tordu, quoi.
Bon, je suis censé faire quoi, moi ?
1-J’y vais pas. Conséquence : l’amour de ma vie meurt.
2-Je fais le malin, et j’envoie les forces d’élite. Conséquence : l’amour de ma vie meurt.
3-J’y vais. Conséquence : Inconnues.
La meilleure semble la troisième solution.
J’ai pas envie de ressembler à ces mecs dans les séries qui s’en veulent à mort parce qu’ils n’ont pas sauvés leur bien-aimée.
Non mais oh.
Je ne vais avertir personne, sauver Rubis, et fracasser le crâne du con qui a fait ça.

***

Froid.
Le hangar est abandonné depuis 20 ans maintenant, et seul un sinistre câble pend encore au plafond.
Froid.
Il est 19 heures. Putain, qu’est ce qu’il fout ?
« Tu es venu… »
Je me retourne. Le mec en face est en imper et sa figure est cachée par un masque en fer.
C’est bien ce que je pensais, un tordu.
-Où est Rubis ???
Il sourit, un sourire qui laisse passer de longues canines.
-Ne t’inquiètes pas pour elle, mais plutôt pour TOI.
Il dégaine un Katana et me saute dessus.
Heureusement, je dégaine mon arme et tente de parer ses coups. C’est difficile, car il a un style bizarre.
Un peu comme le mien.
Je réussis à parer une fente, et je me retrouve derrière lui. Il a prévu le coup, et il esquive sur le côté.
-Pas mal.
Il enlève son masque. Pas possible.
On dirait moi.
Moi en noir, avec les yeux blancs et la marque du Karma Obscur sur le front, mais moi quand même.
-Qui tu es ?
Sa seule réponse est de sourire encore une fois.
-BORDEL, TU VAS REPONDRE ????
Je m’approche de lui, mais il m’attrape, il me fait précipiter vers l’avant et…

CHAPITRE 3 : Nous sommes Un.

J’ai l’impression d’avoir été écrasé par un rouleau compresseur.
Le type responsable de tout ça est là, devant moi, souriant comme jamais.
-Tiens, tu te réveilles.
J’essaie de bouger, mais je suis solidement attaché.
-Tût, tût, tût, tu n’espères pas t’enfuir, quand même ???
J’arrête de me débattre, fatigué de tout, fatigué de vivre.
-Calme toi, Mon cher frère.
-Que…
-Tu m’as parfaitement entendu, je suis ton frère.
-C’est impossible…
-Tu viens d’une autre planète, tu es roi d’un peuple de lézards et tu crois encore au mot ‘impossible’ ???? Tu me déçois…
-Je…
-Maman, tu me racontes une histoire ?
-Plus tard mon chéri, il faut que tu dormes, maintenant.
Elle regarde son fils. Il a 10 ans, il est intelligent et fort…
Comme son père…
-S’il te plaît, Maman… Raconte moi comment tu as rencontré Papa…

Un Flash Back ?
-Alors, tu as perdu ta langue ?
-…
-D’accord, mais pas plus de 5 minutes !
-D’accord ! dit le jeune Stil.
-D’accord ! Répète Jam, le frère.

J’ai déjà vécu cette scène.
-Sur Nebula, il existait un petit village Gekex.
Nos parents étaient heureux et nous aussi. A cette époque, je m’appelais Jam, et toi Stil.
Mais lorsque nous avions à peu près 13 ans…

Elle ne peut pas continuer à vivre.
Les enfants sont grands maintenant, ils ont appris les rites sacrés, l’art de vivre…
« Ils n’ont plus besoin de moi maintenant. »
Depuis que son mari est mort, elle se sent mal. Elle ne mange pas, et elle dort mal.
Sa mort atténuera les souffrances…
Elle se jette dans le vide.

-… Notre père est mort au cours d’une chasse, et notre mère s’est sucidée un an après.
On a vécu de vols et de rapines, jusqu’au jour où nous nous sommes fait arrêter.
Les scientifiques nous ont choisis pour le futur, et…

Stil est sorti discrètement de sa chambre jusqu’à la chambre de son frère.
Il sait qu’il aura des remords plus tard, mais il FAUT de l’énergie.
Il entre et abat sa batte de Base Ball sur son frère.

-…Tu as essayé de me tuer avant de partir.
J’ai eu le corps brisé a peu près partout. Désormais, j’ai besoin d’un Exosquelette pour vivre.
C’est pour ça que je t’ai emmené ici.
JE VAIS TE TUER.
-QUOI ? Mais je…
-Une fois que je t’aurais tué, ton énergie me permettra de survivre…
-Mais… Pourquoi je ne me souviens de rien ???
-Parce que les scientifiques t’ont effacé la mémoire afin que tu n’aies pas envie de me tuer plus tard…
Ca a marché…
-Merde…
C’est le seul mot qui m’est venu à l’esprit. Le seul que j’ai trouvé face à la vérité, et à l’avalanche d’horreurs qu’il vient de me dire…
Il me frappe à la tête, et je sombre dans le noir.
Une voix…
-Tu es vivant…
-Hein ?
-Cela faisait si longtemps que je voulais te voir…
-Maman ?
-Oui, c’est moi.
-Tu es …
-Morte, je sais… Pourtant, je te parle.
-Je…
-Tes tatouages ont permis à mon énergie de se canaliser en toi… Mais seule ta rencontre avec ton frère pouvait me réveiller…
-J’aurais tellement voulu ne rien savoir, ne rien entendre…
-C’est dur, je sais. Seulement, la seule façon de t’en sortir sera d’affronter ton passé.
-Tu veux dire… ?
-Tôt ou tard, l’un de vous deux, entre ton frère et toi, finira par mourir.
Fais attention, mon fils, il est mauvais. Il a rencontré Freiya, et cela a altéré ses pensées.
Il rêve de te tuer, c’est son seul but.
-D’accord. Je t’aime, Maman.
-Moi aussi, mon fils. Maintenant, sois fort.
J’ai l’impression de sentir une larme tomber sur mon visage.
-Au revoir…


CHAPITRE 4 : Prison.

Argh.
Mal.
-Mon frère…
-Son rythme cardiaque redevient normal…
-Parfait, Luna…Spike, active la charge…
-Maître…
-FAIS LE !
J’ai l’impression qu’un Fakir fou tente de me rentrer des milliers de couteaux dans le corps.
-Ah… Il se réveille enfin.
La personne venant de parler est une louve noire. Un chat Gris se tient devant un PC, attaché à une chaise reliée au sol.
-Bien…
Mon frère est assis sur un fauteuil, comme un empereur…
-Alors, tu es satisfait, frérot ???Où devrait-je dire…Jam !
Il me regarde, comme pétrifié. Soudain, il hurle.
-CE NOM EST MORT, IL A DISPARU, TU L’AS TUE !!!!
Il s’arrête, essoufflé…On dirait que cela le perturbe que je l’appelle par son ancien nom.
-Désormais, pour chacun des rescapés de notre planète, mon nom est Knight !!!
Il a dit cela comme une provocation. Le Félin dans le coin élève la voix.
-Heu…Maître, pourquoi renier votre passé ? Il est inutile de…
Un grognement arraché à l’autre Animaloïde l’empêche de terminer.
Knight se tourne vers moi, subitement amusé…
-Je rêve de te tuer depuis des jours, Gekex…Mais je pense qu’il sera plus amusant de te faire encore un peu souffrir…
Il claque les doigts.
-Luna, va chercher la prisonnière.
La louve sort, en me fixant avec mépris. Le chat semble désespéré…
Je comprends.
-KNIGHT ! SALE RACLURE DE MERDE !
Il ne répond pas, ce connard…
-GEKEX !
-RUBIS !
Il va la torturer… Il va l’électrocuter…
-Maître, non !!!!!!!!! Je… Je refuse !!!! Hurle le Chat Scientifique…
Mon frère se tourne vers lui et murmure :
-Obéis, Spike, ou sinon, ta mère crève…
L’autre pâlit… Je commence à comprendre le chantage…
Luna abaisse une manette. Je ferme les yeux…
Elle ne hurle pas, même pas un soupir.
-RECOMMENCE !
Je rouvre…
Rubis est immobile sur une chaise de torture… Entourée d’éclairs, elle ne faiblit pas…
Ca dure 5mn, puis le lézard fait signe d’arrêter…
-Je crois que notre hôte en a assez, je me trompe ???
Va te faire foutre, ordure…
Il éclate de rire, et sort avec Luna, me laissant seul avec mon amour et Spike…
-Rubis…Ca va ?
-…Oui…
Elle ne semble rien avoir, et est même en pleine forme.
-Je ne te l’ai pas dit, mais je suis capable de me fondre dans certains éléments !!!
-QUOI ???
Spike nous regarde, intéressé…
-Quelle est cette arme sur ton dos, Rubis ? Demande-t-il.
-Un Zanbatooh, pourquoi ??? Il s’agit d’un bâton de combat de mon peuple !
Spike attrape l’arme et fracasse mes liens… Je bondis, et je me transforme en Ninja Gekex, avant de tronçonner les autres cordes.
Le félin évite mon regard, apeuré.
-T’inquiètes, j’ai entendu ce que t’as dit Knight.
-Je…Je voulais pas, mais il m’a forcé… Ma famille compte beaucoup pour moi, tu sais…
-C’est rien. Le plus important, c’est de sortir d’ici !
-Le seul moyen est de traverser la salle de l’Arsenal…
-Situation ? demande l’oiselle.
-Des robots… Il y a aussi des Gekexs renégats, robotisés par Lui.
-Merde.
-En restant discret, on y arrivera ! Propose le chat.
-Non !
Je me prépare au combat, en astiquant mon Katana, un étrange sourire sur le visage.
Rubis esquisse un sourire, mais Spike semble un peu moins sûr de lui.
-Le meilleur moyen serait plutôt de se la jouer bourrin !

CHAPITRE 5: When the battle begins…

J’ai foncé dans le tas comme un bourrin en manque de sang.
Les machines n’ont pas eu le temps de se défendre qu’elles étaient déjà en lambeaux.
Rubis fracasse le reste avec son bâton, et Spike évite les coups en tirant maladroitement avec un DeasertEagle…
Rien à dire, ça déchire.
Soudain, les MetalGekexs arrivent.
Ils ressemblent à Knight en Exosquelette complet, à part qu’ils ont des mitraillettes à la place des bras.
Les balles ricochent sur eux, alors j’utilise la traditionnelle tactique du « FreeStyle of Neo ! » qui consiste à tout buter à l’aide des arts martiaux !
Spike griffe désespérément une des machines et parvient à couper un câble par miracle !
Je fracasse un robot, et me sers de son arme pour buter les autres, avec succès !
Rubis est occupée à envoyer balader les ennemis à travers la pièce.
D’autres arrivent, mais je les envoie en Enfer à coups de sabres, grâce à Ninja Gekex.
Et Luna apparaît, occupée à nous mitrailler avec des Uzi.
Rubis fonce vers elle en renvoyant les balles grâce au Zanbatooh.
Bon.
Spike se précipite sur un PC en criant qu’il va tenter de pirater le système.
Et IL arrive.
Je ne parle pas. Lui non plus.
Je deviens normal, et lui fonce dessus. Il fait de même.
Le sang coule. Tout est rouge.
Je saute jusqu’à la rambarde au dessus, suivi par mon frère.
Il me tape dessus sans tactique, comme moi d’ailleurs.
C’est un combat de dégénérés et nous le savons tous deux.
Ni honneur, ni merci.
Il dégaine son Katana, je l’imite.
Le combat s’éternise, les balles perdues crépitent.
Quand, sans que je m’y attende, je ressens une vive douleur à ma droite. Knight semble aussi touché, car il grimace.
Je tombe sur la terre ferme.
Je m’aide de mon bras droit pour me relev…
Mon bras droit n’est plus à sa place ????????
BORDEL ! IL M’A COUPE LE BRAS DROIT !!!
Quelqu’un me tape sur le dos. C’est mon frère, désormais manchot, qui me frappe ensuite avec mon propre bras !

CHAPITRE 6 : Un dernier combat pour TOI !



Tout baigne dans une lueur orangée.

- Frère…
-Knight, comment on a pu en arriver là ?
-…
-On était comme les cinq doigts de la main…
-Les temps changent… L’évolution veut qu’il ne reste qu’un seul des deux U.L.F à la fin de notre histoire…
-Non…
-Il faut que l’un d’entre nous meure, que tu le veuilles ou non.
Il continue de parler, mais je n’écoute pas, je regarde mon bras dr…
Mon bras droit ?
-KNIGHT, QU’EST CE QUE TU AS FAIT ????
A la place de mon bras, se trouve celui de mon frère.
Et c’est lui qui a le bon bras !
-Nous devions faire ainsi. La symbiose est ainsi complète….
Il a repris son mauvais sourire.
-Maintenant, il faut décider duquel d’entre nous va crever.
Il a quelque chose dans la main… Un détonateur !
-Nous sommes ici dans la salle des machines. Tes amis se battent à l’étage supérieur pour y accéder. Tu as Une minute pour me vaincre et te sauver !
En disant cela il actionne le détonateur !
Je lui saute dessus et nous nous battons.
Je tente de le farcir de coups à la tête, mais bloque tout et tente de m’attraper et de me faire passer par-dessus lui. Je réussis à le faire basculer et il me lâche. Il évite un coup de pied et se retrouve derrière moi… Heureusement que les lézards ont de longues queues !
Je le fais tomber, et je lui saute dessus, mais il évite, ce salaud !
Je sais qu’il ne me reste pas beaucoup de temps, alors j’essaie de le finir…
Impossible… Il est trop rapide !
De rage, je hurle de tous mes poumons.
Ca marche, la marque du Karma Obscur sur mon ventre enfle, et j’entre en Berserk…
Je le mitraille de coups, mais il a prévu cette issue et se transforme lui aussi.
Ce combat sera-t-il sans fin…. ???
Soudain, je le frappe au bras droit. Il grimace et s’effondre. BINGO !
Je récupère le détonateur et je désactive la bombe.
Knight est assommé, j’aurais le temps de partir…
…Avec le détonateur…

CHAPITRE 7: I’ll be Back for you, brother!



Je sors de la salle. Rubis et Spike m’attendent, couverts de sang, mais heureux.
-On s’en va ?
Un vaisseau nous attend.
Mais…
-GEEEEEEEEKKKKKEEEEEEEEEXXXXXXXX !!!!!
-Oh non, pas lui…
Si, c’est lui, pas de doute. Il est là, entouré d’une lueur bizarre.
Un Ultima Knight ?????
Comme par réaction à ce contact, je sens l’énergie venir au fond de mon Karma, tandis que ma mère me parle…
-Gekex, vous ne mourrez pas maintenant, ton frère et toi. Cherche l’élu une fois que tu t’en sortiras…
- ???
-Fracasse le et dis à tes amis de s’en aller !!!Vite !!!!!

La transformation est terminée…
Je le sens, je gagnerais ce combat ! Rien ne peut me vaincre !!! CE QUI NE ME TUE PAS ME REND PLUS FORT !!!!!!!!!
Il a remarqué que je suis devenu un Demi-dieu… Une créature enfouie en moi, ma transformation la plus puissante !
GEKEX DIEU !!!!
Je hurle aux autres de s’en aller…
Et je fonce le tuer…
Il n’a pas le temps de me frapper que je me téleporte juste derrière lui…
Il hurle.
Je l’attrape et je l’envoie à travers la base.
Ensuite je prépare une attaque surpuissante.
-GEKEX INFERNO !
Une immense boule d’énergie fonce jusqu’à lui…….
J’aurais dû mieux équilibrer la puissance. La terre tremble, et je vois des flammes surgir du sol…..
La base est en train d’ Implos…

Je me réveille, fatigué
Toujours en Dieu, mais quand même.
Des décombres volent un peu partout, et …
ENCORE LUI ?????!!!!!
Je lui envoie une boule de feu, mais il continue à me foncer dessus.
Il s’autodétruit ????
Je l’évite juste à temps…
-JE REVIENDRAIS, FRERE, TU Entends ???? JE TE TUERAIS !!!!!!!!!!
Je ne réponds pas…

***

Je rentre.
Elle m’attend devant le palais.
-Tu es revenu…
Mon énergie s’épuise. Je redeviens normal…
-Rubis…
-Chhhttt…
Fatigué…Je n’ai pas dormi depuis un million d’années au moins….
Elle comprend et elle m’emmène jusqu’à ma chambre.
Je m’écroule sur mon lit…
-Gekex…
-Hein ???
-Rappelles-toi…
-Je…
-Dans un an et demi, un démon apparaîtra sur terre…
- ???
-Tu dois chercher Celui qui a la Marque…
Lui seul peut nous sauver tous...
Compris ??? Trouves le !
Des souvenirs anciens remontent en moi, laissant une marque indélébile dans mon esprit…
Il y a 2000 ans…
Deux héros ont sauvés Nebula du mal…
L’un d’eux avait une marque sur son ventre. La légende dit que la marque échouera sur un habitant d’une autre galaxie…
Toute l’histoire Gekex me revient….
La coalition des huit mondes… La dispersion suite à l’explosion de Nebula…
Mal …
Le transfert est terminé…
Je SAIS maintenant que tout espoir n’est pas perdu. Je trouverais ce type. Je DOIS le faire.
Pour Mobius. Pour Maman.
Pour moi.
Le soleil se lève sur un nouveau jour.
Je le sens.


Fin de la première partie.


2éme Partie :

Celui qui a la marque…


CHAPITRE 1 : ETVI Center.

Je me lève.
Il fait beau. Les rues d’ET6 City grouillent de monde.
Mon nom ? Genta.
Hérisson rouge et noir.
Mes parents ont été tués, il y a 15 ans.
J’avais trois ans.
Toutes les familles d’accueil m’ont rejetées, je suis trop instable, soi-disant…
J’ai vécu à l’écart du monde, dans cette maison dans un arbre, à la sortie de la ville.
Je suis le cours de combat de SuperSeb, le hérisson immortel.
D’ailleurs, je suis en retard de 5 minutes.
Je cours jusqu’à la salle. Seb a déjà commencé le cours…
Je m’assieds, et je regarde sa démonstration de destruction d’un ennemi.
Soudain, il s’arrête et regarde dans le fond de la salle, médusé.
Je suis son regard… Un type vient d’entrer. Un lézard bleu, il a un bras mécanique, et il est vêtu d’un T-shirt rouge et d’un pantalon noir. Des tatouages ornent son bras, et il remue sa queue négligemment.
« On va faire une pause de quelques minutes… murmure le maître entre ses dents.
Il semble troublé, et se dirige vers le nouveau venu.
Je me cache dans un coin.
-Ca faisait longtemps, Gekex.
-2 ans.
-Pourquoi tu es revenu ???
-Je suis venu chercher quelque chose qui devra tous nous sauver.
Le hérisson semble surpris.
-Heu … Qu’est ce qui est arrivé à ton bras ????
-Une longue histoire… Je veux bien te la raconter…
Il s’assied, et commence son récit.
[Partie 1]
Le lézard s’arrête quelques instants…
Et regarde soudain dans ma direction…
-Sors de ta cachette, p’ tit gars…
Surpris, je comprends qu’il est impossible de fuir. J’avance dans la lumière.
Aussitôt, le reptile m’observe bizarrement…
-Quel est ton nom, hérisson ?
-Genta.
Gekex semble troublé…
-Genta, il faudra que je te parle un peu…

Tout d’un coup, le plafond s’effondre, et des sortes d’êtres mi-chacal, mi-momies entrent…
-Merde, ça commence déjà !
Seb enfonce son épée bâtarde dans un des monstres sans un mot.
Le lézard se précipite à l’extérieur, tandis que j’enfonce mon Katana dans le corps d’une de ces…Choses…
Ces saloperies de bestioles semblent avoir envahi toute l’école…
Je décapite un autre de ces Zombies, et je me précipite vers le reste des salles.
J’aperçois mon ami Safalo en train de couper en deux la tête d’un de ces trucs.
Des corps parsèment le couloir, des têtes volent…
Gekex se trouve dans la cour…
Je n’ai jamais vu ça.
On dirait un ballet. Tout est coordonné, et les Bêtes se fracassent lamentablement par terre, avec des membres en moins.
Soudain, quelque chose passe à toute vitesse devant moi, et se joint à Gekex dans sa danse de mort.
C’est DarkLight, un professeur classe et efficace.
Le combat qui se déroule sous mes yeux est beau à pleurer. Les deux combattants fracassent les bestioles, et semblent pris dans une sorte de tourbillon meurtrier…
Les momies – chacal battent en retraite…
…Et tombent dans les filets de SuperSeb, qui d’un grand coup de son épée Massacre, explose, tue…
Bientôt, seuls le bruit des corps qui s’écrasent par terre résonne.
DarkLight est un hérisson noir et vert. Ses mèches lui tombent sur le visage, et cachent ses yeux.
-Gekex…
-Salut, DarkLight…
-Tsss. Avertis quand tu passes par ET6… Ca faisait longtemps…
-Hm… En effet.
Ils se serrent la main.
-Par contre, je n’explique pas que tu reviennes après deux ans d’absence.
-On va dire que des affaires m’appellent…
Le hérisson éclate de rire puis s’éloigne lentement.
-Sayonara, Blue Lizard !
Gekex esquisse un sourire.
Et se tourne vers moi.
-Genta. Je voudrais que tu deviennes mon élève.
C’est ce que je rêvais qu’il dise. N’importe qui rêverait d’avoir ce Guerrier pour prof.

CHAPITRE II : La lecon.

Gekex m’emmène dans un lieu étrange.
Une clairière.
Au milieu d’une forêt à moitié détruite.
« Nous y voilà…
Il y a un vaisseau au milieu de la clairière.
-En avance, comme toujours.
Une renarde bleue tigrée bleu foncée sort de l’engin, et se dirige vers nous.
-Salut, grand frère.
-Salut Kali.
Aussitôt, mon maître se tourne vers moi pour m’informer qu’ils sont frères de sang.
-Heu…. On commence la leçon ? Dis-je.
Gekex sort son Katana.
-Je vais commencer par t’évaluer… VAS –Y !
Je pare un coup vertical, et tente de caser un coup vers ses jambes.
Il esquive, et place un coup de pied au torse.
Surpris, je recule et me heurte à un arbre. M’en servant comme appui, je m’élance et essaie de déséquilibrer mon adversaire. Celui-ci pare de justesse, et frappe d’un coup d’estoc.
Roulant sur l’herbe, je parviens à éviter et j’utilise la technique des ciseaux : je réussis, et le reptile s’écrase au sol. Criant de triomphe, je vais le frapper, quand je me rends compte que…
Il est juste derrière moi. Trop tard pour me retourner, je suis désarmé et jeté à terre.
La lame de son sabre étincelle à trois centimètres de mes yeux.
-Ta technique n’est pas mauvaise, mais il faut t’améliorer.
Rengainant son épée, il sourit, et dit calmement :
-Recommence.
-Quoi ?
-Recommence. Tu ne partiras pas de ce lieu tant que tu ne m’auras pas vaincu.
Je reste bouche bée.
-Hein ?! Mais…
-RECOMMENCE !
Il fonce vers moi, et me lance un coup de poing.
Je bloque son coup, et lui flanque un coup de pied, qu’il arrête sans difficultés.
A ce moment, je me mets en rage et enchaîne une série de coups.
Surpris, il bloque et frappe d’un seul coup de pied entre mes jambes. Le souffle coupé, je tombe à genoux par terre. Je réussis péniblement à bloquer un coup de poing, et je frappe de toutes mes forces.
-Ouuuuuuuuffffffffff !
En plein dans le mille ! Il tombe à son tour dans l’herbe.
Nous récupérons lentement, sous l’œil amusé de Kali.
Gekex me fait un signe : il est tard, et il faut manger.
Pendant le repas, personne ne parle.
Après avoir mangé, le lézard m’entraîne dans la clairière, et sort deux MP5.
-Hé, attends !
-Les balles sont à blanc.
Ca ne me rassure pas. Gekex me lance un des flingues, et me dit :
-Maintenant, bats-toi !
Les tirs fusent.
Je suis forcé à me retrancher derrière un arbre, tout en tirant.
Soudain, je le vois au dessus de moi !
Argh, il attendait ça !
Evitant les balles rapidement, je tire sur lui.
Quoi ?!
Il a dispar…
Je sens le canon de son flingue sur ma tempe.
-Game over, Genta.
-Pas encore !
Je le fais basculer en avant, et nous nous retrouvons face à face, en train de braquer nos guns l’un sur l’autre.
-C’est bon.
Nous lâchons nos armes, et il sourit.
-Tu es un excellent élève, mais sache une chose…
-… Ce n’est que le début.
Il éclate de rire.
-Tu apprends vite, mais là où nous devrons aller, ça ne servira à rien.

CHAPITRE III : Droit dans le mur

Il avait raison.
Il y a … Combien de temps maintenant ?
Trois mois ?
Tant de morts, tant de sang… A cause de moi.
L’histoire que je vais raconter maintenant est celle du démon chacal, de l’amour trahi.
C’est aussi celle de l’apprentissage. Du courage.
J’ai appris plus en trois mois qu’en 18 ans.

***
Le temps. Comme un gouffre profond.
On tombe, et quand on essaie de se rattraper, il est trop tard.
On est déjà écrasé.
***
Son cadavre gît dans mes mains. Mort. Par ma faute. Pour me protéger.
« Hé, Kid… L’espoir survit… »
Il meurt enfin.
Mes larmes se mêlent à son sang.

Mais ce n’est pas là que finit l’histoire.
Ce n’est pas là qu’elle commence.
Ni qu’elle continue.

***
Tout à l’heure, à la morgue, ça pouvait pas être pire.
J’avais presque plus de sang, j’étais obligé de me tenir à un mur pour marcher.
Je me suis rappelé.
Elle m’a dit.
Je sais. Je dois faire quelque chose.
Je suis sorti.
Les cadavres gisaient encore dehors. C’était horrible.
Le sang, le sang partout…
J’ai alors repéré mon Katana.

***

Qu’est ce que je dis ?!
Ce n’est pas là que ça a commencé !!!
Là où tout a commencé, c’était deux mois après mon arrivée chez Gekex.

***

C’était l’été.
Un beau mois de mai. De beaux muguets, et tout.
Gekex m’avait dit que des changements allaient arriver.
- Le changement n’est pas nécessairement mauvais, lui ai-je dis.
- C’est vrai, mais certaines choses doivent rester telles quelles.
- Oui, ai-je répondu. Je pensais aux belles choses sur terre.
***
Il m’a emmené à ET6 City.
ET6 est le plus bel exemple de perfection sur terre : un mélange d’architecture médiévale et moderne, avec, au centre, le fameux ET6 Center.
ET6 Center ressource toute la ville en énergie… Et en héros.
En effet, certains membres sont tellement puissants, qu’ils ont décidé de transmettre leur savoir aux jeunes générations.
Gekex aurait pu en faire partie, mais il a décidé de n’apparaître uniquement qu’en « guest star »
Une sorte de Ninja, quoi.
-On y est.
La taverne du temps, là où les grands esprits d’ET6 se rencontrent.
Nous-nous asseyons à une table éloignée.
-Ok, mon informateur ne devrait pas tarder, dit mon maître.
En attendant, nous buvons solennellement un verre d’eau.
Quand quelqu’un rentre.
-Gekex. Murmure le nouveau venu.
L’interpellé lui fait signe d’approcher.
Le type qui vient de s’asseoir à notre table est un chat gris. Des marques noires forment des arabesques sur son visage, et il porte une paire de lunettes avec élégance.
-Genta, voici Spike, il est expert en informatique, chimie et il connaît presque tout sur notre planète.
-N’exagérons rien.
Il saisit la bouteille d’eau et se servit un verre.
-Bon…
-Tu l’as ? Murmura le lézard.
-Oui…Le mouchard est prêt.
-Ok…
Gekex ouvrit un PC portable, et commença à ouvrir des fenêtres de programmes.
-C’est quoi ça ?! M’exclamai-je.
-Tu sais que chaque être vivant a son code génétique propre… Expliqua le reptile.
-Oui, et alors ?
-Spike a créé un programme qui permet de suivre la progression d’une personne en prenant un peu de son sang, et en numérisant l’ A.D.N obtenu… Ne me demande pas comment ça marche, je n’en ai aucune idée, je sais juste que ça a été créé à partir de certaines technologies d’Eggman, notamment la Robotisation.
-En fait, Eggman numérisait le sang de ses méchas, ce qui permettait non seulement de les robotiser, mais d’y injecter les informations voulues, et donc de les garder sous contrôle.
C’est grâce à ça qu’il pouvait contrôler ses Mechas…Continua Spike.
Il but son verre d’eau, nous fixa et poursuivit.
-En fait, ce programme est basé sur cette numérisation du sang. Actuellement, je travaille sur une amélioration, qui permettra de voir à travers les yeux de la personne suivie, grâce au san
g qui passe par le nerf oculaire, mais…
Il fût interrompu par un cri de Gekex, qui venait de lancer le programme.
-Spike, tu es un dieu de l’informatique !
Sur une carte de la ville, on voyait un petit point blanc qui s’avançait vers une avenue…
Non seulement le scientifique avait créé ce système à partir d’une technologie compliquée, mais il avait réussi l’exploit de le combiner à un plan détaillé de la ville !
Je sifflais pour souligner mon admiration, et observais l’écran.
-Et qui représente le petit point ?
Gekex me regarda, un petit sourire aux lèvres.
-Mordock Shootdodger…
-QUOI ?!
Je les examinais tous les deux.
Ils devaient être fous à lier.
Mordock Shootdodger était le meilleur flic de la ville.
C’était un échidné albinos. Sa maîtrise parfaite du Katana et du fusil à canon scié en faisait la terreur de la pègre du monde entier.
Rien qu’à l’entente de son nom, les truands étaient parcourus de frissons.
Mordock avait mené à bien plus de 500 enquêtes.
Tout le monde le respectait, certains le vénéraient…
Jusqu’au jour où, en rentrant de chez lui, il avait découvert sa femme et son fils de 5 ans morts.
C’était un mois avant que j’arrive à ET6 avec Gekex…
Depuis un mois, Mordock avait tué des centaines de personnes, truands et policiers confondus. A chacun il avait posé la même question : « Qui a tué ma femme et mon fils ? »
Tous avaient répondu qu’ils l’ignoraient. Tous avaient été tués, voire torturés.
Il avait fait sauter un asile psychiatrique, seulement parce que son directeur était un trafiquant de drogue…
Mordock était un cinglé, un psychotique névropathe, auto destructeur et kamikaze.
Gekex venait de prononcer son nom.
-Tu es malade…
-Non. Sucidaire.
-Il a tué prés de 300 personnes !
-Et moi le triple.
-Pourquoi lui ?!
-Primo, il est un combattant essentiel pour ce qui va suivre.
Secundo, je l’aime bien.
Tertio, il connaît la ville, ses environs, ses truands, son histoire…
-Et c’est une raison pour le choisir lui ?!
-Ecoute, t’aurais fait quoi à sa place ? T’aurais dit ‘ Tiens, j’ai qu’à m’asseoir et pleurer ?’ ?!
-…
-T’aurais fait pareil…
-Non…
-Oh si, crois moi.
Se tournant vers l’écran, il regarda distraitement.
Soudain, je n’y tins plus, je hurlais :
« Bordel !!!! Je suis au courant de rien, j’ai l’impression que vous préparez une guerre dans mon dos !!!! Qu’EST CE QUE VOUS MIJOTEZ ??????!!!!!
Le reptile me regarda fixement, se leva et me fixa droit dans les yeux.
- Calme toi, et écoute moi attentivement.
Hébété, je tombais dans ma chaise.
-Sur ma planète d’origine, on a coutume de raconter l’histoire d’un jeune héros qui avait sur son ventre la Grande Marque, qui regroupe le pouvoir des 7 autres marques sacrées de Nebula.
Or, selon la légende, la marque sacrée échouera sur un être qui devra combattre le terrifiant démon chacal… Genta, as-tu déjà observé attentivement la marque sur ton ventre ???
-Heu…
-C’est la Grande Marque. Tu sais ce que ça veut dire ?
Je compris d’un seul coup l’immense responsabilité reposant sur mes épaules….
-C’est impossible… Je ne suis même pas un habitant de Nebula !
-Et alors ?
-La…prophétie, ne mentionne pas que…
-La prophétie dit que, sur la planète où le démon Chacal viendra, un être élu par les anciens devra le combattre. Elle ne mentionne pas l’espèce de l’individu…
-…
- Il n’y a pas d’Histoire sans prophéties, il n’y a pas de prophéties sans héros. Il n’y a pas de héros sans prophète…
-Et tu…
-Oui, je suis le prophète chargé de venir t’avertir, t’entraîner…
-Je…Je n’y arriverais pas.
-Tu…..
Spike poussa un cri.
-Hé, venez voir ça !
Nous nous précipitâmes vers l’ordinateur.
Une fenêtre venait de s’afficher en haut à gauche de l’écran « CALL RECEPTION »
Une voix se fit entendre. « Ici Mordock.
-Mordock, ici Gekex.
-Je suis dans l’entrepôt.
-Alors ?
-Tes prévisions étaient exactes, il n’y avait que deux gardes, ce fut facile de les éliminer.
-Quel genre de garde ?
-Les espèces de momies. En Imper.
-Hmpf.
-A l’intérieur, les cadavres des employés de maintenance, quelques bidons d’essence…
-Pas de …
-Aucune trace de ce que tu sais. Il nous a battus de vitesse.
-Merde !
-Par contre, j’ai trouvé quelque chose d’autre…
-Quoi donc ?
-Un boîtier avec un bouton dessus.
-N’Y TOUCHE PAS !
-Quoi ?!
-Ceci est un émetteur d’ondes soniques à basse fréquence !
-Oh merde.
-Ils ont du prévoir ta venue, ont posé les explosifs, et ont juste laissé l’émetteur…
-Et puis…
- ?
On entendit soudain un grand fracas, suivi de jurons, et de détonations.
-Mordock ?
-Bordel de merde ! Ils sont là !
-Y’en a combien ????
-Au moins une centaine !
-On arrive.
Nous courrons.
Moi plus vite, car Gekex a plus de mal à atteindre Mach 3 que moi.
J’arrivais à l’entrepôt 5 mn plus tard. Inutile d’attendre le lézard, il était bien trop lent.
Pénétrant furtivement dans le bâtiment, je me glissais dans l’ombre, observant la fuite de certaines momies, terrifiées par Mordock.
Celui-ci semblait se trouver dans une autre pièce, qui pouvait être accessible par les conduits d’aération…
Rien de plus simple. J’entrais dans le conduit et observait la scène d’en haut.
L’Echnidé voltigeait, son Katana à la main, tranchant corps, têtes, membres sans discernement. De son autre main, il utilisait son fusil à canon scié pour tuer à distance.
Un ennemi tenta de le prendre par derrière, lorsqu’il referma ses bras, il était trop tard.
Le policier lui saisit le bras droit, et l’arracha. Un flot de sang jaillit du corps du malheureux, qui hurlait d’un cri inhumain…
Se servant de sa victime comme bouclier, l’Albinos mit en joue un pauvre hère qui essayait vainement de frapper à l’aide d’une lance trop grande pour lui.
Le coup partit, explosant la tête dans une gerbe de sang.
Malgré ces démonstrations de savoir-faire guerrier, les ennemis arrivaient toujours plus nombreux. Mordock serait bientôt dépassé. J’entrais alors en scène.
Je détruisais le panneau d’aération, écrasant un ennemi qui se trouvait sur mon point d’atterrissage.
En dégainant mon Ninja to, je décapitais un inconscient qui tentait de m’agripper.
Tranchant quelques têtes sur mon passage, je me dirigeais vers mon allié, qui avait fort à faire avec un Chacal qui lui bondissait dessus.
J’attrapais un des assaillants et m’en servis pour bondir vers une des momies qui attaquait l’Echnidé par derrière.
-Hey, Kid !s’écria mon compagnon.
- ?
-Gekex arrive quand ?
-Aucune idée !
Sans un mot, nous continuâmes à combattre.
Les ennemis semblaient toujours plus nombreux.
C’est à ce moment qu’une réaction de peur se fit sentir dans les rangs des adversaires.
Gekex se tenait dans l’entrée, torse nu. Ses yeux brillaient d’une lueur folle, son corps était couvert par une marque noire, des têtes étaient accrochées à sa ceinture. Il se servait d’un Katana et d’un Ninja to.
Il leva les yeux, et lécha ses babines ensanglantées.
-Du…Sang…
Alors la boucherie commença.
Les ennemis n’essayaient même pas de se défendre. Ils se faisaient taillader sans pitié.
Les hurlements de douleur et de désespoir semblaient bien plus normaux par rapport au rire de Gekex… C’était horrible, mais je n’arrivais pas à fermer les yeux.
Les membres volaient, certains étaient étouffés par le sang de leurs congénères…
D’autres encore se traînaient par terre malgré le fait qu’ils n’avaient plus de jambes.
Il n’y eut aucun survivant.
A la fin, le reptile s’agenouilla, détacha les têtes de sa ceinture, et sembla se concentrer intensément. La marque noire disparut progressivement de son corps, et il redevint normal.
Remettant son T-shirt et son long manteau, il dit calmement :
« Je n’avais pas le choix. Je déteste faire ça, mais ils ne sont plus des êtres vivants à proprement parler… »
Je ne dis pas un mot. Mordock non plus. Nous sortîmes, puis Gekex sortit l’Emetteur d’ondes à basse fréquence et appuya sur le bouton.
L’entrepôt explosa, laissant le souvenir de cette horrible bataille dans les cendres…



CHAPITRE IV : Seth

« Bon, O .K, qu’est ce que vous cherchiez dans cet entrepôt ???
-Genta…
-ARRETE DE ME METTRE A L’ECART, BORDEL DE MERDE !
-On cherchait une Chaos Emerald…
-Une…
-Gekex, autant vraiment tout lui dire. Dit calmement Mordock.
-OK…Selon nos sources, le démon Chacal cherche à obtenir les 7 Chaos Emeralds.
-Pourquoi faire ?
-Aucune idée, mais sûrement pas pour faire la collection.
-On sait aussi qu’il a obtenu le dessin des 7 marques sacrées. Dit Kali en sortant de l’ombre.
-Le seul problème, c’est qu’on a aucune idée de l’endroit d’où il vient, ni de ses plans.
-Il ressemble à quoi ?
-On ne sait pas trop, on dit qu’il a vraiment une tête de chacal, et que ceux-ci rôdent autour de lui.
-Pas très utile comme indication…
A ce moment, l’écran Call Reception s’afficha.
Une voix féminine prononça alors cette phrase :
-Gekex ? Ici Rubis…
Le visage du reptile se fendit alors d’un large sourire, et ses yeux commencèrent à pétiller.
-Rubis…
Nous le laissâmes seul avec sa correspondante, puis je me mis à réfléchir sérieusement.
Gekex m’avait dit que j’étais l’élu. Mais était ce sûr ?
Il était possible qu’il se soit trompé, ou encore que le véritable Elu avait été tué !
Tant de questions, si peu de réponses, et si peu de temps…
Gekex revint.
-Genta, Mordock, venez avec moi…
-Que se passe-t-il ?
-Rubis a vu le Démon Chacal…

***

Ce coin de la ville était particulièrement sombre et inquiétant.
Les lampadaires ressemblaient à des tentacules… Tout semblait déformé…
-La voilà.
Alors apparut Rubis. Je comprenais maintenant pourquoi Gekex en était tombé amoureux.
Cette fille était une bombe.
Une bombe à l’état pur.
-Gekex !
-Rubis !
Ils s’embrassèrent passionnément.
Mordock lui-même semblait attendri.
Ils s’arrêtèrent et le lézard prit la parole.
-Où est cette saloperie de chacal, qu’on en finisse ?
-Justement, je voulais te dire que…
Soudain, une ambiance pesante s’abattit sur nos épaules … Chacun se sentait mal à l’aise…
Je levais les yeux, et comprit pourquoi…
Un être se tenait debout au dessus de nos têtes.
Sa longue tunique avait pour motifs des serpents qui semblaient se mouvoir de manière malsaine… Il avait un grand sceptre, dont la tête était celle d’un chacal tenant une pierre dans sa gueule.
Sa bouche se fendait en un sourire horrible, à cause de ses crocs. Sa fourrure était grise, mais des motifs rouges ornaient ses mains…
Mais le pire, c’était ses yeux…
On aurait dit que l’enfer s’était tenu tout entier dans son regard. TOUT était noir dans ses yeux.
Le démon Chacal.
-Vous parliez de moi ?
Cette voix. Terrifiante. Indescriptible.
-Mon nom est Seth. Et je suis né pour détruire les misérables êtres de votre condition.
-Misérables, hein ? On va voir, gueule d’amour ! S’écria Mordock en dégainant son Shotgun.
-Mordock, NON !!!
Trop tard. L’echnidé avait déjà tiré...
Seth leva son sceptre… Et dévia chacune des balles.
-Minable… J’oubliais… Vous n’êtes que des êtres vivants.
Ses yeux se fermèrent. Ses mains se joignirent, tandis q’une sorte d’ombre grandissait autour de lui.
Il ouvrit les yeux. L’enfer se déchaîna.
Une chose gigantesque grandissait derrière lui… Cela prenait une forme…
Gekex fût le premier à réagir.
-Oh, merde…Courrez, COURREZ !!!
Seth venait d’invoquer la plus grande créature jamais vue… On aurait dit une espèce de grand et énorme Molosse, dont les yeux jaunes brillaient dans l’obscurité…
Tous eurent soudain la même envie que Gekex : courir…
La bête semblait ultra rapide, et il semblait qu’elle résistait aux balles, compte tenu du fait que Mordock la Flinguait comme un malade, et que rien ne se passait.
Kali courrait plus vite que les autres, et elle s’accrocha à une rambarde d’escalier, de façon à atteindre des hauteurs.
Gekex fit un bond spectaculaire, ferma les yeux en l’air, murmura quelques phrases incohérentes, et une réelle détermination s’afficha sur son visage. Il se mit à courir sur les murs, à faire des acrobaties, et surtout, il avait dégainé deux MP5 dont il se servait pour mitrailler le monstre en hurlant.
A ce moment, Mordock fit un dérapage, et lança une grenade incendiaire sur le chien.
Celui-ci se prit le projectile en pleine face, ce qui le ralentît sérieusement, et surtout, sembla faire de l’effet…
Je décidai alors de faire une folie… Je pris mon appui sur un mur, sautais vers la bestiole, et atterrit sur son dos…
-BORDEL, GENTA… !!!!
Trop tard, je plantais mon Katana dans la nuque du molosse, qui hurla de douleur.
Il secoua la tête, et je me retrouvais à terre, avec une tête de chien qui commençait sérieusement à m’inquiéter.
Je sentis mon Katana sous mon dos… Je n’avais qu’une chance, et pas intérêt de me rater…
Je réussis à décoller du sol, à saisir mon Katana, et à le planter dans la gorge de la bestiole, qui ouvrit la bouche pour hurler…
… Et se prit une volée de plombs de la part de Gekex et Mordock.
Je fis une roulade arrière pour éviter de me faire écraser par le corps qui s’effondrait…
Nous étions là, soufflant un peu, quand, brutalement, Seth apparut.
-Toi… Le hérisson Rouge et Noir… Qui est tu ?!
-Mon nom est Genta…
-Alors...Tu es censé me…
-Oui…
Il sourit, et me tourna le dos.
-T’as pas le niveau, et j’ai mieux à faire …
Mordock sortit son Katana… J’entendis Rubis, qui s’était réfugié dans les hauteurs, dégainer son Zanbatooh…
Mais pourquoi ?!
Des ombres se rapprochaient, dépassèrent Seth, et sortirent des armes…
Oups…
Ils avaient des armes blanches, bien sûr, mais deux d’entre eux avaient des gatlings !
-Meeerde ! Murmura Kali, en faisant glisser sa double lame elfique hors de son fourreau.
Nous fonçâmes vers eux. Les balles crépitaient autour de moi, mais je les déviais avec mon Katana.
Les monstres avec les gatlings reculaient, tout en continuant à tirer…
C’est alors que je dégainais l’Ingram caché dans mon dos, et me mis à tirer.
Un premier monstre à Gatling s’écroula, son sang giclant hors de sa tête…
Le deuxième évita les balles, mais ce faisant, tomba en arrière, sans doute à cause du poids de son arme. Mordock en profita pour tirer sur la bestiole…
Kali, Gekex et Rubis étaient très concentrés, et ne laissaient aucun survivant derrière eux.
Les yeux de Gekex devenaient de plus en plus rouges, au fur et à mesure qu’un véritable chemin pavé de cadavres ensanglantés, de mains coupées, et de boyaux arrachés , se formait sur son passage.
Rubis riait et chantait tandis que des masses de corps s’empalaient sur son Zanbatooh.
Kali décapitait ses adversaires avec une facilité déconcertante, sans aucune émotion sur son visage.
Même si les corps se multipliaient, les ennemis revenaient chaque fois plus nombreux.
Puis, alors que je n’y croyais plus, un mouvement de peur se fit sentir dans les rangs adverses.
Et je compris pourquoi.
-DARKLIGHT ! Hurla Gekex.
-Tssssssshhhh… Je me demande ce que tu ferais sans moi…
Le hérisson effectua un Spin Dash meurtrier, qui tua la plupart des opposants…
Ceux-ci rebroussèrent chemin et tombèrent sur…
-SUPERSEB ?! Hurlai-je à mon tour.
-Faut bien que je m’amuse un peu, non ?
Il n’y eut aucun survivant… Leurs cris résonnent encore dans la ville à l’heure qu’il est…

CHAPITRE V : Gally

« OK, qu’est ce que c’est que cette histoire de démon Chacal ?
-Seb…
-Superseb a raison, Gekex, si cette histoire concerne ET6 Center, nous devons en être avertis.
Gekex se trouvait acculé, si Darklight et SuperSeb le laissaient tomber, il serait dépourvu de soutien en cas d’échec…
-OK, je vais tout vous raconter…
Il commença à parler, mais je n’écoutais pas. Je venais de voir la plus belle hérissonne que j’avais jamais vue…
Sa peau était noire, à l’exception d’une étoile blanche au milieu du front. Ses yeux semblaient être tantôt violets, tantôt rouges…
Elle portait un débardeur et un jean. Le débardeur était orné d’une inscription « Grunge is Dead »…
Et la taverne du temps passa « Hearth-Shaped-Box » à ce moment…

***
She eyes me like a pisces when I am weak
I've been locked inside your Heart-Shaped box for weeks
I've been drawn into your magnet tar pit trap
I wish I could eat your cancer when you turn back

***
Elle s’assit à la table juste à côté de la nôtre…
Seb semblait s’insurger contre Gekex.
Je n’entendais rien, j’étais hypnotisé.

***

Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait

***
Elle me sourit. Je lui rendis son sourire.
Darklight posa une question à Gekex, qui secoua la tête.
Mon cœur s’arrêta de battre pendant deux secondes quand elle se leva.

***
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Your advice

***

Elle se dirigea vers moi. Je faillis mourir.
Elle s’assit à côté de moi et dit : « Salut…
-Heu… Salut…T’es nouvelle à ET6 ?
-Ouais, je voulais savoir si …
-Oui.






***

Meat-eating orchids forgive no one just yet
Cut myself on angel's hair and baby's breath
Broken hymen of your highness I'm left black
Throw down your umbilical noose so I can climb right back

***

-J’ai même pas posé de question !
-Si c’est toi qui poses la question, la réponse est forcément oui.
-Bon, t’accepterais de me faire un peu visiter ET6 Center ?
-OUI !!!!

***



Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Your advice

She eyes me like a pisces when I am weak
I've been locked inside your Heart-Shaped box for weeks
I've been drawn into your magnet tar pit trap
I wish I could eat your cancer when you turn back

Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice
Hey! Wait!
I've got a new complaint
Forever in debt to your priceless advice

Your advice
Your advice
Your advice

***

Elle s’appelait Gally, elle avait 18 ans, et elle s’était établie à ET6 Center dans le but de trouver un travail rentable.
Je lui fis tout visiter. Tout.
Il était 20h quand je lui proposais de venir chez moi.
Nous étions au pied de l’arbre au sommet duquel se trouvait ma maison, quand soudain, elle dit…
« Je suis au courant pour l’histoire du démon Chacal.
Je me raidis. Personne n’était au courant !
-Démon Chacal ? Tu dois te tromper, je…
-Inutile de mentir, je sais que tu es l’élu.
Je serrais les poings… Peut-être qu’elle blaguait… Peut-être pas…
-Et… Que compte-tu faire ?
-Je veux venir dans le groupe qui traque Seth…
-QUOI ?!
-J’en sais beaucoup plus que vous tous réunis…
-…
-… Et je sais me défendre… Avec un nunchaku, je me débrouille bien.
-Heu, je…
-Et puis, je…
Elle me regarda. Je la regardais.
Je l’embrassais. La nuit fût longue.


CHAPITRE VI : Going down

Je n’ai pas dormi de la nuit. D’une part parce que nous avions fait l’amour, et d’autre part parce que pendant tout le reste de la nuit, je n’avais fait que la regarder.
Il était neuf heures quand elle se réveilla. Je lui souris.
« Salut…
-Salut…
Elle s’assit, et m’observa en penchant la tête sur le côté et en souriant.
-Et voici un nouveau jour qui se lève…
-Qui s’est déjà levé… Je te signale que t’as un peu fait la grasse mat’ !
Elle ria et m’embrassa. Puis, elle se leva et chercha quelque chose dans le frigo.
Je me rendais compte à quel point elle était magnifique en la voyant marcher. Chaque centimètre de son corps était parfait.
-Au fait, tu me présenteras à Gekex ?
-Hein ?! Tu le connais ?!
Elle se remit à rire.
-Tout le monde semble le connaître dans ET6 Center !
-Oh…
-Et puis… J’ai des infos sur le démon Chacal.
-Quel genre d’infos ?
-Oh…Tu le sauras bien assez tôt…

***




11h…
Nous arrivâmes au repaire de Gekex, dans Mystic Ruins.
-‘Lut, Genta.
-‘Lut, Gekex. Je te présente…
-Pas la peine, Gally a pris le soin de m’appeler ce matin, je l’ai acceptée dans le groupe.
-QUOI, DEJA ?!
-Oh, je pensais que ça te ferait plaisir, mais puisque tu en as décidé autrement…
En recevant mon regard noir, il se tordit de rire…
-‘Me regarde pas comme ça, j’ai déjà assez d’ennemis ! Bon, Gally, t’as des infos sur Seth ?
-Oui.
-… Et quel genre d’infos ?
-Le dernier endroit où on l’a aperçu, ça t’intéresse ?
-…

***

-Attends, t’es sûr de ça ? s’exclama Mordock.
-Je ne fais que dire ce que j’ai vu…
-Et tu dis qu’Il a envoyé des troupes pour récupérer la Chaos Emerald ?! Continua l’echnidé, sceptique.
-Bon, si tu ne me crois pas, t’as qu’à rester dans ton coin !
-Excuse moi, j’y suis allé un peu fort…
-C’est rien.
-Trêve de bavardages inutiles… Tu es certaine que la Chaos Emerald et Seth sont dans la gare abandonnée ?
-Seth n’y est peut-être pas, il est trop occupé à construire sa base… Non, il a localisé la Chaos Emerald, et a laissé des troupes la garder !
-Hrmpf, allons-y dans ce cas !
-Attendez ! S’écria Gekex.
Il y eut un silence de mort.
-Comment sais-tu tout ça ?
Gally se raidit.
- Hé bien… On va dire que j’ai mes sources.
-Un informateur ?
-Exact !
-Son nom ?
-Heu…O.C.E.L.O.T
- Hrmpf… Je vois. Dans ce cas, c’est compréhensible.
-…
-Genta, Mordock, venez avec moi, nous y allons.
J’observais Gally du coin de l’œil. Gekex semblait l’avoir troublée.
Pas le temps de la réconforter. Seth était un démon, et je me devais de l’éliminer. Et le plus vite serait le mieux.

***

La gare abandonnée…
A une demi heure de ET6 Center, se trouvait cet endroit, qui me faisait mourir de peur quand j’étais gosse, et qui me rend toujours mal à l’aise aujourd’hui. Autrefois, c’était un endroit gai, mais 10 ans plus tôt, la compagnie avait dû fermer. Aujourd’hui, la nature avait repris ses droits. Le lierre recouvrait tout, et des arbres perçaient le toit.
Mais il y avait un détail qui attirait l’œil. Les trains. Il y en avait qui étaient rongés par la rouille, mais d’autres étaient flambant neuf…
Pourquoi ?!
Plus personne ne venait ici, la gare était déserte… A l’exception de…
« Toi aussi tu as remarqué ? Murmura Mordock.
-Ouais.
-Les trains… Etrange…
-Pas du tout, c’est plausible.
-Comment ?! Je… Attends ! Tu veux dire que…
-Exact. Le coupa Gekex. Seth doit s’en servir pour amener ses soldats.
-Mais comment aurait-il pu ? Objectais-je. La gare est fermée depuis des années !
-N’oublie pas que c’est un démon…
-Ouais, très juste… Mais quelque chose cloche… grommela l’albinos.
Et il avait raison. Il n’y avait que deux sentinelles à l’entrée, et il n’y avait personne d’autre.
- Je le sens pas, putain….
-On n’a pas le choix… Mon détecteur est formel, la Chaos Emerald est ici !
-Raaah, je te dis que je le sens hyper mal !
-Dans ce cas, lâchai-je, je peux passer en premier, et vous avertir en cas de danger !
Ils se tournèrent vers moi.
-Heu….
-Ben….
-Mais… TU assumes TES responsabilités !
-Hey, j’ai 18 ans, je sais me battre, et vous êtes les meilleurs guerriers jamais vus !
-Vu comme ça… Bon, OK… Mordock, tu te postes sur le toit. Et en cas de problème, vous m’appelez.
-OK
-OK
-Allez, go !

***

Pas question de passer par l’entrée. Je longeais le mur, en quête de bouche d’aération
Il y avait une fenêtre ouverte…
Trop facile.
J’entrais et armais mon Ingram.
Personne.
Les siéges vides étaient recouverts d’une couche de poussière, les guichets abandonnés donnaient un air hanté à cet endroit.
J’avais une envie terrible de me pisser dessus.
Un bruit.
Se cacher.
Observer…
Quelque chose avait bougé… Et cette chose était là. Je sentais presque le poids de l’air.
Mes nerfs passaient progressivement à l’état de pelote.
Et soudain je vis.
Le point rouge caractéristique d’une visée laser.
Merde !
-Gekex, ici Genta…
Grésillements, grésillements.
-BORDEL, REPONDS !
Grésillements, grésillements.
-Et merde.
Je dégainais mon Katana, et plongeais vers l’avant, sous une averse de plombs.
Tout en fonçant vers la source de ces tirs, je déviais les balles.
Puis, je bondis à au moins trois mètres de haut.
Et j’atterris sur un truc métallique, qui chuta en arrière.
Ce truc… On aurait dit… Un Gekex, mais en armure, avec une mitrailleuse au bout du bras gauche.
Un Mécha Gekex… Un de ceux que Gekex avait dû affronter sur la base de son frère dément.
La machine se releva et sembla me toiser, puis remplaça un de ses bras par une lame.
Esquivant un coup, je frappais au hasard. Apparemment, c’était un point sensible car le robot chuta en avant.
Un bruit atroce me fit me retourner.
Le lézard était là. Sa couleur d’écailles était passée du bleu foncé au bleu ciel. Une carcasse de Mécha gisait sous ses pieds.
-Oh merde, qu’est ce que…
D’autres venaient.
-GENTA, COURS ! LES TRAINS, LES … !
Je ne me retournais pas. Et je fonçais vers les trains.
Aussi discrètement que possible, j’escaladais le toit de l’un des véhicules.
Une secousse m’obligea à m’accrocher.
-Putain, qu’est ce que…
Je n’eus pas le temps de hurler.
Le train venait de démarrer, et des machines venaient à ma rencontre.

***

J’ai couru.
Les méchas étaient trop lourds pour pouvoir me rattraper.
Cependant, le Train semblait ne pas avoir de fin.
Et je dus me retourner et préparer mes armes…
Le premier se prit un chargeur entier avant de tomber du train, et de mourir, écrasé par le véhicule.
Un second se prît une balle dans le canon, et explosa, détruisant un de ses comparses par la même occasion.
Le troisième perdit son bras mitrailleuse à cause de mon Katana, et quand il releva la tête, son réservoir à énergie se vidait.
Il semblait exprimer de la surprise, et je fus presque peiné de devoir le décapiter.
Nous allions bientôt sortir de la gare.
D’autres venaient.
La grenade Chaff que je balançais eut pour effet de les perturber, et l’un d’entre eux sembla se déconnecter. Les trois autres se heurtaient, et deux d’entre eux s’entretuèrent.
Le dernier eut une mort stupide.
Nous passions sous un pont, et la grenade stoppa son effet trop tard.
Son tronc fût arraché de son corps.
Nous allions sortir de la gare.
J’entendis un bruit étrange…
Les pales d’un hélicoptère.
-Oh m…
Le train sortit. L’hélico apparut.
C’était la merde.
Il était prêt à me tronçonner grâce à ses mitrailleuses, missiles stinger, et autres réjouissances.
Je fermais les yeux.
Un cri vint perturber le calme de mes pensées.
Mordock ! Il venait de sauter du toit, et se trouvait au dessus de l’hélico.
Tout se déroula en trois secondes.
Il dégaina son Katana, le leva au dessus de sa tête, et coupa une pale.
Puis, il se réceptionna sur le train.
-Hey, Kid ! Ca va ?!
-Oui, je… BORDEL, DERRIERE TOI !
Trop tard. Le pilote de l’hélico avait sauté juste à temps.
Mordock se reçut un coup de pied entre les deux jambes.
Il s’écroula, laissant la place à l’auteur de ce crime.
C’était une louve noire. Ses yeux bleus glacés étaient vides de toute expression.
Elle était sexy, mais j’aurais préféré qu’elle tourne son Colt Commando vers quelqu’un d’autre.
Je tentais un coup de poing, mais elle était vive et esquiva.
-Adieu, « Kid »…
Sa voix était glacée comme l’enfer.
Quelque chose me poussa. Très fort.
Je me retrouvais en train de tomber hors du train.
Je me rattrapais, mais elle m’écrasa les mains.
Je lâchais.
On dit que, dans ces cas là, la vie défile devant ses yeux.
Ma vie était si décousue que la seule chose que je vis, c’est le noir.
Puis, je sentis une main me rattraper.
Je connaissais cette main, mais j’étais trop heureux pour hurler le nom de son propriétaire.
J’ouvris les yeux.
La louve écarquillait les yeux.
-Dis bonjour à mon frère, pétasse… dit Gekex en tirant sur la fille, avec son USP.
Elle ne pût esquiver qu’en sautant.
-Content de te revoir.
-Moi aussi.
-Pas le temps pour les réjouissances, hein ?
Il éclata de rire, et me tendit sa main.
Je serrais, et nous dégainâmes nos armes.
-On va montrer à ces putains de gueules de métal qui nous sommes !
-Ouais !
Mordock se releva doucement, sortit lentement son fusil à canon scié, puis le regarda longuement. Il leva les yeux, sourit et rechargea son flingue.
-Peu importe si je dois mourir, je combattrais !
Les robots arrivaient.
Ils n’avaient aucune chance.
Comme à son habitude, Gekex sautait d’un d’une cible à l’autre et les abattait froidement.
Mordock flinguait et tranchait.
Je me servis d’un des monstres de métal pour en flinguer un autre, avant de le détruire, puis, je transperçais un autre des robots.
La bataille battait son plein, quand soudain, nous entendîmes le rotor d’un hélico.
-Oh merde, non, pas encore !
La louve était là, sur le côté de l’hélico. Sa Gatling luisait au soleil.
-Courrez, les mecs ! Suggéra le lézard…
Il n’avait pas besoin de le dire. Nous étions en route, moi en tête. Ma vitesse dépassait Mach 2.
Le train fonçait à toute vitesse, tandis que la louve nous tirait dessus.
Brutalement, l’echnidé hurla quelque chose.
Je ne le compris que trop tard.
La voie n’était pas terminée !
LE TRAIN FONCAIT VERS LE VIDE !!!!
Gekex apparut devant moi, et me poussa en même temps que Mordock.
Dans un terrible fracas, le train tomba de la falaise….
… Et j’atterris tant bien que mal au milieu d’une sorte de clairière.
Des bidons d’huile rouillés trônaient un peu partout, accompagnés d’épaves de voiture.
Une décharge ?!
Je réfléchissais. Un calcul rapide me fit penser que nous nous trouvions à 200 Km de notre point de départ.
Bon. Gally avait dû se tromper. Je cherchais mon émetteur et je le trouvais… En mille morceaux.
-Meeeeeeerde !
La chute avait dû le briser.
Brutalement, j’entendis une voix…
-Alors, t’es perdu, petit ?
Je connaissais cette voix. Je me retournais…
-Seth…
-Hé ouais !
-Comment tu nous as retrouvés ?!
-Mes gardes m’ont alertés… Et j’étais quasiment sûr que vous viendriez ici ! Les faux renseignements que je vous ai donnés ont bien marché…
-Et que vas-tu faire ?
-Hrmpf.
Il fonça vers moi, son sceptre à la main.
Oups.
J’esquivais un coup vertical, et fis un coup d’estoc.
Il para et m’envoya un coup de pied circulaire. Une ombre de surprise passa sur son visage quand je me postais en équilibre sur sa jambe !
Il grogna, et deux rayons sortirent de ses yeux.
Je ne pouvais pas esquiver, et j’encaissais.
Grave erreur !
Je volais à 6 mètres de ma position première. J’avais l’impression qu’un marteau chauffé au rouge m’avait transpercé.
…Et Il apparut devant moi, tout dégoulinant de haine…
-Et c’est CA l’élu ?! Peuh ! s’exclama –t-il !
-Retourne toi doucement et fait moi un beau sourire, connard. Fit une voix que je commençais à adorer.
Gekex se tenait derrière Seth, et le braquait à l’aide de ses deux fidèles MP5. Mordock se tenait à côté de lui.
-Alors tu es Gekex ? Siffla le Chacal entre ses dents.
- Content de voir que tu me connaisse…
-Je ne te connais que de réputation… Et si il y a quelqu’un à remercier pour avoir fait entendre ton nom à mes oreilles…

Il ferma les yeux et sourit.

-…Il est ici…
Gekex tourna lentement son regard vers la colline la plus proche… Et se pétrifia…
-Non… murmura-t-il.
Un lézard en tous points semblable à Gekex, à l’exception de sa peau noire, ses yeux blancs, et un étrange tatouage entre ses deux yeux , apparut.
-Mon cher frère…
-Knight…
Le frère de Gekex enleva son imperméable, dévoilant un exosquelette couvert d’estafilades, et de bosses.
-Je n’ai pas oublié notre dernière rencontre.
-Moi non plus…
-Je vais te tuer….
-Essaie…
Nous étions pétrifiés. Nous ne pouvions pas détacher nos yeux du spectacle.
Ils se jetèrent l’un sur l’autre.

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Mar 31 Mai 2005 21:42:26    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

CHAPITRE VII : Freres maudits…

Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé à ce moment là.
J’ai juste compris qu’il y avait des formes fugitives qui se mouvaient trop rapidement pour être discernées.
Au bout d’une minute, les deux frères étaient de nouveau face à face, s’observant mutuellement.
-Alors, grand frère ? J’t’ ai manqué ? s’écria Knight.
-J’te retourne la question, Jam…
Le lézard noir éclata de rire. Un rire qui me semblait plus horrible encore que celui de Seth.
-Oh, tu m’as manqué, Stil… J’ai tellement attendu…
-Moi aussi... L’heure approche où nous allons en finir, hein ?
-Exact, cher frère ! L’HEURE OU JE VAIS TE TUER !
Son rire retentit de nouveau.
Gekex sourit.
-Me tuer ? La mort est le cadet de mes soucis ! Même si je meurs, je reviendrais te tuer !
A ces mots, l’autre dégaina lentement son Katana. Le reptile bleu fit de même.
Le vrai combat commença.
Gekex frappa à l’aine, mais son frère esquiva, et tenta un coup d’estoc.
Coup qui fut aisément contré, et qui laissa place à une fente du lézard bleu.
Knight réussit à bloquer, et élança son poing vers la figure de son frère, qui recula rapidement, et lança un coup de pied circulaire, qui fût lui-même esquivé.

Pendant tout le combat, personne n’avait osé respirer, de peur de gêner.

Les deux adversaires s’observaient de nouveau, nullement fatigués.
-Tu danses bien.
-Toi aussi.
Ils éclatèrent de rire en même temps, dans ce qui aurait pu être une parodie de fraternité.
-Enfin… Il est temps d’en finir.
C’est alors que je le sentis. Une terrible pression s’exerçait autours de nous. Comme si…
Comme si les deux frères étaient le centre d’un trou noir…
-Genta ! Mordock ! BARREZ VOUS, BORDEL !
Ces phrases avaient été prononcées par Gekex. On aurait dit qu’il avait parlé directement dans ma tête.
J’ai frissonné, saisi Mordock, et couru.
J’avais le cœur qui battait à 200 à l’heure, et mes jambes semblaient courir sans que j’exerce aucun contrôle sur elles…
Soudain je l’entendis.
-GEEEENNNNTTTAAAAAAA !!!!
-Oh, merde…
Seth… Je l’avais oublié, et maintenant, il me suivait.
Je me retournais : il flottait à 20 centimètres du sol, et fonçait droit vers moi et…
Mordock ! Mordock avait disparu !
C’est alors que je reçus le premier coup.
Je décollais à 2 mètres du sol, et m’éclatais à terre. Le chacal fondit sur moi, son sceptre brandi au dessus de sa tête.
Je roulais sur le sol, et évitais le coup. Le sol se brisa à l’endroit où se trouvait là où se trouvait ma tête auparavant.
Mordock apparut.
-KID ! TIENS BON !
L’attention de Seth fut détournée durant 30 secondes…. Juste le temps pour moi de le frapper d’un coup de pied au visage.
Le démon se crasha quatre mètres plus loin.
Mordock m’aida à me relever et dit :
-J’ai appelé Kali ! Elle devrait pas tarder à arriver avec un des vaisseaux !
Nous nous tournâmes vers l’endroit où se battaient Gekex et Knight.
-Oh putain…
J’étais bouche bée.
Gekex allait plus vite que jamais, de même que son frère. Leur peau était passée au rouge vif pour Gekex, et au vert foncé pour Knight.
Des ailes avaient poussé sur leur dos, et ils volaient et se battaient, s’enfonçant dans une spirale infernale…
Des éclairs d’énergie jonchaient le ciel. Des explosions retentissaient au sol.
… Et Seth s’était relevé.
-Espèce de petite saloperie ! JE VAIS TE TUER ! TU FINIRAS COMME LES AUTRES !
-Comme les autres ?
Je fis un pas en arrière. Comme les autres ? Qu’est ce qu’il avait voulu dire ?
J’allais le lui demander, quand deux lasers s’abattirent aux pieds du chacal.
-KALI !
Le vaisseau de la renarde atterrit juste derrière nous. La porte latérale s’ouvrit, laissant apparaître la sœur de Gekex armée d’une Gatling-laser.
-ENTREZ ! VITE !
Je n’osais pas regarder en arrière tandis que Kali mitraillait Seth.
J’entrais, suivi de l’albinos.
Ce n’est qu’une fois installé que j’ai jeté un coup d’œil.
Seth bougeait à une telle vitesse que les tirs semblaient le traverser.
Je déglutis.
La renarde ferma la porte et fonça vers le tableau de bord.
-Où est Gekex ?!
-Là bas ! Il se bat contre Knight !
-QUOI ?!
A ces mots, le reptile apparut à côté du vaisseau…
-KALI ! OUVRE CETTE PORTE !
La renarde s’exécuta, laissant entrer un lézard épuisé.
-GEKEX !
-Trop… Puissant…
L’aura de puissance qui semblait entourer mon mentor quelques minutes plus tôt avait disparue…
Sa couleur de peau redevenait bleue, et ses yeux changeaient eux aussi de couleur.
-Hung…
Le lézard s’écroula au sol, et sombra apparemment dans l’inconscience.
Sa sœur me jeta un regard inquiet. Je le lui rendis, et regardais au sol.
Knight était là, lui aussi écroulé, mais il eut encore la force de hurler quelque chose.
« GEKEEEEEEEEEEEEEEEEEX !
Celui-ci eut alors une réaction. Il leva la tête, et dit :
-K… Night…
Avant de s’enfoncer une fois de plus dans l’inconscience.
Je me tournais vers l’échnidé.
-On s’en est plutôt bien sorti…Commenca-t-il.
-Mouais.
-T’es pas d’accord avec moi ?
-Regarde Gekex… Jamais je l’ai vu comme ça !
-…
-On est peut-être en train de faire quelque chose qui nous dépasse !
-T’es vraiment….
-Quoi ?!
-BORDEL ! TU CONNAIS LES RISQUES ! TU SAIS MIEUX QUE MOI QUE LE DANGER EST OMNIPRESENT !
-…
-…Excuse-moi…
-Non, ça va… T’as raison.
Je me suis écroulé sur une chaise, et je me suis tenu la tête entre les mains.
Environ dix minutes plus tard, je me suis levé et me suis dirigé vers la cabine de pilotage.
« Kali…
-Hmmm… ?
-On va où, là ?
-Chez Gekex.
-Quoi ?!
-Il t’a pas parlé de sa base ?
-Non…
-Ben, maintenant, tu vas pouvoir voir par toi-même. »
Je suis retourné m’asseoir.
Gekex dormait toujours, et Mordock somnolait.
Je me suis assis, et j’ai pas tardé à les rejoindre…

CHAPITRE VIII : Berseker

Quand je me suis réveillé, Gekex se tenait devant la fenêtre, il semblait troublé.
Je me levais, et me dirigeais vers lui.
« Gek’ ?
-…
-Ca va ?
-Oui… Non… Je ne sais pas.
-C’est à cause de ton frère ?
Il me regarda pendant 5 secondes. Juste assez pour me faire reculer. Ses yeux avaient, pendant un laps de temps très courts, étincelés d’une lueur meurtrière terrifiante.
-Je crois que c’est ça, finit-il par dire. Je… J’ai tellement espéré…
-Quoi ?
-Qu’il meure. Que mon passé soit mort avec lui, que tout soit terminé.
-Je crois que rien ne se termine jamais, Gekex.
Silence de mort. Il se dirigea vers la porte, et l’ouvrit.
-On est arrivés, suis moi.
-O.K.
Nous sortîmes en silence, Gekex me précédant.
-On est où, là ?
-Une base construite dans la jungle de Mystic Ruins.
-D’accord…
-C’est une sorte de grande cabane, ça fera l’affaire pour préparer un plan d’attaque.
-D’attaque ?!
Gekex se stoppa net.
-Genta… Seth a 6 Chaos Emeralds…
-…
-Si nous n’arrivons pas à récuperer la dernière, tout est perdu. Nous serons forcés de nous battre contre LUI.
-Oui…
-Je veux qu’on soit prêt à cette éventualité.
-D’accord.
Nous poursuivîmes notre chemin en silence. Soudain, il s’arrêta, un sourire aux lèvres.
-Genta, je crois que quelqu’un veut te parler.
Gally était là. Je n’ai pas couru pour aller la serrer dans mes bras.
Je me suis jeté sur elle, et je l’ai embrassée.
-Genta…
-Gally…
Il y eut un silence. Je la serrais plus fort.
-Je… Je suis tellement désolée…
-…
-Les infos que je vous ai données…
-Oui, elles n’étaient pas bonnes, mais ce n’est pas de ta faute ! »
Gekex toussota légèrement pour attirer notre attention.
« Genta, je peux te parler ?
-Bien sûr !
Il m’entraîna dans un coin, et me fixa droit dans les yeux.
-Tu es SÛR qu’on peut vraiment lui faire confiance ?
-Gekex !
-Oui, oui, je sais… Mais tu n’as pas trouvé son comportement bizarre ?
-JE T’INTERDIS DE DIRE CA !
Il recula de quelques pas…
-Bon, t’énerves pas. Je voulais te parler d’autre chose.
-Quoi ?!
-Ton combat contre Seth.



-…
-Il est l’être le plus puissant que j’aie jamais rencontré. Il est plus puissant que moi et mon frère en God Form… Tu ne pourras JAMAIS le battre si tu ne développes pas tes capacités !
-Je sais, dis-je tristement. Mais que puis-je faire contre un dieu ?
Il me sourit.
-C’est là que je t’arrête… Ce n’est pas un dieu !
-Quoi ?!
-Et oui… J’ignore pourquoi, mais ses pouvoirs ont été considérablement diminués… A tel point en fait, qu’il lui faut les 7 Chaos Emeralds pour avoir toute sa puissance !
-… Ca me rassure pas plus que ça ! J’ai senti sa puissance !
-Oui… Mais j’ai un atout dans ma poche…
- ?
-Suis moi. »
Il se dirigea vers un escalier descendant vers une cave obscure. Je le suivis de près.
Tout en le suivant, j’observais le corridor. Je remarquais que, si au début il était construit dans une sorte de métal solide, le même que celui dans lequel était construit la base, il aboutissait à une porte archaïque en pierre…
« C’est là. » Dit-il en ouvrant la porte.
J’arrivais dans une pièce d’un autre âge, toute faîte de pierre.
-Cela fait tellement longtemps…
-Gekex. ? Cet endroit …
-Quoi ?
-Il me dit quelque chose. Je suis déjà venu ici.
-Quoi ?
-Je … Je ne sais pas … Une impression.
Le reptile me fixa pendant quelques secondes.
-… Peu importe… Nous sommes là pour une seule et unique chose.
-Quoi donc ?
-Le BERSERKER !
A ce mot, je trésaille.
-Berserker… Non !
-SI ! C’est cette partie maudite… Cette chose que je hais le plus en moi.
-Le Berserker… J’en ai entendu parler. SuperSeb…
-Oui. Lorsque la rage nous envahit, nous perdons tout contrôle. La puissance de notre colère nous submerge, nous donnant force, puissance, vitesse…
-Non… Je ne peux pas !
-Tu n’as pas le choix ! J’y ai réfléchi, crois moi, ce ne fut pas facile. Le Berseker me fut offert par une personne…
-Quoi ?
-Peu importe. Ce pouvoir terrifiant est le seul moyen de vaincre Seth !
-Non… Je ne le supporterais pas !
-Tu sacrifierais toute vie sur terre pour la seule satisfaction de ne pas craindre cette puissance… ?
-…
Je me tournais vers le fond de la salle.
-D’accord. J’accepte de devenir un Berserker.
-…
Gekex se dirigea vers le centre de la pièce. Un autel nous surplombait, sa masse obscure brillait dans la faible clarté.
-Mets-toi torse nu et allonge-toi ici.
J’obéissais aux ordres, et contemplais le plafond.
Le lézard enleva lui aussi son T-shirt, je pus observer le tatouage maudit qui aurait pour effet de créer le Berserker en moi. Un œil unique, noir, avec en son centre un point rouge.
Il tournait autour de moi, en déposant des pierres ornées d’étranges runes, et en marmonnant des phrases sans queue ni tête.
Puis, soudainement, il entailla son poignet, versant du sang sur les pierres. Il se saisit d’un autre de ces cailloux, l’enduisit de sang, et traça sur mon poignet gauche la forme de l’œil.
-Genta, accroche toi…
Il saisit une dague, et entreprit de m’ouvrir le poignet.
Je hurlais.
Le sang se déversa dans la marque, qui prit soudain sa forme.
L’œil unique se formait sous mes yeux. Il me fixait, maléfique, terrifiant.
-…C’est terminé….
Je me sentais fatigué, et je m’assis sur l’autel.
-Tu seras enfermé pendant trois jours dans cette pièce, sans rien à manger. Tu vas souffrir le martyre, car la marque va tester ta résistance. Un être normal devrait mourir, mais tu ne mourras pas.
-Et ensuite.
-Je verrais. Si ça a marché, normalement, je devrais te tester.
-Me tester…
J’avais compris. Il allait m’envoyer des « cobayes » pour tester ma nouvelle puissance.
-Bon, reste ici.
-Bien.
Il sortit de la pièce, et ferma la porte.
Je savais que la souffrance allait être intolérable. Je sentais déjà la marque me brûler la peau.
Je restais assis deux heures, avant d’entendre une voix dans ma tête.
« Genta… »
Cette voix… On aurait dit la mienne, mais avec un accent de démence…
« Qui est tu ?
-Je suis une partie de toi que tu as oubliée…
-Je… Je comprends pas…
-Ah, crois moi, tu vas comprendre ! »
A ces mots, une onde de douleur se propagea en moi, fouaillant dans mes muscles, titillant mes nerfs, courrant dans mes veines.
Je hurlais.
« Non… Tu ne peux pas exister !
-Hé si… Je suis ta forme Berserker !
-NON ! TU NE PEUX PAS ÊTRE APPARU MAINTENANT !
-J’étais là bien avant que Gekex ne grave la marque sur toi.
-Qu…Quoi ?
-Hé oui, pauvre naïf.
-Impossible… D’où viens tu, alors ?
-Laisse moi prendre possession de toi, et tu le sauras.
- Qu…
-Allez, fais moi confiance. Après tout, si tu meurs, je meurs aussi… Hé hé…
-… Bon… »
Je me détendis. Je remarquais alors que la marque sur ma main gauche cligna.
Et s’agrandit.
Elle envahit mon bras.
Elle commença à parasiter mon torse.
Et elle atteint ma tête.
« Ferme les yeux, laisse moi t’envahir. »
Je le fis.
Pendant 2 secondes, j’eus l’impression que quelque chose se réveillait en moi, hurlait, réclamait la mort de tous ceux qui se mettaient en travers de son chemin.
Elle voulait le sang, la destruction, et tout cela dans la folie la plus complète.
Quelque chose brilla.
Et soudain, je me vis. Enfin, pas moi.
Quelque chose qui me ressemblait, mais dont les yeux étaient d’un noir d’ébène.
« Genta…
-Alors… C’est toi… Ma forme Berserker …
-Donne moi ta main.
-..
-Tu veux savoir d’où je viens ?
-…
-Donne ta main. »
Je réfléchis pendant 5 secondes, avant de lui donner ma main.
Douleur.
Douleur.
Une lumière blanche, et puis, plus rien.

CHAPITRE IX : Visions

...
Une pièce…
Je suis là, jeune, au centre, mes yeux innocents scrutant le monde.
Deux êtres me caressent, chuchotent… Mes parents ? On dirait bien. Mêmes yeux bleus glacés, même couleur de fourrure…
Ils me regardent, ils m’aiment, je suis heureux.
Et puis...
Il y a ce moment de terreur, où mon père, tendant l’oreille, crie quelque chose à ma mère, qui s’en fuit avec moi derrière un canapé.
Mon père dégaine un Katana, et se place face à la porte, tout tremblant, effrayé par une force inconnue.
La porte explose, révélant une vaste silhouette enveloppée dans une vaste cape noire.
Elle tient un sceptre. A son extrémité, une tête de chacal tenant un rubis dans sa gueule.
Elle s’avance, et repousse avec violence mon père qui tente de l’attaquer, avant de le tuer.
Ma mère hurle, et sort de sa cachette, me laissant seul.
J’entends le son du sceptre qui heurte son visage. Je vois sa tête s’envoler et s’éclater contre un mur, arrosant le sol de cervelle.
Je tremble, je pleure de rage, parce que je suis trop faible pour le tuer. Soudain, je le vois s’avancer lentement vers moi.
Je sens ma haine m’envahir et fusionner avec mon être, la rage m’enivrer et me dévorer de l’intérieur…
Je vois ses yeux, noirs comme l’enfer. Je sens ma rage me donner de la force…
Mon énergie déborde, je hurle de tous mes poumons, il recule.
Une lumière blanche, aveuglante…



Un autre endroit, plus tard, bien plus tard.
Le sang coule partout. J’en suis recouvert… Des cadavres gisent partout, coupés en deux, décapités, éventrés, égorgés…
Je constate avec détachement que c’est MOI la cause de ces morts. Et le pire, c’est que je m’en suis à peine rendu compte.
Je me regarde dans la glace, jeune hérisson adolescent de 14 ans, dont la fourrure rouge sang est désormais totalement envahie par des rayures noires…
Je hurle vers le plafond. Une fois encore, mon énergie déborde, je la sens échapper à mon contrôle.
Brutalement, le bâtiment dans lequel je me trouve explose, balayé par une vague d’énergie surpuissante.
Et je sentis ma rage s’affaiblir et la fatigue m’envahir. Au fur et à mesure que les murs s’écroulent, je m’endors progressivement.



Plus tard.
Des voix. Des gens que je ne connais pas.
« … Et vous dites que c’est lui qui a détruit tous ces immeubles. ?
-Oui, la plus grande déflagration d’énergie que j’ai jamais vue.
-Et ces cadavres ?
-Hm, lacérés, on dirait qu’un animal furieux les a déchiquetés.
-Et vous dites que…
-Oui. C’est lui qui a fait ça. »
Silence.
« Non… Impossible.
-Malheureusement, c’est bien lui le responsable.
-Mais… Mais comment… ?
-Hm, nos tests A.D.N confirment ce que je pensais ; QUELQUE CHOSE a parasité le corps de ce jeune hérisson, et lui a donné une puissance incroyable pendant une dizaine de minutes.
-‘ Quelque chose’ ?
-C’est là que ça se complique. Notre psychiatre, en parlant au patient, a pensé à une sorte de schizophrénie, mais là, tout l’organisme s’est modifié, même son aspect physique !
-Vous avez une idée ?
-Et bien, j’ai réfléchi, croyez moi. Je l’ai observé de prés. Et j’ai trouvé ça. »
Silence.
« Qu’est ce que c’est ?
-C’est exactement ce que je me suis demandé. Et puis, j’ai fait des recherches sur la famille de ce jeune.
-Alors…
-Ses parents sont Gaïl et Regina Redrunner. »
Silence.
« Les chasseurs de démons ?
-Oui. Ceux qui sont morts il y a 11 ans.
-On a jamais su qui les avait tués. C’est leur fils ?
-Oui. Et, j’ai appris quelque chose.
-Quoi ?
-La maison des Redrunner a été détruite par une explosion surpuissante, causée par le fils.
-Seigneur…
-Il semblerait qu’il ait, comme ses parents, des dons de Berseker, au-delà de tout ce qu’on a imaginé.
-B… Berserker ? Hors de question qu’une de ces… Choses… Se ballade en liberté !
-Mais…
- Pas de mais ! Effacez le tatouage et la mémoire de ce… Ce hérisson !
-Bien, bien. »



Non, non NON !
J’ai compris, enfin. Je sais tout.
Je sais enfin qui les a tués, je le sais. Peut-être que je le savais depuis toujours !
J’avais VU son visage. Je l’ai vu, il était inscrit dans ma mémoire !
SETH …
C’était lui, il a tué mes parents.

Pourquoi ? Pourquoi mes parents ? Pourquoi MOI ?
L’impression d’être seul que je ressens depuis tellement longtemps… C’est de sa faute, tout est de sa faute !

Il paiera, je m’en chargerais personnellement. Je le tuerais.
Seth, je te finirais, tu m’entends ? Je jure dès cette seconde, que je te tuerais de mes propres mains !
SUR MA VIE !




CHAPITRE X : Haine

Le réveil fut difficile ; Un mal de crâne terrible, et surtout, ce maudit tatouage qui me brûlait le poignet.
Pire encore, il semblait que j’avais dormi longtemps.
« Alors, enfin réveillé ?
-Toi…
-Hé hé, alors, content ?
-J’ai presque envie de rire. PRESQUE.
-Oh, allons, du calme … Alors, on fait un arrangement ?
- Arrangement ?
-Imagine… Je peux te donner une force incroyable… A une condition !
-Laquelle ?
-Lorsque je te le demanderais, tu me laisseras prendre le contrôle TOTAL de ton corps !
-Ahaha, c’est presque drôle.
-Je suis sérieux. Lorsque tu seras dans une rage noire, je te demanderais l’autorisation de prendre le relais.
-Oh… Et qui te dis que je vais t’accorder ma confiance ?
-Je te l’ai dit… Si tu meurs, je meurs aussi !
-… Et j’y gagnerais quoi ?
-La puissance !
-… »
Je réfléchis pendant quelques minutes. Et si…
Avec une telle puissance, j’arriverais probablement à mes fins.
Je pourrais… Tuer Seth !
Je me concentrais et entreprit de reprendre ma conversation avec cette… Chose …
-Bien. Donne moi la puissance !
Le silence. Puis, comme une sensation de… Oui, de PUISSANCE.
Je la sentais se glisser en moi. Pas beaucoup, mais suffisamment pour me sentir en pleine forme… Voir plus que ça. Je me sentais…
Surpuissant. Si j’avais voulu, j’aurais pu exploser le plafond pour sortir.
Je me sentais incroyablement bien. Et pourtant…
Je savais que cette sensation était mauvaise, que ça venait d’une chose maudite, qu’il fallait détruire…
Mais c’était trop tard, car cette chose était en moi, désormais.
J’ai inspiré à fond.
Et j’ai levé les yeux.
Gekex était là, adossé au mur, très calme.
« Alors ?
-Envoie. »
Il me regarda pendant quelques secondes, avant de sortir de la pièce.
Puis une créature entra.
Elle faisait deux fois ma taille, et traînait derrière elle une immense massue. Faite entièrement de métal, elle était très impressionnante à première vue.
Oui, à première vue.
PLUS POUR LONGTEMPS…
La créature d’acier s’avança rapidement dans ma direction et entreprit d’élancer son énorme gourdin dans ma direction. Avant même que son bras arrive derrière son épaule, je me précipitais vers lui et le tranchais en deux. Net.
La carcasse s’écroula. Le combat avait duré quelques secondes. Et j’avais gagné.
L’ ‘autre moi’ n’avait pas menti. Ma force avait augmenté, ma vitesse aussi, d’ailleurs.
Gekex revint.
« Ah… Alors… Tu as gagné en puissance.
-…
-Très bien. C’est parfait.
-Gek’… Je…
-Quoi ?
-Non rien.
-Bon, alors, suis moi. »
Il se dirigea alors vers la surface, hors de cette cave maudite…
Pourquoi ne lui avais-je rien dit ? Pourquoi ce silence ? Je n’ai rien dit sur Seth, par lâcheté ?
Oui, ça devait être ça, c’était l’unique solution.
La peur. Peur d’être rejeté. Je connaissais cette peur depuis trop longtemps pour m’en être alarmé à ce moment.

Peut-être que cet acte allait me mener à ma perte. Je n’en avais cure. Seule comptait désormais ma vengeance.
J’irais tuer Seth.
Je continuais à suivre Gekex, empli d’une détermination qui se renforçait de secondes en secondes.
« Genta ?
-Hm ?
-Tu me jures que tu n’as rien à me dire ?
-…
-Alors ?
-Non.
-Sûr ?
-Certain. »

Il se tût, avant de continuer son chemin.
« Ce soir, avec quelques amis, on fait un petit concert, tu es invité.
-Hm.
-Gally t’attend.
-Hm.
-Heu, tu pourrais dire autre chose ?
-Mh.
-Ouais, c’est ça, fous-toi de ma gueule, en plus. Dit-il en pouffant, cette fois. »
Il partit, me laissant en plan. J’observais alentours, comme à mon habitude.
Je me trouvais dans ce qui aurait pu être une salle principale, une sorte de grande salle à manger.
Gally se trouvait sur le balcon, en face.
Elle me fit signe de venir. Je m’approchais donc, tremblant quelque peu d’excitation.
Si j’avais su…
J’arrivais donc, souriant… Et je m’aperçus tout de suite que quelque chose n’allait pas. Elle était trop nerveuse. Sur ses gardes. Elle semblait presque être sur le point de pleurer…
« Gally ?
-Genta… »
Elle se jeta dans mes bras, et éclata en sanglots. Je ne savais vraiment pas quoi faire.
« Hey, qu’est ce qui va pas ?
-Je… J’ai menti à tout le monde…
-Quoi, qu’est ce qui s’est passé… ?
-Je… »
Elle recula, et inspira un grand coup.
« Je… C’est dur à dire.
-Vas-y, c’est vraiment pas grave… Dis-je, tout en m’attendant au pire.

« O.K. Je suis…

Je suis une création de Seth, j’appartiens à son armée, c’est lui qui m’a crée, j’étais une espionne à son service, mais j’ai officiellement déserté il y a 3 jours. Je… J’étais chargée de donner de fausses informations sur les Chaos Emeralds…
Mais je t’aime, Genta, je ne peux pas te trahir, je… Même si je suis condamnée, je refuse de continuer.
-Gally… Non…
-Genta, il a envoyé des tueurs à ma poursuite, je suis foutue. Je vais juste te dire une chose…
-Gally, arrête, ARRETE !
Elle sursauta.
-Je t’aime trop, Gally, je me fous de savoir que tu sois une agente de Seth ou pas, je te défendrais, coûte que coûte, je…
-TAIS-TOI ! Tu es fort, mais c’est fini pour moi, alors écoute.
Je n’eus pas le temps de commencer une phrase ;
-La dernière Chaos Emerald est dans la morgue, au sud d’ET6 Center… Seth sait qu’elle y est, mais ce qu’il ne sait pas, c’est que tu es au courant.
-Que…
-Récupère la Chaos Emerald, avant lui. Je t’en SUPPLIE, fais-le, ou il sera trop tard. Adieu, Genta.
-Quoi. ? Non…
-Je m’en vais, à tout jamais. Je… Je ne crois pas revenir un jour.
-Non, non, non….
-Adieu… Genta…»
Trop tard. Il y eut un éclair, et elle disparut.
La rage commença à m’envahir, mais je me maîtrisais juste à temps. Hors de question de me laisser envahir par mon Berserk ici…

Je me laissais tomber à terre, et commençais à verser des larmes.
Gally…
J’avais le sentiment que tout ce que je touchais se détruisait. J’apportais la mort et la destruction.
Ceux que j’aimais étaient morts, par ma faute.
Non.
Pas par ma faute.
Par sa faute à lui…. Seth…
Ma haine pour lui s’accentuait de seconde en seconde, de minute en minute… Je ne rêvais que d’une chose, le tuer de mes mains.
La haine… Peut parfois dépasser l’amour en intensité, et c’est ce qui m’arrivait.
Je me jurais de tuer Seth, et c’est en me faisant cette promesse que je partais vers la salle où Gekex devait faire son concert.


J’entrais.
La salle était pleine de monde, beaucoup de gens que je ne connaissais que de vue, pour les avoir déjà aperçu à ET6 Center.
Je remarquais, assis dans le fond, Darklight et je m’approchais.
« Yo, Genta !
-Hrm…
-Heu, pas la forme, hein ?
-Hrm…
-Ouais, bon. Alors, prêt pour le concert ?
-Ouais… Mais je vois pas Seb… Il est où ?
-Regarde la scène… »
Je dirigeais mon regard vers la scène. Et je restais stupéfait.
Gekex, une basse dans les mains, se tenait à la droite de Mordock, qui tenait, lui, une guitare.
Et au milieu…
« Oh, c’est pas vrai…
-Et si. Me demande pas comment il a fait pour le convaincre… »
SuperSeb. Avec sa batterie. Qui fixait la foule avec un regard de psychopathe au stade terminal.
J’allais ouvrir la bouche, mais DL me fit signe de ne rien dire. Aussi, je la fermais.
Et le concert commença.
Trois notes de guitare. Et pendant quelques secondes, j’eus le souffle coupé.
Ils commencèrent par Tourette’s, de Nirvana. Un de leurs meilleurs morceaux.
Gekex chantait, il semblait moduler sa voix à volonté, comme si c’était parfaitement naturel.

‘Take...
Mean heart...
Mean hearts...’

Après cette interprétation pour le moins... Magistrale… Gek’ et les autres passèrent à un morceau plus calme.
Enfin… Plus calme…
C’est ce que j’ai cru.
Lithium. Version heavy. Par le Gek’s band.

‘I'm so happy 'cause today
I've found my friends ...
They're in my head
I'm so ugly, but that's okay, 'cause so are you ...
We've broken our mirrors
Sunday morning is everyday for all I care ...
And I'm not scared
Light my candles, in a daze
'Cause I've found god

Hey, hey hey’

Tout le monde sautait dans tous les sens, c’était la folie.
Et puis…
Il y eut un moment de flottement.
Puis, ils reprirent Right Now de KoRn.

‘I Like my life insane
I'm fabericating and debating
Who I'm gonna kick around

Right now
Can't find a way
To get accross the hate
When I see you

Right now
I feel it scratch inside
I want to slash and beat you

Right now
I rip apart the things inside
That excite you

Right now
I can't control myself
I Fucking hate you’

Je hurlais avec eux, parce que cette chanson me rappelait ma haine pour Seth. Toute ma haine passait dans cette chanson, la rage qui m’habitait était presque perceptible, j’avais envie de sauter, de percer le plafond, et de tout détruire, avec ma seule colère.
La rage s’emparait de moi. Je vivrais avec éternellement, et je le savais.
Je me calmais dès la fin du morceau, qu’ils enchaînèrent tout de suite après avec Kill me Again de Oomph.
J’en profitais pour me calmer, et je continuais à écouter.
‘If you don’t think you can silence…
Kill me, kill me again!”
La rage en moi s’enfonça, prête à revenir à n’importe quel moment, de préférence le plus inopportun.
Pendant ce temps, le groupe joua Hairspray Queen de Nirvana, la chanson la plus … Hm… Indéfinissable que j’ai jamais entendue.


“I was your mind, you were my, my enemy,
You were mine, I was your, your enemy,
You would mind, I was your, your enemy,
You were mine, I was was your en ... aaahh

You rang
Your ears rang

I was your mind, you were my, my enemy,
You were mine, I was your, your enemy,
You would mind, I was your, your enemy,
You were mine, I was was your ena ... aaahh

At night, the wishful goddess
At night, she'll wish the hardest
At night, the disco goddess
At night, the witch go gaaahhh!

I was your mind, you were my, my enemy,
You were mine, I was your, your enemy,
You would mind, I was your, your enemy,
You were mine, I was was your ena ...

Wishful goddess, at night
Wish the hardest, at night
Wishful goddess, at night
Wishful gaaahhh!

I was your mind, you were my, my enemy,
You were mine, I was your, your enemy,
You would mind, I was your, your enemy,
You were mine, I was was your ena!

At night, the wishful goddess
At night, she'll wish the hardest
At night, the disco goddess
At night, the itch so modest
At night, the crisco lochness
At night, a mouthful omelette
At sight, the fish full goblets
At night, the witch go gaaawd !!”

Une chanson de fous. Je crois que, de ma vie, jamais je n’ai entendu une chose pareille.






Le concert se termina avec la chanson Straight out of line, de Godsmack.

« There's no reason
There's no compromise
Change in seasons
Living the high life
I don't know you
So don't freak on me
I can't control you
You're not my destiny

Straight out of line
I can't find a reason
Why I should justify my ways
Straight out of line
I don't need a reason
You don't need to lie to me

I'll confess this you're my tragedy
I laid you to rest just
As fast as you turned on me
Gone for ever
Vanished the memories
Displays of pleasure
Are masked by your misery

Straight out of line
I can't find a reason
Why I should justify my ways
Straight out of line
I don't need a reason
You don't need to lie to me

Lie to me

Straight out of line
I can't find a reason
Why I should justify my ways
Straight out of line
I don't need a reason
You don't need to lie to me

Lie to me”

Il y eut de nombreux applaudissements, que Gek’ ignora, avant de rentrer dans sa loge.
Qui en l’occurrence, était sa chambre.
Après une très courte bousculade avec les spectateurs, j’arrivais jusque là bas, essoufflé, au bord des larmes, l’air consterné.
Gek’, Mordock, et Rubis se tenaient là, surpris, désarçonnés.
« Genta ? Qu’est ce que.. ? commença Gek’.
-C’est Gally… Elle…
Son visage me revint en mémoire, je me souvins de son air désespéré lorsqu’elle était partie, je me rappelais ses dernières paroles.
« Adieu…
…Genta… »
Je tombais à terre, sur mes genoux, relevais la tête, et poussais un hurlement de rage pure.
« SEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEETTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!! »
Mes larmes coulèrent, larmes de douleur et de tristesse mêlées, je frappais le sol avec mes poings, tout en continuant de pousser des hurlements de rage.
« Genta, GENTA ! »
Je sentis quelque chose me soulever et me plaquer contre le mur, et je me retrouvais face à Mordock, qui me dévisageait à moins de 30 cm de distance, tout en me retenant à cinquante centimètres du sol.
« Arrête tes conneries, OK ? Si on reste pas unis, cette sale enflure de Chacal de mes burnes va remporter la victoire, et ça, je ne le souhaite à personne !
-…
-Compris ?
-Oui, c’est bon. »
Il me remit sur pieds, et, adossé au mur du fond, un bras autour de la taille de sa petite amie, le lézard me toisa, et me posa une question. Une seule.
« Qu’est ce qui s’est passé ? »
Alors, je racontais tout. Tout sur Gally.
Sur ce qu’elle m’avait dit, sur ma forme Berserk, et sur mon passé.
Et je leur dit où se cachait la dernière Chaos Emerald.
Gekex me regarda gravement, et se dirigea vers moi.
« Genta, prépare toi, la fin est proche. MORDOCK !
-Ouais ?
-Va chercher Spike, dis-lui de préparer l’hélico. Demande à Kali de venir, aussi.
-OK.
-Rubis… Tu veux venir ?
-Question débile.
-OK. Dès demain matin, on aura buté ce putain de démon, ou on sera morts avant ! »
Je partis, en claquant les portes, en explosant les chaises, les tables, les fenêtres. Je hurlais ma colère au monde, jurais que je ne mourrais pas tant que ma vengeance ne serait pas accomplie.
Et en moi, je sentis mon double démoniaque se réjouir d’avance…

CHAPITRE XI : La fin est proche…

Le lendemain matin, l’échnidé albinos vint me chercher très tôt dans ma chambre.
« Prêt ? »
Il lut la réponse dans mon regard. Il ne dit rien, et me fit signe de le suivre.
Dans les couloirs, je croisais les autres. Il n’y eut pas un mot. Dans chaque regard brûlait la même détermination, la même envie de vaincre, de tuer.
L’hélico nous attendait. Spike nous fît signe de nous bouger le cul.
Nous entrâmes, et durant le voyage, aucun son ne sortit de nos bouches.
Et enfin, nous arrivâmes.
Là où tout aurait dû finir.
La morgue.
« Un lieu vachement joyeux pour aller sauver le monde, hein ? Grommela le reptile, en sautant vers le toit du bâtiment rectangulaire juste en dessous. Je le suivis, et finit même par le dépasser. Ma rage me donnait des ailes.
Mais très vite, je vis que quelque chose n’allait pas.
Déjà, je ne vis personne.
Mais là, VRAIMENT personne. Que dalle. Nada. Pouic-pouic.
Ca puait le traquenard.
Et au moment où je pensais cela, une ombre se glissa rapidement vers moi.
Je vidais le chargeur de mon Ingram dessus, tout en hurlant pour avertir les autres. Puis, je me jetais sur le côté afin d’éviter le suivant, qui bondit sur moi en grognant. Je le coupais en deux d’un coup de Katana bien placé, tout en tirant sur les autres.
Du coin de l’œil, j’aperçus Gekex qui se frayait rapidement un chemin à coups de Katana, aidé par Mordock. Kali couvrait l’arrière-garde avec une immense mitrailleuse.
Pour ma part, je déchiquetais allégrement les hordes de démons qui venaient à moi.
Le sang coulait, tout était rouge, la colère, la frustration, la haine me submergeaient petit à petit, me changeant peu à peu en cette chose que je redoutais d’être. La marque sur ma main semblait s’agrandir de seconde en seconde.
« NON ! Hurlais-je, tout en reculant précipitamment, tentant de me calmer, de gagner du temps.
Je me concentrais, tout en laissant à Gekex et les autres de quoi faire. Il me semblait entendre en moi la rage et la frustration de ma forme Berserker.
Je réussis néanmoins, au prix d’un très grand effort, à calmer la rage. Je continuais alors à massacrer mes adversaires, tranchant les chairs, arrachant les têtes, frappant de toutes mes forces.
Il en venait de partout, malgré tous nos efforts.
Et c’est peut-être ce que hurla Rubis qui nous fît perdre tout espoir.
« Oh non… ILS L’ONT ! ILS ONT LA CHAOS EMERALD !
Et, effectivement, ils l’avaient. Je vis distinctement deux de ces démons tenir entre leurs mains la pierre sacrée, d’où émanait une lueur verte…
-Non… Non… NON ! »
Cette fois, je ne pus arrêter le sentiment de colère qui s’empara de moi. Et je ne fis rien pour l’arrêter. Tout était perdu, de toute façon.
La marque envahit totalement mon corps, pendant quelques minutes, j’eus encore conscience des visage effarés et perdus des gens autour de moi. Seule la voix du lézard bleu me parvint ;
« Non, pas maintenant… Oh merde… »
Les corps volaient en tous sens, une joie perverse m’habitait, la haine déferlait de mes pores, un besoin viscéral de sang vivait désormais en moi…
Tout était foutu, mais ces salauds allaient le sentir passer …
Un rire qui n’était pas le mien traversa mes lèvres…
« Pauvres FOUS ! »
Je me jetais sur eux en hurlant, tout devenait rouge, je me souviens en avoir éviscéré un, en avoir égorgé un autre, avoir fait un bond au dessus d’eux, pour mieux pouvoir leur atterrir dessus….
Je me rappelle avoir poussé un hurlement, avoir senti quelque chose d’immensément puissant surgir de moi, puis…
Le néant.
Rien.



***






Je me suis réveillé dans la morgue, et j’ai eu pendant deux minutes le sentiment que ma mort était arrivée, que tout était terminé, que j’étais libre.
La douleur qui traversa ma tête comme un pic à glace me rappela que ce n’était pas encore le cas, loin de là …
J’avais l’impression que je m’étais fait rouler dessus par un rouleau compresseur…
… Et qu’apparemment, je n’avais probablement pas été la seule victime.
Des corps. Partout. Démembrés, explosés, détruits…
Et aucune trace de Gekex et des autres.
Je tentais de me relever, et réussis au bout de trente secondes d’efforts intenses. Je récupérais mon Katana , et tentais une sortie.
Des cadavres étaient encastrés dans les murs, dans le plafond, certains étaient à moitiés brûlés, je faillis trébucher sur un corps à moitié fondu…
Je me retins à un mur et commençais à vomir.
Je n’avais JAMAIS vu un tel massacre. Et je me doutais bien que j’en étais la cause.
Et je m’éloignais, prenant soin de ne pas regarder autour de moi.

Avant d’arriver à la sortie de la morgue. Où ce que je vis ne me plût pas. Mais alors pas du tout.
Les rues étaient vides. Absolument vides. Personne, même pas un animal, ne se baladait dans ces rues autrefois si fréquentées…
Le silence régnait.
Le désespoir m’envahissait… C’en devenait terrifiant.
Un bruit, un seul, attira mon attention.
Quelque chose… Au dessus de ma tête.
Je levais les yeux.
Et je vis.
Une immense pyramide noire, d’une centaine de mètres de haut, au moins… Ses parois semblaient faites d’une matière inconnue… Le simple fait de la regarder me mit mal à l’aise.
Et au sommet, ses yeux d’ébène braqués sur la ville, Seth riait.
Tout était perdu. Rien n’avait désormais plus aucun sens. Ma vie, ce pourquoi j’avais été créé…
Tout cela était mort, détruit…
Je poussais un dernier hurlement de désespoir, avant de sombrer, une fois de plus, dans l’inconscience la plus totale…


Fin de la deuxième partie.

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Mar 31 Mai 2005 21:44:34    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

3éme partie :

Le démon chacal


CHAPITRE 1 : La destinée de la marque

La pyramide passe, détruisant tout autour d’elle. Le passage de cet immense monument dans les rues ne se fait pas sans mal ; les immeubles sont détruits, les maisons pulvérisées… Les démons de Seth descendent dans les rues, tuant hommes, femmes, et enfants. Personne ne survit, les combats sont sanglants, et la pyramide continue son implacable progression vers ET6 Center.
La nuit dernière, après une journée de combats acharnés, l’édifice flottant dans les airs a stoppé sa course, se stationnant juste en face de la Morgue de la ville, à quelques kilomètres d’ET6 Center .
Il faut dire que les membres du centre ne se laissent pas faire ; Aucun soldat n’a pu franchir la ligne de démarcation se trouvant au niveau de la morgue.
Tous sont morts, dans d’atroces souffrances.
Malgré le courage dont ils font preuve, les guerriers d’ET6 savent pertinemment qu’ils n’ont aucune chance. Sans Chaos Emeralds, et sans Genta, ils n’ont aucune chance de gagner contre les armées démoniaques.
Ce qu’ils ignorent par contre, c’est qu’il y a encore de l’espoir.


Gekex Summerlight sent le courage l’abandonner. Le jeune lézard a cru jusqu’au bout que Genta allait réussir à vaincre Seth…
Quelle erreur de croire qu’il aurait été capable, si jeune, de maîtriser son Berserk… Surtout après le départ de Gally.
Gek’ est conscient de son erreur, et pour se faire pardonner, il est prêt à tout, même mourir afin de sauver la galaxie.
De l’autre côté de la rue, Kali lui fait signe. OK. Il est temps de se battre une dernière fois pour cet univers en perdition…
Le reptile fait un bond jusqu’à un soldat qui ne l’a pas remarqué, et l’égorge.
En face de lui, Kali transperce un adversaire. Les deux corps s’effondrent dans une mare de sang noir.
Gekex jette un œil à sa sœur de sang, et remarque ses traits tirés, la rage et la détermination dans ses yeux.
Elle a changé. Et elle n’est pas la seule. Quand quelqu’un se retrouve seul face à un destin cruel et inexorable, il change tout de même un peu.
« Prête ?
-Prête. »
Ils s’avancent dans la rue, tranchant ces cadavres en décomposition qui continuent malgré tout à marcher.
Au bout d’une heure à tuer sans s’arrêter, ils s’arrêtent, et battent en retraite. Seulement, au moment où ils partent, le lézard sent son regard attiré par une forme étendue par terre.
Une forme qui ressemble à celle de…
Gekex se précipite, bondit par-dessus une rangée de momies qui tentent de l’agripper, et atterrit juste au dessus du corps étendu.
Et quand il reconnaît le corps, il ne peut s’empêcher de laisser filtrer un cri de surprise.
« Genta ?! »


Il ouvre les yeux, et sent ses muscles douloureux se remettre lentement à bouger.
La douleur qui lui perce les yeux quand il les ouvre est telle qu’il les referme immédiatement. La lumière lui fait mal aux yeux, et il met un temps à les ouvrir.
Quand il les ouvre, il aperçoit Gekex à ses côtés. Il a l’air très soucieux.
« G… Gekex ?
-Enfin réveillé… Ca fait au moins trois jours que tu dors, en comptant celui où je t’ai retrouvé…
-Hmmm… Je suis où, là.. ?
-A ET6 Center. Je t’ai ramené après une incursion contre la pyramide.
-La… Pyramide ?
-Tu l’as bien vue, non ? Tout le monde est au courant, et on est en train de préparer l’assaut final… Genta, ça va pas ? »
Le jeune hérisson s’est pris le visage dans les mains. Il espérait avoir rêvé cette vision de cauchemar…
Combien de gens sont morts parcequ’il n’a pas été assez rapide ? Des milliers ? Des millions.. ?
Combien mourront encore à cause de lui ?
Y’a-t-il encore de l’espoir ?
La voix de son mentor le fait revenir sur terre.
« Hmmm… Tu veux encore te reposer ?
-Non. Je… Je sais pas.
-…
-Je veux juste savoir…
-Quoi ?
-Y’a-t-il encore de l’espoir Gekex ? »
Le lézard réfléchit un court instant.
« Batman a dit un jour : ‘il n’est jamais trop tard.’
-Heu…
-Ouais, bon, j’avais pas d’autre idée.
-C’est bien ce qui me semblait.
-Oh, ta gueule ! »
Pendant quelques secondes, il y a un silence, puis, ils éclatent brusquement de rire, Genta en vient à se rouler par terre.
Essuyant les larmes qui coulent sur son visage, Gekex reprend petit à petit son sérieux, et finit par arrêter de rire.
« Bon, alors ? dit-il, Un sourire aux lèvres. Prêt ?
-Prêt. Dit le hérisson, lui rendant son sourire. »


Les deux amis entrent dans une grande salle, entourée d’un immense dôme de verre . Adossé contre un mur, un lynx roux semble caresser nonchalamment le fourreau d’une immense épée.
« Tiens, tiens… Alors notre sauveur s’est enfin réveillé ? Commence-t-il, sarcastique.
Le jeune élu a reconnu Blast, un des administrateurs d’ET6 Center. Un être très secret, qui a été marqué par la vie, ce qui se remarque à son regard.
-Pas la peine de lui parler comme ça, Blast.
-Ca va, ça va… Bon , tu vas bien, Genta ?
-Oui, pour quelqu’un qui est resté en coma trois jours…
-En forme ?
-Oui, bizarrement, oui…
-Ouais… Bon, tout le monde vous attend, qu’est ce que vous attendez pour venir ?
-Bonne question ! »
Emboîtant le pas au Lynx, ils continuent leur chemin jusqu’à une autre salle, pleine de monde. Cette fois, Genta a le souffle coupé.
Tous les membres sont là, et il y a de tout. Hérissons, Echnidés, Méchas, Renards, et bien d’autres, tout assemblés en une étrange communauté.
Les admins sont assis autour d’une table, entourés par les autres membres installés dans les gradins qui entourent la salle.
Lorsqu’il entre, Genta est accueilli par un silence qui ne laisse augurer rien de bon.
Blast court s’asseoir avec ses alliés. En hauteur, Gimlao, maître du temps et d’ET6… Il surplombe l’assemblée, observant chacun de ses yeux profonds, ses longs dreadlocks bleus d’échnidés flottant autour de lui.
Gekex et son disciple observent l’assemblée, silencieux. Le hérisson rouge sent tous les regards braqués sur lui, ses nerfs sont sur le point de craquer, il est extrêmement tendu.
Le grand maître du temps lève lentement ses yeux sur lui, et prononce d’une voix étrange :
« La séance est ouverte. Darklight a la parole. »
L’interpellé se lève et commence lentement la séance ;
« Vous savez tous pourquoi nous sommes ici.
La situation est grave, très grave, et elle peut même sembler désespérée pour certains, mais c’est faux.
Gekex, un membre que j’estime digne de confiance et je ne suis pas seul, j’en suis sûr , nous a expliqués la situation, mais nous pensons que le plus habilité pour tout expliquer une nouvelle fois, c’est le jeune hérisson ici présent ; J’ai nommé Genta Redrunner ! »
Le hérisson noir fait un signe à celui-ci.
Genta prend son souffle, et raconte tout, depuis le début, autrement dit, l’assassinat de ses parents après sa naissance.
Il est parfois interrompu par des administrateurs, qui lui posent des questions diverses, que ce soit pour approfondir un point ou pour expliquer une partie de l’histoire, mais il finit par parvenir à la fin.
Essoufflé, il termine par la vision cauchemardesque de l’immense pyramide qui parvient sur la ville. Tout le monde l’écoute, et lorsqu’il a terminé, des murmures parcourent l’assemblée. Certains semblent un peu effrayés.

« Ouais, ben quoi ? On y va, on le bute, et c’est fini ! déclare SuperSeb.
-Facile à dire… Grommelle Darklight. On a même pas d’idées pour atteindre la pyramide !
-Et bien… commence Genta, timidement…
-Quoi ?!
-Ben… Si on l’empêchait de voler, on pourrait l’atteindre…
-Ouais, ben, tu comptes faire comment ?
-Y’a bien quelque chose qui fait flotter ce truc en l’air, bordel !
-Pour entrer, tu comptes faire comment ?
-Rien de plus simple… »Fait une voix, quelque part dans l’assemblée.
C’est Kali, qui vient de faire son entrée dans la salle.
« Je m’occupe de l’atterrissage. Ces enflures ne se seront même pas rendus compte de mon arrivée.
-Et une fois à l’intérieur ?
-Faudra… Infiltrer et faire en sorte que ce truc atterrisse.
-Et QUI va se porter volontaire ?
-MOI ! Hurle Genta. »
Le silence se fait.
« C’est à cause de moi que tout a commencé, c’est moi qui terminerais tout ça. »
Il se tait, ferme les yeux, attendant les réactions.
« Je l’accompagne. » Dit Gekex.
Le hérisson se retourne, surpris. Son mentor s’approche de lui, et déclare à l’assemblée :
« Si on en est là, c’est aussi de ma faute. Genta est mon élève, et je tiens à l’accompagner jusqu’au bout.
Il y a encore un silence, et une autre voix se joint aux autres.
-OK, c’est bon, je viens, ça va …
Mordock rejoint ses deux amis, et explique aux autres :
-Je n’ai aucun intérêt à les rejoindre. Si j’y vais, c’est parce que Genta m’est sympathique.
Très peu de temps, d’autres voix fusent ;
-J’en suis ! s’exclame Rubis. »
Les cinq volontaires se rejoignent devant la table où les Admins sont assis. Gek’ prend Rubis par la taille et lui murmure : « Je t’en supplie, ne viens pas… S’il t’arrive quelque chose.
-Tu es là. Tu me connais. Tu sais que je refuserais de te laisser seul… Je refuse, non, je refuse de te laisser te battre seul ! »
Le lézard se tait. Il sait qu’il n’aura pas le dernier mot. Il n’en a pas souvent l’occasion.
Gimlao se lève sur son siège et déclare d’une voix forte :
« Bien. Il est temps d’établir un plan. »
Le reste de la soirée est consacrée à l’élaboration de ce plan. Tard dans la nuit, le plan est achevé, tout le monde est prêt, chacun connaît son rôle.
La destinée de la marque serait-elle en train de s’accomplir ?

Gekex Summerlight se regarde dans la glace.
Son reflet lui rend son regard.
Il a l’impression que tout se terminera demain. Son frère sera-t-il là ? Est-ce que la prophétie annoncée par sa mère s’accomplira ?
Il l’ignore. Et cela le rend malade.
Derrière lui, Rubis prépare son fidèle Zanbatooh.
Il sourit. Il l’aime tellement. Il ne sait pas ce qu’il deviendrait sans elle, et n’a aucune envie de le savoir.
« Rubis…
-Quoi ?
-Si… Enfin… Si jamais il t’arrive quelque chose…
- …
-Je ne me le pardonnerais jamais. Alors je t’en supplie, sois prudente.
-Gekex… Les gens vivent et meurent, c’est un fait.
-C’est injuste !
-Non, c’est comme ça, et même toi, tu ne peux rien y changer. Je t’aime, mais malgré ça, je sais que je mourrais un jour, et même si ça m’attriste, je saurais l’accepter le moment venu.
-Arrête…
-Gekex, si tu ne peux pas l’accepter, alors… Ta vie n’a plus de sens !
-Je… Je le comprends… Mais j’ai peur.
-De quoi ? De la mort ?
-La mienne ne me fait pas peur. C’est la tienne que je redoute. Je t’aime, je…
-Je sais. Chut. »
Le lézard se blottit dans le bras de celle qu’il aime, cette nuit, il n’y aura pas de dangers. La vraie bataille commencera demain.


A une trentaine de mètres de ça, Genta Redrunner observe l’immense pyramide noire par la gigantesque vitre de la façade d’ET6 Center.
La peur lui noue les entrailles, lui donnant une légère nausée.
Il ignore son destin. La marque sur son poignet gauche le démange légèrement, le rire de Seth hante sa mémoire. Il est terrorisé.
SuperSeb s’approche de lui.
« Genta ?
-Hm ?
-Prêt à la bataille… ?
-Hmm…
Le jeune hérisson fixe son ancien maître dans les yeux.
-J’ai peur, Seb.
-Je sais. Ca se sent.
-Qu’est ce que je suis, Seb ? D’où vient ce pouvoir en moi ? Je le sens, il grandit de jour en jour, il me terrifie et me fascine… Je ne sais plus ce que je suis, je croyais le savoir il y a encore quelques mois, mais maintenant, plus rien n’est certain, et j’ai peur…
Le hérisson violet réfléchit quelques secondes.
-Tu es ce que tu veux être.
-…
-La vie nous forme, fait de nous ce que nous sommes, que ce soit dans nos gènes ou dans nos pensées. Mais on peut tout changer, par la volonté.
-Je ne comprends pas…
-Pense que ta vie est un enfer, et elle le sera. Dis-toi qu’elle n’est pas si mauvaise que ça, et elle deviendra quelque chose de mieux. Consciemment ou non, tu transformes ta vie par tes pensées.
-…
-Tu ne comprends pas, hein ? T’inquiètes, t’as encore le temps. M’a fallu des siècles pour comprendre ça. Ouais, t’as le temps.
Il se détourne et ajoute ;
-Si tu survis à la bataille de demain… »


CHAPITRE 2 : Infiltration

Le jour se lève sur ET6 Center.
A l’horizon, l’immense monument Egyptien surplombe la ville, semblant la fixer dans son immensité.
La petite navette qui a pris son envol et qui s’apprête à y entrer semble minuscule à côté.
Pendant quelques minutes, le vaisseau fait le tour du batiment, puis se glisse dans un interstice.
Le silence règne.
Personne ne se doute que la bataille a commencé…

A l’intérieur de la pyramide, deux démons patrouillent dans les couloirs, baragouinant en passant dans leur langage inhumain.
Soudain, l’un d’eux s’arrête, attiré par un son derrière lui.
Quelque chose bouge dans l’ombre.
Il s’approche …
…Et signe son arrêt de mort…
La dernière chose qu’il aperçoit est un sinistre œil rouge, le fixant, lui, et lui seul.
Puis, le Katana de Mordock le tranche en deux. Le sang coule, une partie des boyaux de la victime va redécorer la salle.
Le second n’a pas le temps de hurler, un coup de Zanbatooh le décapite, le faisant taire pour l’eternité…
Genta et Gek’ sortent à leur tour de l’ombre. Les quatre alliés ne s’échangent pas un mot.
Ils progressent lentement, tuant les gardes qui risqueraient de dévoiler leur position.
Et enfin, ils arrivent à destination.
A travers une grille d’aération, ils aperçoivent une gigantesque salle. Des dizaines de démons… Et au centre, un gigantesque cristal, en lévitation.
Un léger sourire apparaît sur la figure de Genta comme il prépare des explosifs…


En bas, dans la cité, l’escouade envoyée pour l’attaque attend, retenant son souffle .
Darklight observe patiemment, adossé contre un mur. Derrière lui, les autres sont prêts à fondre sur le bâtiment.
Le hérisson continue à observer, patiemment.
Brutalement, l’enfer se déchaîne. Le côté inférieur droit de la pyramide explose dans un fracas assourdissant, et le monument commence à chuter, écrasant quelques immeubles et quelques gardes au passage.
Lorsqu’il commence à atteindre le sol, DL donne le signal.
« GO ! »
Tous se ruent sur cet intrus, qui a osé violer leur territoire, causant la mort des milliers de personnes.
Les premiers soldats sont happés par la horde des membres d’ET6.
La bataille peut vraiment commencer…


A l’intérieur, prises par surprise, les hordes démoniaques sont décimées.
Le sang gicle sur les murs et le plafond, le sol est encombré de cadavres…
Gekex, Genta, Mordock, Rubis, et Kali, sont dans la place.


CHAPITRE III : La dernière bataille :

Genta explose de rage.
Maintenant, c’est le moment tant attendu, il va pouvoir se venger.
Il pousse un hurlement, et fait un bond prodigieux, fracassant le plafond au passage.
La marque berserk commençait à lentement envahir son corps… Ses yeux commencèrent à rougir.
Il tranche en deux tous ceux qui l’empêchaient de passer, il tue sans s’arrêter, poussant des hurlements de rage et de souffrance à chaque fois.
Le visage de Gally passe sans arrêt dans sa tête, le faisant souffrir presque physiquement à chaque fois .
La haine l’envahit. Il hait Seth. Il hait ses alliés.
Tuer.
Tuer.
Tuer.
Ne pas s’arrêter de courir, ne pas s’arrêter de tuer, laisser le témoignage de sa rage derrière lui, rappeler à chacun qui il est.
Rappeler à chacun sa soif de vengeance.
Un démon armé d’une lance tente de l’empaler. Un sourire de dément aux lèvres, il esquive, et lui arrache la tête d’un coup de poing. Lorsqu’un autre s’approche de lui dans son dos, il lui décoche un coup de pied qui l’envoie transpercer le mur, le précipitant dans les airs. Le malheureux chacal s’écrase au sol, après un hurlement interminable.
Le hérisson rouge savoure l’éclair de terreur qui passe dans le regard de ses ennemis. Il se jette sur eux en hurlant, en découpe un en morceaux, en tranche un autre en deux, fait jaillir les tripes d’un autre.
« GALLLLLLLLYYYYYYY ! »
Il pleure et rit en même temps.
Gally est perdue.
Seth va mourir.
Personne ne peut l’arrêter. Même Dieu serait tranché en morceaux.
Il a maintenant traversé toute la pyramide, du bas vers le haut. Les corps qu’ils laisse sont autant de preuves de son passage.
Les larmes aux yeux, un sourire fou sur les lèvres, il est l’ange de la mort, l’incarnation des terreurs les plus noires de l’humanité… Même les gardes de Seth s’enfuient en mugissant. Dommage pour eux, toute résistance est inutile.
Il arrive enfin au sommet.
Un gigantesque escalier y mène.
Il s’y précipite, semant la mort sur son passage. La porte est de plus en plus proche.
Son regard bleu glacé passe au rouge sang lentement, mais sûrement. Le sang dégouline sur l’escalier.
Il franchit la porte.
« Salut, Genta… « Susurre Seth, tout en retenant fermement Gally.
A ce moment, les autres arrivent, éreintés après avoir poursuivis leur ami.
« Genta ! Hurle Mordock.
Le chacal dirige ses yeux d’ébène sur les nouveaux venus…
-Tiens, tiens… Tu amènes tes amis aussi ? Super… La défaite de ces misérables mortels n’en sera que plus cuisante. »
Pas un son ne sort de la bouche du jeune Berserker. L’échnidé albinos sort son shotgun et s’avance vers le dieu maudit.
« J’ai bien envie de te foutre des plombs dans le cul… Connard…
Il est brutalement rejeté en arrière au moment où son interlocuteur tourne son regard vers lui…
-Misérable créature… Tu oses te mesurer à mon pouvoir. ? »
Gekex s’approche à son tour, un rictus aux lèvres, quand soudain, son frère se dresse sur son passage.
« Toi !
-Moi…
-Alors … Il est temps…
-Exact.
-Pauvre abruti, tu est conscient que Seth te poignardera dans le dos dès qu’il en aura fini ?
-Rien à branler. Seule ma vengeance compte. »
Eclat de rire de la part du démon, qui tient Mordock en respect avec son sceptre.
« Parfait… L’heure est venue d’en finir ! »
Genta regarde sa bien-aimée. Elle lui rend son regard.
« Gally… » Sa voix est inhumaine, mais il reste des traces de Genta. « Je t’aime… Je t’en supplie, survis.
- C’est trop tard, Genta. Lui réponds-t-elle, un sourire triste aux lèvres. Tout est fini.
-Gally !
-Je t’aime. Adieu…
-NON ! »
D’un geste, Seth la propulse en l’air. La jeune hérissonne est alors paralysée par une bulle de couleur jaune. Elle est encore en vie, mais ses yeux vides montrent qu’elle n’en a plus pour longtemps.
« N’est-ce pas malheureux ? Condamnée par amour… Le valeureux chevalier n’a pu secourir sa princesse à temps.
-RRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH ! »
Cri de rage. Cri de désespoir. Le jeune hérisson se précipite en avant. Le démon prépare de sa main gauche ce qui semble être une boule d’énergie.
Son ennemi ne l’a pas vu. Si il ne s’en rend pas compte maintenant, il est fichu.
Brutalement, le dieu est projeté sur le côté, et Genta propulsé en arrière.
« TOI ?!
-Tourne pas le dos à un psychopathe, abruti. Murmure Mordock en s’époussetant.
Il se tourne vers le berserk derrière lui.
-Je m’en occupe. »
Le combat commence. Mordock dégaine son Katana en un éclair, et tente un coup, de taille. Très vite, Seth dévie le coup et contre-attaque.
Esquivant de justesse, le flic albinos tente une balayette. Le démon lève le pied et fracasse la jambe de son adversaire.
Hurlement. L’échnidé se retrouve plaqué contre le sol, le visage du chacal à vingt centimètres du sien.
« Avant de te tuer, je vais te révéler quelque chose.
Il se penche.
-C’est toi qui a tué ta femme et ton enfant.
-Quoi. ?
-Et oui, pauvre con… Tu les as tués. J’ai influencé ton esprit et je me suis servi de toi pour les tuer.
-Non… C’est impossible…
-Ah ouais ? Pourtant, au fond de toi, tu connais chaque détail… Tu sais comment tu les as tués.
Seth frappe le front de son adversaire de toutes ses forces. I l y a un éclair blanc, et d’un coup, Mordock se met à convulser, puis il pousse un hurlement strident.
« NON ! NON ! NON ! NOOOOOON !
-Et si… Bon, tu feras un excellent instrument… Je vais influencer ton esprit une nouvelle fois. »
Le chacal se rejette en arrière et commence à psalmodier dans une langue étrange.
Il n’aura pas le temps de finir.
Déterminé à en finir, Mordock lève son Katana.
Il se tranche en deux à partir du haut des cuisses, et se projette vers Genta par la seule force de ses bras.
Son adversaire n’a pas eu le temps de finir son incantation. Il reste bouche bée, c’en est pathétique.


A quelques mètres d’ici…
Gekex est bloqué par Knight, qui le menace de son Katana.
Il a suivi tous les événements, mais est resté impuissant. Son frère n’a pas bronché, et il n’a pas le temps de faire un geste.
Il esquisse un sourire.
« Alors, t’attends quoi ?
-Une minute, je te prie… »
Le lézard bleu a une mine perplexe. Pourquoi son frère ne l’a-t-il pas tué tout de suite. ? Pourquoi attendre ?
Des pas derrière-lui…
Il se retourne. Kali et Rubis arrivent en même temps.
« GEKEX ! »
L’interpellé se retourne juste à temps pour apercevoir le lézard noir sourire et sortir un flingue.
Il voit son frère appuyer sur la détente.
La détonation retentit comme un coup de tonnerre. Il sent la balle le frôler.
Il entend Rubis crier.


Genta a lui aussi une mine perplexe.
Mordock gît à quelques centimètres, tranché en deux. Il s’est infligé cette mutilation de lui-même. Pour échapper à Seth.
Le regard des deux compagnons se croise. Les yeux du hérisson sont pleins de larmes. Un instant, les taches noires sur son corps commencent à disparaître.
Le flic lui sourit, puis se met à cracher du sang.
« On dirait… Que j’ai fini… Par trouver la raclure qui a buté ma femme, hein… ?
Le jeune élu pleure.
Toute la fatigue accumulée sort par ces larmes. Toute la colère et la souffrance affluent comme des torrents.
-Putain… Arrête… T’es grand, maintenant, non ?
-Mordock … Pourquoi ?
-Kid… Des gens meurent chaque jour… Un de plus, un de moins…
-Putain, arrête tes conneries ! Je suis pas encore mort… Alors…
Il récupère son Katana d’une main.
-Tue moi.
-Qu… Quoi. ?!
-Regarde ce que je suis : un assassin, dont les jambes sont tranchées. Pitoyable, hein ?
-Non, je… Peux pas.
-J’en vaux pas la peine. Je peux rien faire… Et ma quête est accomplie… J’ai trouvé l’enculé qui a tué ma famille… C’est moi. Mais j’ai plus la force, Genta. Je suis fatigué. J’ai couru toute ma vie, et maintenant, je suis en fin de course, je peux plus. J’en ai plein le cul. Je… Je peux plus, Genta, je peux plus, tu comprends ?!
Les larmes coulent enfin, Mordock sanglote comme un nouveau né.
-TUE MOI ! »
Genta n’y tient plus, il lève l’arme et transperce son ami, en sanglotant.
Ses yeux se voilent.

***
Son cadavre gît dans mes mains. Mort. Par ma faute. Pour me protéger.
« Hé, Kid… L’espoir survit… »
Il meurt enfin.
Mes larmes se mêlent à son sang.

***
Seth semble sortir de son état de stupéfaction.
Il éclate de rire, il rit à s’en tenir les côtes, il n’en peut plus.
Jusqu’à ce qu’il aperçoive Genta.
Une aura bleue entoure l’élu, créant des étincelles sur son passage.
Et il prononce quatre mots, d’une voix dénuée de toute émotion.
« Je vais te tuer. »
Alors, la rage de Genta explose, montrant son vrai visage.


Gekex se jette en arrière, et court vers Rubis.
Knight sourit comme Kali s’approche de lui.
« Luna ? Occupe-toi de la fille.
La louve noire sort de sa cachette.
-Bien, mon amour… »
Les deux amants s’embrassent, puis Luna se jette sur Kali.
Gekex n’a rien vu.
Il ne veut plus rien voir.
Il tient le corps de sa bien aimée. Il sent la vie se retirer de ce corps tant aimé.
« Rubis… Non, non, non…
-Gek…Kex…
-Pitié, non, pas ça… Ne meurt pas…
-C’est trop tard… C’est fini pour moi.
-Pitié, non… pas toi…
-Non, ne pleure pas… Bats- toi. Agis en guerrier…
Elle murmure quelque chose. Il se penche…
-Survis… »
Elle meurt.
Il pose délicatement le cadavre à terre.
Il sent la présence de son frère derrière lui.
Il se retourne. Et active son Berserk.


Genta est désormais une menace sérieuse.
Ses ailes se déploient. D’une magnifique couleur ambrée, elles luisent d’une lueur malsaine.
Ses yeux sont désormais entièrement noirs, même si on y distingue une lueur bleue.
Sa peau est presque totalement noire, elle aussi. On y distingue quelques traces rouges.
Des cornes lui ont poussé sur le sommet du crâne.
L’aura bleue l’entoure toujours.
Seth recule.
Il n’aura pas le temps de faire trois pas.
Genta le rattrape, et éjecte son ennemi en un coup de poing. Le chacal parcourt une distance de 30 mètres, avant d’être intercepté à nouveau par un coup de pied circulaire.
Il est éjecté vers le ciel. Son adversaire vole rapidement, jusqu’à se trouver face à lui.
Le sourire sadique de Genta apeure le dieu. Pas pour longtemps. Il n’a pas le temps de faire un geste, il est à nouveau renvoyé vers le sol.
La suite est un chaos sanglant.


Les deux frères se battent. Le son des lames se touchant fuse dans l’air.
Le regard fixe de Gekex trouble légèrement Knight. Celui-ci commence à douter de ses chances.
Il se rejette en arrière, esquivant un coup mortel.
Les yeux de son frère le suivent, froids et accusateurs.
La peur envahit Knight. Il court, désespéré, tentant d’échapper aux coups rageurs du lézard bleu.
Trop tard.
Il ressent une douleur dans le dos, et est propulsé en avant, allant se fracasser sur le sol… Gekex s’approche, lentement.
« ENCULE ! Hurle-t-il, les larmes aux yeux.
Knight sourit.
-Dois-je te rappeler ce que tu m’as fait. ? Si quelqu’un doit se plaindre, c’est moi !
-JE NE ME SOUVENAIS MÊME PAS DE TOI !
-RIEN A FOUTRE ! TU ES UNE ENFLURE ! REGARDE, REGARDE CE QUE TU M’AS FAIT !
-TA GUEULE ! »
L’interpellé se tait. Il a compris qu’il risquait sa vie en défiant son frère.
« T’es qu’un psychopathe de merde, même pas foutu de prendre conscience que les actes qu’il a commis sont ignobles ! T’es une merde, une MERDE ! Tu es perdu, je croyais que le Jam que j’avais connu était encore vivant, mais c’est faux, il est mort ! Mort, et c’est un connard qui l’a remplacé !
-La ferme. Tu as détruit ma vie, sale petit merdeux. Mon corps est détruit, je suis foutu !
-En tout cas, une chose est sûre… J’aurais dû te tuer quand il était encore temps ! »
Un hurlement de rage, et les lames se heurtent à nouveau.
Les deux frères s’observent de chaque côté de leurs Katanas.
La fin approche… Mais est-ce réellement sûr ?
Les yeux de Gekex commencent à noircir, ceux de Knight à rougir, au fur et à mesure que leur énergie s’accumule… Leur peau commence à changer de couleur…


Seth se mange le sol, et sent la présence de son adversaire dans son dos.
« Pauvre enflure… Tu mériterais que je te torture.
Le chacal gémit. Il ne fait plus que ça depuis que le hérisson a commencé à l’enchaîner.
Et puis il semble se souvenir de quelque chose. Un sourire passe sur son visage.
-T’es foutu… Pauvre fou ! »
Au prix d’un effort surhumain, le démon se lève et court en titubant vers ce qui semble être un minuscule autel.
Et sur cet autel…
« NON ! s’écrie Genta, désespéré…
Seth se saisit des Chaos Emeralds.
Une lueur Jaune l’entoure, se résorbe lentement, et est comme aspirée par lui.
Le dieu maudit commence à planer, puis une aura jaunâtre l’entoure. Il se met à hurler, au fur et à mesure qu’il reprend sa forme originelle.
Genta reste tétanisé.
Seth atterrit, des ailes lui ont poussé dans le dos, il marche désormais à quatre pattes, et sa tête a été remplacée par trois autres.
« Alors, Genta ? Prêt à tâter de mes pouvoirs ? Je te présente ma forme Cerberus !
Le hérisson ne bouge pas. Il sent à nouveau un changement en lui. Quelque chose de plus profond, cette fois…
Comme un appel…
-Je relève le défi… Minable ! »
Les deux adversaires se jettent en l’air, et planent vers le vide de l’espace…


Les deux frères se jettent en arrière, et expulsent leur énergie, passant en mode dieu.
La peau de Gekex passe au rouge vif, celle de Knight au vert vif. Des ailes leur poussent dans le dos, des cornes font leur apparition sur leurs crânes.
Le vrai duel commence.
Ils s’élancent dans le ciel, tout en hurlant leur rage.
Une fois en orbite, ils commencent à se battre. Les coups pleuvent abondamment, ils savent que l’un d’eux n’en réchappera sûrement pas.
Ils se fixent, impitoyables.
Il n’y a pas d’issue. C’est un combat de dégénérés, il n’y a plus de pitié.
Ils se rapprochent d’un champ d’astéroïdes. Knight s’y précipite, espérant pouvoir y perdre son frère.
Rien n’y fait, Gek le retrouve facilement, et le propulse d’un coup de poing sur un des plus gros rochers. Après avoir valdingué sur une dizaine de mètres, le frère tant de fois maudit se réceptionne et bondit vers son adversaire.
La fin approche…


Genta se jette sur son adversaire. L’immense cerbère tente de le mordre, et y parvient presque, jusqu’à ce qu’un coup de Katana bien placé le blesse grièvement.
Un petit glapissement, puis l’immense molosse frappe le hérisson avec une de ses énormes pattes. L’élu est jeté en arrière, et se stabilise avec difficulté, une petite grimace aux lèvres.
« Ha ha ha… Pathétique… C’est ça, la puissance de l’élu. ?!
A ces mots, la rage de Genta augmente encore, et il ressent une nouvelle fois l’appel. Comme si quelque chose d’extérieur lui hurlait de lui faire confiance.
Le hérisson ferme les yeux. Sent le changement…
Sourit.
Pendant 30 secondes, rien ne se passe, puis, une aura rouge, cette fois, l’entoure.
Il rouvre les yeux.
Son corps est de nouveau ce qu’il était avant qu’il n’entre en Berserk lors de son combat contre Seth.
Il lève les yeux sur Seth, qui recule.
Pas le temps de se demander pourquoi, il fonce sur le dieu, terrifié.
Terrifié par deux choses, de 1, les yeux de son adversaire, qui sont maintenant totalement noirs, à l’exception d’une pupille rouge.
Et une autre chose. L’ombre qu’il a vu derrière lui.
Celle de son ennemi juré.
Horus.
Alors il comprend.
« Non… Chuchote-t-il, avant d’entrer en collision avec son ennemi.
Projeté en arrière, il s’écrase sur un astéroïde, et se rétablit. Sa forme Cerberus disparaît, il revient à sa forme originelle de Démon Chacal.
-Surpris de me voir, raclure. ? Dit Genta, avec la voix de son ennemi, le dieu Faucon.
-C’est… C’est impossible !
-Hélas… Horus a dû parcourir bien des dimensions pour te retrouver … Après t’avoir banni, je savais que tu irais chercher mon Elu…
-Ca ne sert à rien ! J’ai la puissance des Chaos Emeralds !
-Ah ouais… ? Et alors ? »
Genta/Horus se jette sur son ennemi, un sourire triomphant aux lèvres.


Gekex tente un coup d’estoc, vite dévié par son frère. Il grimace, puis pare la contre-attaque mortelle qui lui était réservée…
Il passe d’un coup d’ailes derrière son adversaire, et tente de l’empaler. Malheureusement pour lui, sa cible esquive et le frappe d’un coup de pied bien placé…
Après avoir encaissé le coup, Gek se concentre et donne une petite décharge électrique à Knight. Celui-ci pousse un petit glapissement et recule précipitamment, pas assez vite toutefois pour échapper au coup meurtrier que lui décoche son frère.
Après avoir poussé un hurlement sonore, Knight pose sa main à l’endroit touché, le côté droit, afin d’empêcher le sang de couler.
« Ah… Ah…. Tu… Te débrouille bien…
-J’ai pas fini, enflure !
-Ah ah ah… Pour cette fois, c’est terminé… Mais l’un de nous devra mourir, et tu le sais ! Rendez-vous à Walhalla…
-Walhalla… ? »
Pas le temps de poser de questions, Knight a disparu, et il est trop tard pour le rattraper…
Walhalla… Ce nom lui rappelle quelque chose… Comme un écho qui lui revient en mémoire…
Et puis, la fatigue se fait sentir… Fatigue ressentie après tous ces combats incessants.
Il redescend vers Mobius, son Aura s’étiole au fur et à mesure de sa descente. De même que son désespoir augmente…
Genta a-t-il vaincu ?
Reste-t-il de l’espoir ?
Et puis, il voit le cadavre de Rubis. Il comprend qu’il n’y a plus d’espoir.
Les larmes viennent.


Genta explose la tête de Seth contre un astéroïde.
« CA, C’EST POUR GALLY ! »
Il lui casse un bras, et arrache l’autre.
« CA, C’EST POUR MORDOCK ! »
Il frappe de toutes ses forces dans l’estomac de son ennemi.
« CA, C’EST POUR MOBIUS ! »
Il l’éjecte vers la terre, d’un coup de pied bien placé.
Il prépare son énergie, et savoure l’expression de désespoir qui monte au visage du démon- Chacal.
« ET CA, C’EST POUR MOI ! »
Une gigantesque boule d’énergie jaillit des mains tendues du hérisson, dépassant la vitesse du son. Elle parcourt la vingtaine de mètres qui sépare les deux adversaires, et percute ce maudit démon.
Celui-ci pousse un hurlement strident, et commence à brûler, carbonisé par l’énergie incandescente. Au fur et à mesure que le projectile le consume, son hurlement devient de plus en plus strident, jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de Seth, démon chacal.
Rien, à part son sceptre.
Sceptre que Genta saisit, et brise sur son genou.
« C’est fini. Raclure. »
Il ne pleure pas. Il n’a pas besoin.
Ou plutôt, il n’a plus besoin. Plus depuis qu’il a compris et accepté sa destinée.
C’est sous sa forme normale qu’il redescend sur terre. Ses yeux ont repris leur teinte originelle, même si, en observant bien, on peut remarquer une lueur cruelle dans ce regard.
Le jeune hérisson a vieilli en quelques heures.
Il atterrit sur la terre ferme. A sa gauche, il contemple Kali, qui vient d’en terminer avec Luna. Face à lui, il observe Gekex, qui tient dans ses bras le cadavre de sa bien-aimée, silencieux.
Il se dirige vers la bulle jaune dans laquelle est enfermée Gally. Il s’approche, et la perce. Le corps inanimé lui tombe entre les bras.
Il cherche un pouls. Le trouve. Faible, mais présent.
Un peu de chaleur revient dans son cœur, malgré les événements des 3 dernières heures. Il se permet d’esquisser un sourire, et dépose un baiser sur les lèvres de sa compagne.
Puis, il s’avance, toujours en portant Gally, vers Gekex.
Celui-ci lève les yeux vers lui.
Le hérisson a sous ses yeux un être auquel la vie a tout pris, qui croyait pouvoir vivre dans le bonheur, et qui a, une fois de plus, perdu face au destin.
« Alors, c’est fini.. ? Demande le lézard d’une voix morne.
-Oui. C’est fini. Répond le jeune élu.
Soupir de soulagement.
-On a réussi… Regarde, là bas ! »
Genta se tourne dans la direction que lui indique son mentor. Sept lueurs de couleurs différentes se dispersent sur la surface de Mobius…
« Ouais… Mais ce n’est pas la fin pour toi, Gek’…
-Quoi. ?
-Il est toujours vivant, hein ?
-…
-Je vais partir, Gek’. Je pars avec Gally loin, très loin. Mais j’ai une chose à te dire : ne perds pas espoir… Tu l’auras.
-Tu… Où vas-tu ?
-Disons que… Je pars dans un endroit où personne ne me retrouvera. Dis aux membres d’ET6 que je ne reviendrais probablement jamais. Bye !
-Attends ! Tu pourrais m’expliquer… »
Le jeune élu, qui allait partir, se retourne vers son ancien mentor :
« Seth venait d’une autre dimension… Il a mené une bataille sans merci contre Horus, et son meilleur disciple, son ‘Elu.’ Il y a une vingtaine d’années, Cet Elu a été tué par Seth. Horus a alors envoyé l’esprit de son protégé dans le corps d’un nouveau-né d’une autre dimension…
Et ce nouveau-né, c’était moi. Mes parents étaient des chasseurs de démons, et des Berserkers, par-dessus le marché. J’ai don hérité de leurs pouvoirs.
Seulement, Seth les as tués. Le pouvoir en moi s’est déclenché, et je l’ai repoussé, mais à partir de ce jour, j’ai fait des crises destructrices très fréquemment. J’ai fini par aller trop loin, et le gouvernement a effacé une partie de ma mémoire, et la marque Berserker.
Seth a perdu ma trace, et a commencé à rechercher les Chaos Emeralds, pour accroître son pouvoir… Malheureusement pour lui, Horus m’a retrouvé et m’a donné tous les pouvoirs possibles pour abattre son ennemi.
D’autres questions ? »
Silence de mort. Le reptile relève la tête.
« Adieu, Genta. Tu vas me manquer.
Le hérisson se permet enfin de sourire, et de lâcher quelques larmes.
-Toi aussi, Gekex… Adieu… Et bonne chance. Survis aux épreuves qui te sont proposées, c’est ta seule chance. »
Sur ce, le hérisson disparaît dans un nuage de brume noire.
Et Gekex Summerlight reste seul, seul avec la mort.
Kali pose une main sur l’épaule de son frère de sang.
« Gek’…
-Laisse-moi. »
La renarde n’insiste pas. Elle sait que lorsqu’il s’énerve, son frère est capable de tout…
Et elle n’a pas tort.
Elle laisse alors Gekex seul avec sa douleur…
Le lézard finit par se relever, le cadavre dans ses bras. Il le dépose au centre du sommet de la pyramide, et embrasse une dernière fois le cadavre.
Puis, il sort de sa poche arrière un briquet, et compose un bûcher rudimentaire avec ce qui lui tombe sous la main.
Enfin, il met le feu.
Et contemple le corps de Rubis partir en fumée.
Une froide détermination envahit son visage. Ses pupilles rougissent, montrant son état de rage intense, et indiquant au monde la valeur du sinistre serment qu’il profère :
« Je jure, sur ma vie de prendre la vie de mon frère, ou de mourir en essayant.
Je promets de le tuer, au nom de tout ce qui m’est le plus cher, et je ne trouverais pas la paix avant.
Ainsi soit-t-il ! »


EPILOGUE :

Le vent caresse la peau de SuperSeb comme il s’approche de Gekex.
Il s’arrête, et contemple son ami, qui s’apprête à partir.
« Alors … T’as vraiment décidé de partir.
Un silence. Le hérisson violet frissonne. Depuis son arrivée à ET6 Center, après la mort de sa fiancée, le lézard bleu n’est plus même… D’abord, il y a ses yeux jaunes et rouges… Qui semblent parfois changer de couleur.
Et puis… Il ne dit quasiment jamais rien. Il a passé ces trois dernières semaines à chercher quelque chose sur les ordinateurs du Centre, et il y a trois jours, il a annoncé aux Admins qu’il partait, et qu’il ne reviendrait probablement pas avant très longtemps.
-T’as même pas dit où tu partais !
-… Je pars… Très loin.
-Putain, Gek’, si tu crois t’en tirer avec ça….
-Je pars sur Midguard, à la recherche de mes origines. D’autres questions. ? »
L’admin’ se calme quelques secondes, avant de reprendre ses questions ;
« Tu peux préciser ?!
-Je cherche… Walhalla…
-C’est pas un paradis Viking, ça ?!
-C’est le lieu où toute la connaissance des dieux est accumulée, selon la légende.
-Et en quoi ça t’arrange ?!
-Mon frère m’attends là bas… »
Silence de mort.
« Midguard… C’est la plus grosse planète de la galaxie…
-Oui, affirmatif… Et on y a retrouvé des ruines Gekexs…
-Tu crois pouvoir trouver Walhalla là bas.. ?
-… Je ne sais pas… Je m’en fous, j’ai juré de tuer mon frère, et j’accomplirais ce serment… »
Seb pousse un soupir.
« Très bien, pars… Bonne chance, et… A la prochaine…
-Ouais, au revoir. »
Gekex part, sans se retourner. Derrière lui, l’immortel à la peau mauve lâche un autre soupir… Est-ce que son ami ne risquerait pas d’être détruit par ce serment destructeur ?
Il contemple les rues d’ET6 Center quelques secondes, puis retourne à l’intérieur .

A l’horizon, un jeune lézard bleu aveuglé par la vengeance se dirige vers son destin…
Il ignore si ce destin sera bon ou mauvais, il sait juste qu’il se doit de l’accomplir.
Et c’est ce vers quoi il se dirige…
Pour le meilleur, ou pour le pire.

FIN

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Mer 01 Juin 2005 00:09:18    Sujet du message :
1 Étoile du Temps

Message(s) : 151
Inscription : 31 Déc 2004
Localisation : Somewhere between the earth and the sky... I think...

J'm'ennuyais, ce soir. ALors à 10 heures j'ai décidé de lire ta fic, et là, 00:07, je viens de finir.

L'orthographe perfectible, donc rien à dire. L'histoire nous tiens, on lache pas. On veut savoir la fin.

On voit ça comme un film aussi. J'aime beaucoup ton style et franchement, t'as assuré !

Conseil à ceux qui voudraient lire : Prennez votre temps, ça vaut vraiment le coup de tout lire d'un coup. :P

Tourne et tourne en rond.
Le veilleur est dans le buisson. Contournons.
Quand le veilleur partira-t-il ?
A la naissance d'une très longue nuit.
Lorsque l'oiseau du matin prend son envol.
Qui est épié par
c e l u i d e
DERRIÈRE ?

[Terranigma - Castle Sylvain]
Haut
Profil  
Message Publié : Mer 01 Juin 2005 01:13:00    Sujet du message :
1 Étoile du Temps

Message(s) : 121
Inscription : 01 Jan 2005
Âge : 26

Bravo, Gekex, c'est une des meilleures fictions que j'ai eu à lire.
Haut
Profil  
Message Publié : Mer 01 Juin 2005 12:57:35    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

Ptain, merci les mecs! Franchement, ça me fait plaisir...
J'ai enfin terminé cette histoire, j'en suis très fier... Et pour l'occasion, j'ai créé un zouli fichier PDF tout beau, tout neuf, mais n'ayant pas d'hébergeur, je ne peux le passer que par MSN...
Sur ce... Je laisse aux personnes qui passeraient par là le soin de laisser un commentaire.
LA SUITE BIENTÔT!

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Ven 03 Juin 2005 03:39:59    Sujet du message :
1 Étoile du Temps

Message(s) : 121
Inscription : 01 Jan 2005
Âge : 26

Alors, envoie-le moi par MSN, je l'hébergerai.
Haut
Profil  
Message Publié : Ven 03 Juin 2005 18:43:45    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

Inutile!
Lans vient de me l'heberger!
ICI!
C'est moins chiant à lire comme ça... Enfin, je crois.

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Sam 04 Juin 2005 20:26:47    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
4 Étoiles du Temps

Message(s) : 421
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 26
Localisation : Over the rainbow.

J'suis touché, là.
Franchement. Là, j'suis très touché. J'ai pas eu un commentaire négatif sur ma Fic depuis que je l'ai postée...
Hey, Tyr, t'attends quoi pour poster la tienne? Je viens de la relire, c'est du tout bon, vas-y!
Si tu veux, je corrige les fautes!

Image
Haut
Profil  
Message Publié : Sam 04 Mars 2006 20:17:02    Sujet du message :
Anonyme

Franchement là... t'a assuré! :o Ta fic est tout bonement géniale!!! bravo!
Un peu longue, et j'ai pas accroché tout de suite, il a fallu un chapitre pour rentrer dedans... Mais sa vallait le coup! Waou...
Haut
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Space Pilot 3K template by Jakob Persson
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB