* FAQ  * Rechercher  * @Gimlao  * Mumble
 * Connexion
Nous sommes actuellement le Mar 27 Juin 2017 00:26:18
  Consulter les messages sans réponse
Consulter les sujets actifs



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : Sam 06 Oct 2007 23:53:15    Sujet du message : Tornado
Avatar de l’utilisateur
2 Super Étoiles du Temps

Message(s) : 2867
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 25
Localisation : Dans la Sierra

Bon, vu le titre de ce topic, vous pensez peut-être que c'est une fic destiné à l'avion de Tails, mais pas du tout. Si vous n'avez rien à faire pendant votre temps libre, et bien vous pouvez lire cette fic, si vous avez du courage.
Alors c'est parti.
___________________________________________________________


TORNADO

CHAPITRE 1 : Chemin


-« Tom !
- Mhh….
- TOM !
- Mhh…quoi ?
- Lèves-toi vite où tu va être en retard ! »
Tom ouvrit les yeux, regarda son réveil, bondit du lit et alla dans le salon.
« - Bonjour tout le monde… »dit Tom encore fatigué
Pas de réponse…son père était parti au travail, sa sœur était partie à son école et sa mère habillait son frère pour partir.
« - Tom, tu amèneras Pierre à l’école, d’accord ? dit sa mère.
- Mais je suis déjà en retard, il va me falloir un mot d’excuse, tu veux pas m’en faire un tout de suite ?
- Je le ferais en rentrant ce soir, jusque la, tache de réussir ton contrôle d’anglais et n’arrive pas trop tard. A ce soir ! ».
Sa mère ferma la porte derrière elle sans que Tom puisse répondre. Il soupira et regarda l’heure.
Son stress partit et il pensa :
‘Pff...elle m’a fait lever une heure plus tôt, pourtant je lui ait dit hier soir que je commençais plus tard…’
Alors Tom s’assit sur une chaise du salon et pris son petit déjeuner tranquillement. Une heure plus tard, il était prêt et alla à l’école avec son petit frère Pierre.
Arrivé devant l’école primaire, il le serra dans ses bras un instant et lui souhaita une bonne journée. Pierre fit de même.
Tom avait fait un grand détour pour aller déposer son frère mais il connaissait un petit raccourci pour se rendre plus vite au collège. Alors il regarda sa montre et ouvrit grand les yeux.
-« Mince, il me reste 10 minutes où je vais être en retard ! Il faut que je prenne le raccourci » pensa Tom.
Arrivé dans une rue, il se dirigea vers une petite ruelle sombre. Il avait le cœur qui battait très vite parce qu’il ne voulait pas être retardé ni faire de mauvaises rencontres. Alors il resserra ses lacets, s’agrippa bien à son sac et commença à courir pour pénétrer dans la ruelle.
Une fois engagé, il avait le cœur qui battait très fort, il suait parce qu’il ne pouvait pas s’arrêter, il devait courir pour ne pas être en retard à son contrôle, ni pour faire de mauvaises rencontres. Puis, essoufflé, il s’arrêta un instant contre un mur. C’est alors qu’il entendit une personne gémir, une personne avec l’air blessée. Tom cru d’abord que c’était un zombie ou quelque chose comme ça, parce qu’il croit à beaucoup de choses, mais bon, il n’a que 13 ans. Il fit dépasser sa tête légèrement du mur pour voir ce qu’il se passait. Il vit un homme en train de battre un autre homme, plus chétif. Tom s’était bien avancé dans la ruelle. Alors deux choix s’offrirent à lui : Si il faisait demi-tour, il serait repéré par l’homme en question et vu qu’il aurait été témoin de la scène, l’homme ne lui laisserait aucune chance de partir. Si Tom continuait dans la ruelle en courant, il se ferait sans doute stopper par l’homme. Les deux choix étaient impossibles. Alors il réfléchit vite. 5 minutes passèrent…puis 10 minutes. Ca y’est, il était en retard, maintenant, il devait trouver un moyen de s’échapper d’ici. C’est alors qu’une idée lui traversa l’esprit subitement. Si il s’avançait discrètement il pourrait passer et courir à toute vitesse ! Alors il prit son courage à deux mains et s’avança en longeant le mur. L’homme ne l’avait toujours pas repéré. C’est alors qu’en passant derrière lui, il sentit une main se poser sur son épaule. L’homme l’avait repéré et attrapé. Tom sua de plus en plus, il était extrêmement stressé. Il sentait qu’il pouvait être blessé ou peut-être même tué parce qu’il aurait été témoin de la scène. L’homme tourna sa tête vers Tom.
-« Ne soit pas pressé, gamin, quand j’en aurais fini avec lui, je pourrais m’occuper de toi » dit l’homme avec un sourire aux lèvres.
C’est alors que Tom commença à avoir les larmes aux yeux, il avait du mal à respirer. Quand l’homme sortit un pistolet de sa veste, il tomba par terre, sur les fesses. Il le regardait, les yeux grands ouverts. L’homme pointa son arme vers l’homme à terre. Tom regarda la scène, il ne pouvait même plus bouger. Alors il pensa à sa famille, ses amis…il fronça les sourcils, se releva discrètement en essayant d’être le plus calme possible. Il s’avança dans le dos de l’homme et se jeta sur lui. Il mit ses mains autour du cou de l’homme pour essayer de l’étrangler. L’homme s’agitait dans tous les sens, prit son arme et l’agita de manière a essayé de viser Tom, qui était toujours sur son dos. Alors l’homme tomba, Tom aussi. Tom se releva vite pour se jeter sur lui. L’homme pointa l’arme vers lui, alors Tom courut le plus vite possible, plongea sur l’homme, et sur l’arme.

Un coup de feu partit.
Quelques pigeons sur le toit s’envolèrent à cause du bruit. Il y eu un silence. L’homme qui était à terre avait les yeux ronds, et quelques larmes coulèrent de ses yeux.
Tom bougea, s’allongea et respira longtemps, il était sale après ce combat acharné. L’homme s’était prit la balle de plein fouet dans le poumon. Tom, quand il a plongé sur l’homme, il atterrit sur l’arme et c’est à ce moment la que l’homme avait tiré.
C’était fini, l’homme qui se faisait agressé se releva en pleurant de joie. Il mit sa main sur l’épaule de Tom pour le remercier.
Soudain, un autre homme, dans un manteau noir, qui avait vu la scène, sortit de l’ombre. Tom se retourna et se dit ‘Pas un autre ! ‘. L’homme lui tendit sa main.
-« Du calme, petit, tu n’a rien à craindre.
- Je ne vous connaît pas je ne peux pas avoir confiance en vous, répondit Tom.
- Je dois tout t’expliquer de ce qu’il s’est passé…ce n’est pas une simple agression.
- Je ne voies pas ce que ça pourrait être d’autre ! dit Tom.
- Nous faisons tous les trois partis d’une école, et nous sommes en quelques sortes les responsables cette école. L’homme que tu as vu à terre a fait de mauvaises actions, même très graves. Nous devions donc nous débarrasser de lui.
- Belle méthode pour une école !
- Une école d’agents d’élites spéciaux.
- Pardon ? Ce n’est pas une école normale ?
- Nous formons des jeunes pour qu’ils puissent rendre le monde meilleur.
- Et l’homme mort ?
- C’est un liquideur, il est chargé de tuer les traîtres. Comme tu l’as tué c’est embêtant…
- C’est lui qui a voulu me tuer, en plus il s’est tiré sa balle tout seul !
- Petit…tu as l’air d’avoir beaucoup de courage pour avoir affronté cet homme et pour me parler ainsi…veux-tu rejoindre l’école ? »
Tom réfléchit. Son rêve était de devenir spécial. Il s’imaginait déjà en agent d’élite spécial. Il regarda l’homme et lui fit un signe correspondant à un oui.
L’homme sourit légèrement, et lui dit tranquillement :
- « Alors bienvenue à l’école Tornado, je m’appelle Lake. Nous t’enverrons un agent pour t’en dire plus. Pour l’instant, contente-toi d’aller à tes cours.
- Ah ! Mais je suis en retard ! »
L’homme sortit un papier de sa poche, écrivit un mot d’excuse et signa.
- « Comme ça je pense que tu n’aura pas de problèmes. Allez, va.
- Merci beaucoup Monsieur Lake ! »
Et Tom repartit vers son collège.

Il arriva bien évidemment en retard, et racontant ce qu’il s’était passé (il avait oublié le mot de Lake dans sa poche), personne ne le cru évidemment. Personne ne le cru, sauf peut être une personne, qui semblait être intéressée par ce que Tom a dit, et lui demanda de venir dans un coin avec lui au moment de la récréation.
- « Je m’appelle Clément et je suis nouveau ici. lui dit-il.
- Ben, bienvenue dans notre collège.
- J’ai entendu ta conversation avec le prof tout à l’heure, on est dans la même classe. C’est vraiment bizarre ce qu’il t’es arrivé.
- Heu…oublie ça, j’ai juste inventé cette excuse parce que je ne me suis réveillé en retard.
- Mhh… »
Il y eu un moment de silence, puis Clément reprit ce qu’il voulait dire :
- « Quand j’ai dit que nous étions dans la même classe, ce n’est pas seulement au collège.
- Hein ?
- Celui qui t’as abordé, c’est Lake, n’est-ce pas ? »
Tom eu la surprise de savoir que Clément connaissait le nom de celui qui l’avait recruté. Il resta quelques minutes dans parler, puis la sonnerie retentit, et ils retournèrent tous les deux en classe.

A la fin de la journée, c’était enfin les vacances de la Toussaint, et les élèves sortirent heureux. Tom rentra seul ce jour la, car les évènements de la journée l’avaient troublé. Il marcha seul jusqu'à chez lui, puis alla dans sa chambre et dit à sa mère qu’il ne voulait pas manger ce soir.
Toute la soirée, il pensa à Lake et à Clément. Il pensa à ce qu’ils lui avaient dits à propos d’une autre école, une école spécialisée. Le fait de se sentir spécial le rendait anxieux, désormais. A force de penser à toutes ces choses, il en eu mal à la tête et s’endormit vite.

Le lendemain matin, il se réveilla plus tard, c’était les vacances. Il sortit de sa chambre pour aller manger un morceau et il trouva avec stupeur une lettre qui lui était adressée, sur la table.
- « C’est un lettre d’un certain Clément, dit sa mère
- Ah, Clément.
- Tu le connaît ?
- On est dans la même classe. Tu peux me passer la lettre s’il te plait ?
- Bien sur. »
Il ouvrit la lettre et retourna vite dans sa chambre pour la lire.

« Comme tu le sais, tu fait maintenant parti de l’école et tu ne peux plus revenir en arrière, à moins que tu ne veuilles rencontrer des gens comme celui que tu as tué la dernière fois. En fait je suis moi aussi un agent de cette école, depuis l’année dernière, au même moment. Pour tout te dire, ils étudient le comportement des gens et les choisissent sous forme d’épreuves. Tu as eu la tienne hier.
Comme t’as sûrement dit Lake, un agent devrait te contacter le plus tôt possible. Rejoins-moi devant le collège à 14h ».

Tom dépêcha de se préparer. Après manger, il fonça devant le collège et, évidemment, Clément l’attendait.
- « Suis moi », lui dit-il.

Ils allèrent dans un parc, et un lycéen les aborda.
- « C’est vous les agents de l’école ?
- Oui, répondit Clément.
- Et le p’tit nouveau c’est qui de vous deux ?
- C’est moi, affirma Tom.
- Okaaaaay, écoute-moi bien le môme, maintenant tu es contraint de faire 2 choses : non seulement tu dois vivre ta vie normale, mais les jeunes agents doivent aussi exercer leur boulot pendant les vacances. C’était le moment rêvé pour toi.
- Ca ressemble plus à un enrôlement forcé, votre école…on a pas le droit de choisir…dit Tom.
- C’est aussi ce que je pensais au début, mais tu verras, répondit Clément.
- Alors je vais t’expliquer une dernière petite chose, le nouveau. Y’a des missions à haut risques où tu peux mourir, alors pas de quartier. Tu es une sorte d’espion.
Tom écarquilla les yeux et repensa aux mots que le lycéen lui avait dit : « Tu peux mourir ».
Alors Clément lui tapa sur l’épaule et lui fit un sourire. « Ca va bien se passer », c’est ça que ça signifiait. Tom commença à voir les choses différemment que sa première impression. Clément lui donna une carte digitale incluse dans une montre, pour savoir où est-ce qu’il se trouve par rapport à l’école.
- « Elle est loin cette école ? demanda Tom
- Non, l’école à une couverture, c’est l’entreprise Quarters qui se trouve au bout de la ville, répondit Clément.
- Ah ben ça va c’est pas loin. »

Le lendemain matin, la montre sonna, Tom la mit et partit de chez lui.
- « Ou vas-tu, Tom ? demanda sa mère
- Je vais faire un jogging ».

Tom se retrouva devant le bâtiment des entreprises Quarters, une société qui transforme les matières premières comme le bois en meubles. Il s’avança et un garde l’empêcha de passer.
- « Les gamins ne sont pas admis dans l’établissement. » dit-il.
Alors le garde vit la montre de Tom et lui demanda de le suivre.

Tom pénétra dans le bâtiment. Il était drôlement bien éclairé et on avait l’impression d’être dans un cristal. Tout était argenté ou bleu. Le garde appela un ascenseur et monta dedans.
- « Qu’est-ce que t’attend, gamin ? Monte vite »
Tom s’empressa de monter, puis ils descendirent dans les sous-sols. Quand les portes s’ouvrirent, c’est exactement ce que Tom avait imaginé : des écrans géants dans toute la salle principale, des gadgets futuristes, pleins d’enfants de son âge, ou même plus grands.
Puis une annonce fut faite, et une tête apparut sur les écrans géants. Tom regarda attentivement la tête de la personne, et c’était l’homme qui avait voulu le tuer dans la ruelle. Il se présenta en tant que directeur de l’école.
En réalité, Tom n’aurait pas du être la à ce moment, mais laissons ça pour plus tard.

Arrivé dans une salle de contrôle, des personnes lui donnèrent des vêtements, puis un badge comme quoi il fait partit de l’école. Il rencontra Clément, et ce dernier lui demanda de le suivre.
- « Prêt pour ta première mission, Tom ? demanda-t-il
- Quoi ? Déjà une mission ? Je viens d’arriver !
- Ben ici c’est pas les vacances je te l’ai dit. Et puis t’inquiète pas, on va faire pas mal de missions ensemble parce qu’on a le même âge et qu’on peut se voir régulièrement.
- D’accord. »

La mission d’aujourd’hui était de se rendre dans une famille riche, puis de prendre un bracelet que la famille avait volé. Tom enfila ses vêtements. Ses vêtements étaient juste un pantalon bleu marine, une cagoule bleue marine, un t-shirt à manches longues bleu marine, et quelques protections en dessous de tout ça. Pour se donner un certain style, il prit une casquette noire et la mit sur sa tête, à l’envers.
- « Ca en jette, non ? demanda Tom à Clément.
- Ouais, et puis comme ça, si on nous voit, c’est sur que personne ne saura que tu es Tom, si on te croise un jour dans la rue ».

Clément avait les mêmes habits, mais dans une teinte plutôt rouge très foncé.
C’est alors que Lake apparut. Il se mit devant Tom et Clément et leur expliqua :
« Bon, il y a un changement. Désormais, il y a un classement des meilleurs élèves. Caus qui réussissent le mieux leur mission seront dedans. Le meilleur élève se verra attribuer le titre de ‘Tornado’. Sur ce, bonne mission ».
Une trappe s’ouvrit, Clément sauta dedans en premier, puis Tom le suivit.

Arrivés sur le lieu, Clément lui expliqua brièvement ce dont il était question. Tom avait compris, bien sur. Tout se déroula sans embrouilles, car la famille n’était pas la : un sacré coup de chance. Ils rentrèrent à l’école et déposèrent l’objet. Tom remarqua qu’il y avait des tonnes d’objets de valeurs empilés les uns sur les autres, mais il n’y fit pas trop attention. Il alla se changer dans les toilettes. C’est alors qu’il entendit Lake parler avec quelqu’un.

- « Il faut qu’on parle du nouveau, dit Lake.
- En effet…ce petit m’intrigue, c’est marqué dans sa fiche qu’il n’aime pas les inégalités, il est un peu trop gentil et généreux…que des points négatifs, répondit l’autre homme.
- Que faisons-nous ?
- Attendons de voir comment les choses vont se passer.
- D’accord, et pour les objets de valeur ?
- On va tout dépenser, pour que les billets coulent à flots.

Tom avait tout entendu. En tout cas, il avait compris que l’école volait des objets pour les revendre et se faire de l’argent. Quand ils furent partis, Tom sortit des toilettes et rentra chez lui.

Une fois la nuit tombée, il n’avait pas sommeil. Il était obligé de faire ce boulot sinon, il ne pourrait plus vivre tranquillement, mais il ne voulait pas non plus voler des gens pour que d’autres s’enrichissent alors qu’il fait le sale boulot. Il eu un éclair de génie et enfila vite ses vêtements de l’école, et pris un gros sac à dos.
Il partit par la fenêtre et se rendit dans l’entreprise. Il brisa une vitre et rentra, puis prit l’ascenseur.
Il arriva dans la salle des objets de valeur, puis les mit dans son sac à dos, puis repartit.

Le lendemain matin, dans une association contre la famine dans d’autres pays, les employés trouvèrent tous ces objets de valeurs avec un mot disant « Ceci est pour vous, donnez cet argent à des personnes qui le mérite mieux que nous ».
Quand Tom retourna à l’école, il remarqua qu’il y avait une caméra dans l’ascenseur. Alors il eu à peine le temps de penser ‘’Et si tout avait été filmé… ?’’ que quand les portes s’ouvrirent, il y avait une réunion dans le grand hall. Alors il s’avança, et c’était le chef qui donnait une conférence.

- « Mes chers élèves, aujourd’hui est un jour funeste, tous les objets ont été volés, nous ne pourrons pas vous payer. »

Tout le monde hua le chef.

- « En revanche, nous SAVONS qui est le coupable. Il s’est introduit ici cette nuit, mais on dirait qu’il ne savait pas qu’il y avait des caméras… »

Il regarda Tom sortir de l’ascenseur. Alors tout le monde était en train de regarder l’écran géant qui montrait la vidéo. Tout le monde se retourna et vit Tom. Ils l’attrapèrent et il ne put se défendre. On l’amena dans le bureau du chef.

- « Tsss…pourquoi nous avoir trahis ? Tu aurais pu avoir une belle vie, être bien payé, réaliser ton rêve…
- Si c’est pour le réaliser avec une bande de salopards cupides, non merci.
- Très bien, puisque tu le prend comme ça, au lieu de te tuer, nous t’infligerons plutôt une torture psychologique, histoire de te rendre compte que ce que as fait est terrible.
- Boah, vous aurez bien d’autres objets de valeurs, puisque vous ne savez faire que voler !
- Ca suffit, emmenez ce gamin et mettez-le moi dans le quartier des prisonniers. »

Tom fut emmené dans une cellule. Alors il cria, il voulait sortir, mais il ne se repentit pas, il était fier de ce qu’il avait fait.
Pendant ce temps, le chef ordonna à des agents :

- « Prévenez ses parents qu’il s’est fait renverser par une voiture, puis créez une fausse pierre tombale. Déguisez-vous en policiers ».

Ils partirent et allèrent prévenir ses parents.

Il y a des choses que l’on croit bien faire, d’autres non. Par ailleurs, si vous pensez que ce que vous avez fait est bien, alors ne revenez pas sur votre décision, même si ça peut vous coûter cher.



CHAPITRE 2 : Evasion

Cela fait plus d’un 1 an et demi pour Tom qu’il est enfermé dans sa cellule, mais il refuse de mourir dans cette prison. Le chef était venu le voir pour lui raconter tous les mensonges qu’il avait dit à sa famille et à ses amis, et Tom pensait de plus en plus que c’était une pourriture. Dès le début, il avait pensé ça, car il l’avait vu sur l’un des écrans du Q.G.
Tom a désormais 15 ans, et il s’accroche à la vie. Il s’entraîne à se battre chaque jour en pensant que ça va bientôt barder. Il a étudié tous les plans possibles, toutes les stratégies d’évasion pendant que le garde laisse la porte ouverte pour lui donner à manger. En fait, on ne peut pas dire que Tom est maltraité, mais c’est plus un prisonnier ‘’exemplaire’’ pour les autres. Le chef le garde en vie jusqu'à ce que Tom n’ait plus d’espoir de vivre. C’est pour ça qu’il a qualifié la prison de ‘’torture psychologique’’.
Pour information, son entourage avait été informé qu’il avait été soi-disant écrasé par une voiture, ce qui a faillit pousser ses parents jusqu’au suicide, et ses amis avaient un vide. Tom imaginait exactement ce qu’il ressentait, et il ne voulait pas les laisser tous tomber.
Et Clément dans tout ça ? Et bien il avait énormément progressé, on ne sait pas pourquoi, mais c’était sur et certain, il était devenu le meilleur élève de l’école, c’est-à-dire le Tornado.

Un jour, un médecin et un garde allèrent voir Tom pour voir son état de santé. Lorsqu’ils entrèrent, Tom regardait la vitre teintée au plafond. Personne ne pouvait le voir, et même si quelqu’un le voyait il ne le délivrerait pas. Le médecin entra donc en premier dans la cellule. Tom regardait toujours la vitre. Quand le médecin lui serra violement l’épaule pour se faire remarquer, il se dit que c’était le moment de mettre en pratique tous ses exercices quotidiens depuis un an. Il lui serra le poignet, puis lui fit une clef de bras, et le frappa violemment à la nuque. Le médecin tomba par terre, inanimé.
10 minutes plus tard, le garde se dit que ça prenait trop de temps de la part du médecin pour examiner Tom. A peine eut-il le temps d’entrouvrir la porte de la cellule qu’un poing lui arriva en plein dans la tête. Alors Tom sortit de sa cellule et réussit à avoir tous les gardes les uns après les autres, jusqu'à remonter dans le hall principal. Tout avait changé depuis la dernière fois qu’il avait vu ce hall, il était plus futuriste, il y avait plus de cameras, plus d’écrans, plus d’étages…et plus de personnes.
Etant habillé en bagnard, tout le monde le fixait. Alors tout le monde se lança à sa poursuite.

Tout d’un coup, tous les agents qui courraient après lui furent stoppés dans une énorme bulle rouge transparente. Tom continua à courir sans y prêter attention et se dirigea vers les escaliers, pour monter au niveau du sol, et ainsi s’enfuir des bâtiments.
Arrivé en haut, et essoufflé, Tom ne stoppa pas sa course et courut vers les portes. Il fut arrêté par un mur rougeâtre transparent qui longeait les portes de sortie. Il chercha la sortie de secours mais toutes les portes avaient ce champ de force devant elles. Il était bloqué à l’intérieur sans pouvoir sortir. Il examina le hall du rez-de-chaussée et vit qu’un escalier amenait à l’étage d’au dessus. Il poussa un soupir et monta vite. Tom trouvait ça bizarre qu’il n’y ait personne dans les bâtiments aujourd’hui, alors il pensa que ça devait être dimanche ou un jour férié, d’où les portes fermées. Mais d’où venait ce champ de force qui l’empêchait de sortir et qu’étaient devenus les agents du Q.G du sous-sol ?
En pensant à ça, il entra dans le bureau du directeur en éclatant la porte avec un coup de pied. Il n’y avait personne dans le bureau, enfin, c’est ce qu’il pensait évidemment. Le siège du bureau était retourné alors il se dit ‘’il y a quelqu’un assis sur le siège, forcément’’. Il avança jusqu’au siège, le retourna, et c’était bien le directeur qui était assis. Mais il était en train de dormir…non, il était si pâle…on aurait dit qu’il était mort, mais ce n’était pas le cas. A voir son état, il était juste drogué, et sûrement endormi à cause de ça, ou d’un médicament. Alors Tom jugea qu’il n’était pas intéressant de rester dans le bureau, puis il partit. A ce détail près, le champ de force rouge l’empêcha de passer.
Il entendu un rire, un rire familier, puis se retourna en direction d’où provenait le son. Il regarda partout, puis quelqu’un sortit d’en dessous le bureau, en riant. Il regardait Tom fixement, et réciproquement, Tom le regardait réciproquement. Il remarqua que le garçon avait les yeux rouges et les cheveux longs. Il fût surpris car ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre quelqu’un avec les yeux rouges.

Le garçon se fit connaître, c’était Clément.



CHAPITRE 3 : Combat !

Tom ouvrit les yeux en grand, il n’arrivait pas à croire que Clément était encore ici, car il l’avait complètement oublié.

« - Qu’est-ce que tu fais ici, Tom ? Tu n’étais pas censé être emprisonné ?
- Et bien non, comme tu voies, je me suis évadé. Les agents n’ont pas beaucoup progressés depuis le jour où on m’a emprisonné.
- Ce sont des nouveaux, ils leur faut un temps d’adaptation. Ils sont pires qu’une loque comme toi. Comment peuvent-ils se faire battre par un gamin.
- J’ai fêté 2 anniversaires en cellule, j’ai eu le temps de travailler très dur mes méthodes de combat. Je ne pense pas que tu soies en position de me parler comme mon supérieur.
- Tom…décidemment tu en a raté des choses en un an et des poussières
- Un an et demi. Un an et six mois. Un jour comptant 24 heures et n’ayant rien à faire durant ces journées, tu peux savoir ce que ça fait ?
- Tiens justement, en parlant de prison, ça ne t’intrigue pas que tu aies pu être capturé SI facilement et que l’enregistrement vidéo soit si vite parvenu au directeur ? »

Tom eu un moment de réflexion. Alors il fronça les sourcils.

« - C’est toi qui les a remis à cette enflure, n’est-ce pas ?
- Qui plus es, j’ai pu monter en grade grâce à toi et je t’en remercie.
- Hein ? De grade ?
- Et oui, si tu te rappelles, lors d’une réunion, le directeur avait parlé du rang ultime de l’école, le rang de ‘’Tornado’’. Et bien regarde attentivement ce badge, sur mon épaule, et dis-toi que c’est grâce à ce badge que j’ai pu faire CECI. »

Il pointa du doigt la porte d’entrée. Tom se retourna et vit le champ de force. Alors il regarda Clément et lui dit :

« - Ne me dit pas que c’est toi qui à fait ça ?! Et puis comment l’as-tu fait ? C’est ce badge qui renferme un certain pouvoir ?
- On croirait entendre un gosse raconter une histoire futuriste…Ce badge, c’est de la merde, je m’en fout complètement. C’est le grade qu’il représente qui est important. En fait, voies-tu, l’objectif des rangs n’est pas seulement d’être supérieur aux autres. Celui qui acquiert le rang de Tornado a droit a un privilège immense : les plus grands chercheurs font des expériences génétiques sur lui. En ce qui concerne mon expérience, les chercheurs ont seulement stimulés une partie de mon cerveau qui développe certains pouvoirs, des pouvoirs psychiques. Entre autre, je peux créer ce champ de force, mais aussi le déformer et le transformer en n’import quelle forme, que ce soit boule d’énergie ou épée. Les expériences faites sur les Tornado sont faites pour faire de nous des soldats ultimes, dont le but est d’amasser de l’argent
- C’est complètement ridicule, stimuler ton cerveau n’aura que des effets temporaires !
- Pas du tout ! les effets sont permanents.
- Comme quoi on en apprend tous les jours…explique moi où sont les anciens agents de l’école et ce qui s’est passé avec le directeur.
- Après un ordre du directeur, j’ai du les enfermer tous dans une salle, où Lake a déclanché un gaz toxique, qui les a tous tués.
- Mais c’est HORRIBLE, pourquoi as-tu fais ça ?!
- Ce n’était que des pions sans intérêt, c’est d’ailleurs moi qui ait proposé l’idée de les tuer. C’est comme ça : quand le Tornado est découvert, les autres agents meurent car ils ne servent plus à rien. Et pour le directeur, je l’ai drogué, car je suis plus fort que lui, je suis le plus fort de toute l’école, alors je me suis dit que je devait prendre le contrôle. Qui plus est, tu es un prisonnier de MON école, comme tu t’es évadé, je vais devoir te remettre les idées en place.
- Tu as bien changé Clément. Avant, tu étais le garçon sympa qui m’a aidé à faire ma première mission.
- Tu ne m’as jamais vraiment connu en fait.
- Peut-être bien. »

Alors Clément sourit, claqua des doigts, et une explosion venant du sous-sol se fit ressentir. Il avait fait exploser son champ de force dans le Q.G et Tom se doutait bien qu’il n’y avait aucun survivant.

« - Maintenant, c’est ton tour, Tom. Laisse toi faire bien gentiment
- Pas question, moi aussi je me suis amélioré. »

Clément commença à foncer sur Tom, mais ce dernier esquiva. Il eu bien raison de se jeter sur le côté car Clément avait matérialisé son champ de force en épée. Il les transforma en boules d’énergies et les envoya sur Tom, qui les évita aussi. Ces boules firent exploser une partie du sol, on pu voir le rez-de-chaussée en regardant à travers les planches de bois qui restaient fixées sous le sol.
Tom sauta en l’air et Clément aussi. Il lui donna un coup de poing dans l’abdomen qui fit tomber Clément à terre. Ce dernier prépara une immense boule d’énergie et l’envoya. Tom prit ses jambes à son cou, puis se jeta par la fenêtre pour ne pas être touché par l’explosion.
En dessous de lui se dressait le vide, environ 100 mètres de chute l’attendaient. Heureusement, il y avait quelques cordes fixées pour laver les carreaux. Il s’agrippa à l’une d’entre elles et descendit en rappel très rapidement pendant que le bureau explosait de partout. Il se brûlait les mains sur la corde tellement il allait vite, puis il arriva au rez-de-chaussée. Le champ de force n’était plus ici alors il ouvrit la porte en se dirigeant vers l’entrée de la société et retomba sur Clément.

« - C’est dommage, le directeur était encore dans son bureau.
- Ca te rend triste mon chou ?
- Non…comme ça personne ne pourra s’interposer à mes plans.
- Si, une. Et c’est moi. FINISSONS-EN ! cria Tom. »

Alors ils coururent l’un vers l’autre. L’un ayant une épée matérialisée dans sa main, et l’autre avec la seule force de ses poings. Clément donna un coup direct en avant avec son épée, Tom esquiva en faisant une roulade, puis se releva en lui collant un uppercut dans la mâchoire. Pour finir, il sauta légèrement en l’air, et ses talons atterrirent sur le visage de Clément avec une force incroyable. Clément était K.O et avait l’air inconscient. Le bâtiment explosa d’abord de l’intérieur des sous-sols et le souffle de l’explosion commença à se faire sentir. Tom agrippa Clément par le col de son pull et le traîna en sécurité jusqu'à la sortie. Il trouva une clef dans une poche intérieure de la veste de Clément, la prit par sécurité, puis prit son badge de ‘’Tornado’’ dans la main, et le broya.
Il partit en murmurant :

« - Si tu n’a pas été capable de battre un gamin, tu ne mérite pas le titre de Tornado. »

Alors le bâtiment explosa, à cause de l’énorme boule d’énergie de Clément. Il était hors de danger de l’explosion mais les habitants de la ville se précipitèrent à leurs fenêtres pour voir ce ‘’spectacle’’. Puis les policiers se dépêchèrent d’arriver.

Avant de rentrer chez lui pour revoir sa famille, qui le croyait mort, Tom fit un tour dans la ville, histoire de voir comment elle avait changée. Il retourna voir dans la petite ruelle où Lake l’avait abordé. Il s’assit à l’endroit même ou il avait eu la peur de sa vie. Une main se posa sur son épaule. Tom était trop fatigué pour réagir.

« - Et bien dis donc, petit, tu as réussi à détruire notre école, je ne pensais pas que ça irait jusque la, je te félicite. Mais sache que Clément ne laissera pas ça impuni, et il te détruira, comme il a détruit les autres agents. »

Tom fit une esquisse de sourire.

« - C’est ça, j’en suis conscient, dit Tom »

Il se releva, et au moment où il sortit de la ruelle, il regarda Lake, plein de poussière à cause de l’explosion

« - Même si tu m’a recruté et que j’ai acquis de la force et du courage, c’est toi qui m’a engagé la dedans et par conséquent, nous sommes ennemis. Je quitte votre école. »

Tom se dirigea vers chez lui, ouvrit la porte d’entrée, monta les escaliers, et frappa à la porte en mettant le doigt sur l’œil de bœuf. Alors Pierre ouvrit la porte.

« - Vous êtes qui ? »

Tom sourit et entra. Entré dans le salon et remarqué par sa famille, on pu entendre des cris de joie en dehors de la maison. Ce fut le meilleur jour depuis bien longtemps pour la famille de Tom. Ses parents l’embrassèrent et lui demandèrent où il était passé.

« - J’ai…été enlevé par des gens, mais j’ai réussit à m’enfuir, mais c’est fini désormais, je suis là ! »

Il murmura ensuite :

« - Enfin, pour l’instant… »



CHAPITRE 4 : Découverte.

Début juin. 6 semaines ont passés depuis les évènements de l’école Tornado. Tom a retrouvé ses amis, ses amies et sa famille. Il a reprit une scolarité normale et vit une vie normale.
Lors d’une journée bien chaude et bien ensoleillée, Tom avait fini sa journée de travail et rentra chez lui. Arrivé, sa sœur Sarah était à la maison. Elle était en train, comme d’habitude, de regarder une émission débile sentimentale à l’eau de rose, comme ‘’les feux de l’amour’’. Elle se rendit compte de la présence de Tom, éteignit la télévision et l’aborda :

« - Comment ça va aujourd’hui, frérot ? Pas trop de mal ?
- Sarah, tu n’es pas obligée d’être gentille avec moi et de t’intéresser à ce que je fais parce que j’ai été enlevé. C’est fini maintenant.
- Oui…excuse-moi, mais on a vécus un an et demi sans toi et ça a fait un vide. Alors je voudrais rattraper le temps perdu et ne plus être la petite sœur chiante de la famille.
- T’inquiètes pas. Et toi quoi de nouveau aujourd’hui ?
- Et bien, je pense que j’ai trouvé un truc à toi, mais en faisant le ménage dans ta chambre, j’ai trouvé cette CLEF sous ton lit.

Tom ouvrit grand les yeux, prit les clefs des mains de sa sœur et alla dans sa chambre en lui disant « Merci, retourne voir ton film, maintenant ». C’était la clef qu’il avait prit à Clément lors de son combat contre lui. Ca devait être important pour que Clément la garde sur lui mais Tom avait complètement oublié qu’il lui avait prit. Il pensa tout de suite à ce que la clef pouvait être pour ouvrir une porte dans l’école.

« - Dans ce cas, pourquoi avoir gardé une clef après avoir détruit l’école... ? »

Le problème, c’est que le site de l’explosion était gardé par la police pour étudier les faits et pourquoi l’entreprise Quarters avait explosée. Il décida d’aller voir comment se faisait la garde du site pendant la nuit.
La nuit tombée, il sortit de sa chambre, puis ouvrit la porte d’entrée.

« - Ou vas-tu ? »

Tom se crispa, puis se retourna. C’était son petit frère Pierre, qui avait 9 ans maintenant.

« - Salut p’tit frère. Tu dors pas encore ?
- J’ai fait un cauchemar, je voulais voir papa et maman.
- Et bien va les voir, je suis sûr qu’ils feront tout pour chasser ce maudit cauchemar.
- Et je vais leur dire que tu es sorti dehors. »

Tom referma la porte et soupira.

« - Ca te va si tu viens avec moi, alors ?
- Ca fait longtemps que tu m’a pas accompagné à l’école alors tu veux t’excuser ?
- Heu. En quelques sortes. Mets tes chaussures et ne fait pas de bruit. »

Ils sortirent en silence et Pierre dévala l’escalier, tout excité. Tom lui fit signe de se calmer. Une fois en dehors de l’immeuble, ils marchèrent dans la rue en direction de l’ex-école.

« - On va où, grand frère ?
- Ben on va faire un tour.
- Ou ça ?
- Heu…je sais pas moi, pourquoi pas, par le plus GRAND des hasards la ou l’éco…l’entreprise à explosé ? »

Une fois arrivé à un angle de rue, Tom s’arrêta et passa discrètement sa tête pour voir si il n’y avait aucun policier dans les parages. Il n’y avait aucune surveillance. Il s’agenouilla face à Pierre et lui dit de rester ici pendant 5 minutes. Il accepta et Tom prit la direction de l’école. Pierre ne resta pas en place et décida de le suivre discrètement. Tom arriva devant les débris qu’avait causé l’explosion, puis sortit une lampe de poche de sa veste pour mieux voir.
Parmi les débris, il aperçu une trappe sur le sol. Alors il sortit sa clef. ‘’Et si ça allait la… ?’’ pensa-il.
La clef rentra parfaitement dans la serrure de la trappe, qui s’ouvrit. Pierre qui était derrière Tom avait tout vu. Ce dernier le vit en train d’essayer de se cacher. Alors il fronça les sourcils et dit :

« - Pierre, je t’avais dit de rester là-bas !
- Mais grand frère, je voulais savoir ce que tu faisais…

Tom ordonna donc à Pierre de rester là où il était, et que si il venait, il dirait tout aux parents. Il lui dit aussi que si il le suivait, il dirait aux parents que Pierre fumait en cachette et achetait de la drogue.
Il s’engagea dans la trappe et tomba sur un petit couloir qui amenait à une salle ‘’secrète’’. Il ouvrit la porte de la salle et découvrit que c’était un laboratoire. Il y avait pleins de petits gadgets faits exprès pour les missions des agents. Sur une table, il observa une sorte d’anneau puis lu une description de ce gadget, à côté.

‘’Bracelet Inflammable. Ce bracelet n’est pas un bracelet ordinaire, il est doté d’un système très ingénieux et très simple. A l’intérieur du bracelet se trouve une réserve d’huile inflammable. En soulevant le faux diamant en haut du bracelet, il y a deux boutons. Un pour projeter l’huile et l’autre pour allumer un petit briquet incorporé à l’intérieur. En lançant l’huile sur quelque chose et en allumant le briquet, il suffit d’envoyer le briquet sur cette chose pour qu’elle s’enflamme. ATTENTION : Un coup ou un choc violent dans ce bracelet provoquera une petite explosion. Projet abandonné’’.

Tom prit l’anneau et continua de regarder ce qu’il y avait d’autre sur la table. Il y avait un objet dissimulé sous un drap. Il le souleva et découvrit des chaussures. Il y avait une description détaillée à côté :

‘’Renouveler Air (prononcer « Renouvéleur »). Ces chaussures sont dotées d’un système permettant de consommer du CO2 et de rejeter de l’O2. Nous avons crée cet objet dans le but d’amadouer les associations écologiques mais nous n’avons pas terminés à temps, mais nous l’avons continués. Ces chaussures étaient en fait un moyen de voler dans les airs tout en respectant l’environnement. Ces chaussures sont faites dans un acier très solide, ce qui les protège des coups, mais c’est aussi un acier très léger qui permet un déplacement rapide dans les airs. On peut régler l’intérieur des chaussures selon sa pointure.’’

Tom enfila ces chaussures. Puis il vit une porte fermée dans le fond de la salle. Il se dirigea vers elle et la seule clef qui pouvait l’ouvrir était une carte. Il laissa tomber et sortit du laboratoire. Pierre l’attendait à la surface. Tom sortit de la trappe et la referma avec la clef. Pierre le regarda.

« - On rentre ? Je suis fatigué, grand frère.
- Oui, on y va.
- Qu’est-ce que tu faisais ?
- Je vais te montrer un nouveau truc, mais tu ne dis rien à personne, d’accord ?
- Promis ! »

Tom prit Pierre dans ses bras et commença à se lever dans les airs. ‘’Incroyable !’’ se dit-il. Pierre s’était déjà endormi, Tom n’avait donc rien à craindre.
Ils arrivèrent par le balcon en volant, et la fenêtre était ouverte. Tout le monde était en train de dormir et Tom déposa Pierre dans son lit. Il lui fit un sourire, et se redirigea vers le balcon. Il sauta du balcon et partit faire un tour avec l’Air Renouveler. Il sentait cette sensation de voler et était heureux. Grâce à ça, il pourrait mieux se défendre au cas où Clément ou Lake vienne l’attaquer un jour. Il se sentait près à tout affronter. Se sentant fatigué, il se redirigea chez lui, puis s’endormit dans sa chambre.


Bientôt le chapitre 5 en ligne, si vous aimez.

Image
Haut
Profil  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Space Pilot 3K template by Jakob Persson
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB