* FAQ  * Rechercher  * @Gimlao  * Mumble
 * Connexion
Nous sommes actuellement le Jeu 17 Août 2017 05:43:05
  Consulter les messages sans réponse
Consulter les sujets actifs



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : Dim 06 Mars 2005 10:38:40    Sujet du message : Fictions du genou d'émeraude.
Avatar de l’utilisateur
1 Étoile du Temps

Message(s) : 173
Inscription : 02 Jan 2005
Âge : 29
Localisation : Le monde est si vaste

Je remet mon topic de fictions hors "Aventure Débile", attention, c'est cour et (presque) sérieu.

La Têtologie d’Ifrin

Il faisait nuit ce jour-là. Une femme poussa un cri, un cri si strident que toutes les créatures divines et humaines aux alentours périrent sur le coup. Un autre cri, celui de la vie. La vie dans le chaos. Le petit Ifrin est né. La mère est morte pendant l’accouchement mais le père ne s’en soucis guère, il a un fils c’est tout ce qui compte à ces yeux. Ifrin grandit dans toute la tradition de son espèce, car, voyez-vous, le petit est un éfrit, créature démoniaque cousin des génies, leur élément est le feu, ils en sont même composer à 80%, bref, le minot grandit vite et arriver à ses 17 ans il tua son père dans une grande cérémonie morbide, il vivait heureux dans sa demeure enflammée.
Hélas, il existe une organisation qui lutte contre cette race. L’un des adeptes de cette organisation décida une bonne fois pour toutes de se débarrasser de ces créatures.
Son entreprise fut un succès jusqu'au moment où il arriva avec un seau d’eau bénite à la demeure d’Ifrin. Celui-ci sortit de la salle de combat avec ses armes en mains. Il pris sa cape mâcha le bout de la brindille qu’il tenait entre ses dents et partit voir les ce qui se passer dehors. Quand il vit l’humain avec un seau il prit son arme principale, à savoir un sabre enflammé, et attaqua l’intrus. L’humain lança une partie de son eau sur Ifrin qui se pris tout en pleine face. Il soufrit. Sa colère grandit en même temps que les flammes qui l’entouraient. Chose bizarre mais la brindille, la cape et le bracelet en cuir qui prenait tout son avant bras, ne prirent pas feu. L’humain ne se débina point pour autant, il lança le reste de son eau sur Ifrin qui ne vit rien arriver. Il s’évanouit après avoir lancer une attaque de flammes sur l'humain.

Il se réveilla dans un décor totalement différent. Une cellule. Il hurla sa colère ! Mais ce fut peine perdue. Il essaya de faire fondre ces ridicules barreaux d’acier mais il s’aperçut que ses pouvoirs avaient diminué en puissance. Même ses flammes corporelles n’étaient plus que des minables flammèches.
Tout à coup il entendit un petit bruit à quelques centimètres de sa cellule. Des bruits de pas se faisaient fréquent mais ce qu’il entendit étais différent, comme…un grattement. Ça s’arrêta. Puis repris, ce manége continua jusqu'à qu’Ifrin ne l’entendit plus du tout. Puis tout alla très vite ! Un des gardes à l’entrée de sa geôle mourut, décapiter, le second ne tarda pas à rejoindre son compagnon au Wahalla, là où meurent les braves. La porte de la cage s’ouvrit. Ifrin se demandait par quel prodige un tel fait peut être réel, il inspecta la porte, puis le couloir, plus un seul garde. Il entendit encore une fois un petit grattement et il regarda à ses pieds. Il vit un rat blanc qui avait une rayure qui se prolonger sur toute sa colonne vertébrale. Ifrin le regarda de plus prés et aperçu un bandeau à terre à côtés du rat. Il le ramassa et vit une inscription : « je t’offre ce bandeau et cet animal, prend en soin. Ils pourront t’être utile. » Signer : Ton sauveur.
« non mais pour qui il se prend ce gars là ! » Dit-il. « Si il croit que je vais me trimbalé un rat et un bandeau, il peut se les mettre où je p… » il fut interrompu par les cris du rat. La garde arrivait. « Et merde ! Bon, cet créature sera peut être un bon signal d’alarme. Le bandeau est d’un joli vert. » Dit Ifrin au rat, comme si il était une personne douée de parole. « bizarre je le trouvait moche tout à l’heure. » pensa t’il.
Il partit de cet endroit en évitant certains garde, en tuant d’autres et en assommant quelques uns. il pu voir enfin la lumière du jours après avoir passer un temps dans cette cellule inconfortable. Ifrin décida de se venger de celui qui lui avais fais cela, lui voler ses pouvoirs démoniaques, l’enfermer sans cérémonies et l’obliger à faire le travail des domestiques, ce n’est pas une vie pour un noble !

Et voila du nouveau. ^^ :

« ça »

C’étais un jour comme les autres pour un gamin de 13 ans revenant de l’école en sifflotant une chanson quelconque quand un hérisson bizarre avec un imperméable et un masque de chirurgien l’invita à allez dans une ruelle sombre avec lui. Le gamin accepta naïvement, ce fut sa plus grande erreur… L’homme étais un chirurgien pédophile plutôt réputé. L’enfant fut violé puis mutilé au visage par un scalpel et un bistouri. L’enfant étais méconnaissable, à moitié mort dans la ruelle il fut trouvé par un pangolin vert, portant une camisole, qui passais par là et fut amené à l’Hôpital et ses parents furent prévenus. Hélas le mal étais fais et l’enfant avais perdu son innocence en à peine quelques heures. Les médecins lui arrangèrent ses cicatrices mais des nerfs et des tendons étais trop endommagé pour pouvoir envisagé une greffe.
Le choc ne passa jamais pour cet enfant. A l’école il dut subir les brimades de ses camarades, au lycée ce fut pire, il eu plusieurs séries de dépressions. A l’âge de 20 ans il sombra entièrement dans la folie et fut enfermé dans un asile et revit le pangolin qui l’avais sauvé d’une mort certaine. Il purent parlé un peu plus longtemps que le jour où ils s’étaient rencontré vu qu’il fut remit dans sa cellule tout de suite après avoir prévenu la police, il fut même accusé d’avoir violé l’enfant mais fut libéré car il y avais un témoin qui à dit qu’il l’avait vu entré dans la ruelle puis ressortire avec un enfant dans les bras en hurlant à l’aide. Après plusieurs explications Le Jeune demanda au pangolin comment se vengé du chirurgien. C’est ainsi qu’il appris une technique de combat bien particulière, en effet elle se basait exclusivement sur la peur de l’adversaire, à la vitesse et à la précision. Après 5 ans d’entraînement intensif à se style de combat, il s’échappa de l’asile où il étais retenu prisonnier et décida de se vengé. Il alla en ville et déroba un masque de clown pour caché ses cicatrices.
Il chercha le mystérieux chirurgiens pendant une année entière sans succès. C’est un jour, par hasard, qu’il le trouva enfin. Il avait changé sa garde robe pendant cet année, il étais maintenant un clown réputé pour ses gags avec des tartes à la crème. Il surprit le médecin en train de refaire ce qu’il avait fait avec lui 22 ans plus tôt. Il sauta sur le chirurgien, lui vola ses scalpels et ses bistouris, et lui trancha la gorge avec une vitesse assez impressionnante. Il pria l’enfant de partir se retourné chez ses parents et de ne plus jamais faire confiance aux inconnus.
Il pris sur lui de ne pas massacré encore plus le corps du chirurgien et le jeta devant le commissariat avec une lettre qui disais :
« Bonjour messieurs, je suis un dangereux chirurgien pédophile, justice a été rendue, me voilà mort pour touts les crimes que j’ai commis. »
La police n’en revenais pas, qui avais fait ça ? Pourquoi ? Le Mot étais t’il vrai ? Tout ce que l’on savait c’étais qu’il avait fait cela d’une manière très soigné et professionnel D’ailleurs il avait même laissé une signature, un gros nez rouge avec marqué « ça » à l’intérieur…

« Ça » exerce encore la profession de clown dans un cirque mais continue à exterminé, à la manière d’un psychopathe, tout les pédophiles qu’il trouve sur son chemin. Il ne parle pas beaucoup mais dit souvent cette phrase : « Les enfants ne devrais pas enduré les malheurs du monde des adultes. »

Un inspecteur, de la police de Manhattan, enquêta sur les meurtres à répétitions causé par « ça », après des mois de recherches infructueuses il fut sur une piste. Le jour de sa mort il allait dans une ruelle sombre, en imperméable, prés d’une école à l’heure où les enfants rentre chez eux…
Haut
Profil  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Space Pilot 3K template by Jakob Persson
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB