* FAQ  * Rechercher  * @Gimlao  * Mumble
 * Connexion
Nous sommes actuellement le Mar 24 Oct 2017 13:14:59
  Consulter les messages sans réponse
Consulter les sujets actifs



Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : Mar 12 Avr 2005 17:33:02    Sujet du message : [Sprite Comic] Réussir vos Sprite comics : conseils de base
Avatar de l’utilisateur
2 Étoiles du Temps

Message(s) : 248
Inscription : 31 Déc 2004
Localisation : Poitiers et ses Alentours

Ceci est un petit sujet afin de vous présenter les méthodes de base de l'élaboration d'un Hoax ou d'un Sprite Comic, surtout au niveau du fond; le tout est présenté sous formes de petits points pratiques plus facile à parcourir, j'ai également pris soin de mettre en italique les mots importants.

Garder à l'esprit que ce ne sont là que des ouvertures, des directions conseillées mais que cela ne fait pas office d'encyclopédie stricte ou de parole d'évangile: la pratique, l'expérience offrent des dons et des habitudes qu'il faut nécessairement acquérir et qu'on ne peut apprendre autrement. A noter également que ce sujet est évolutif, et que je pourrai rajouter des détails au fur et à mesure.

Enfin, peu ou pas de place pour la technique "pure" (rippage de sprites, corrections ou ajouts d'éléments sur les-dits sprites, etc.) mais plutôt des parties consacrées à la technique douce pour commencer en douceur. Bonne lecture, et merci de faire part de vos remarques sur tout ceci.

Astuces de Bases

1° L'intrigue

    -Surtout, il ne faut pas les développer à outrance; une intrigue première est déjà largement dure à écrire sans en juxtaposer deux ou trois. Généralement, je travaille à deux niveaux: un synopsis, et une découpe détaillée comme suit:

      -Synopsis: Où on va? Goscinny faisait un synopsis ainsi: un paragraphe pour chaque planche avec début et fin de chaque planche. Charlier était un feuilletoniste de l'extrème qui écrivait au fur et à mesure, mais il savait toujours où il voulait en venir. Le synopsis doit inclure les éléments importants de l'histoire/de la planche et l'orientation globale de l'histoire/de la planche.

      -Découpe: Ce type d'Hoax a un avantage, on travaille souvent avec les mêmes cases, de la même taille, c'est idéal pour se faire la main; autant commencer avec une découpe stricte ainsi plutôt qu'avec une découpe plus dynamique qu'on ne saura maîtriser.
    -Même la plus simple des planches doit comprendre intro-corps-conclusion, avec toujours:

      -Intro: où on en est, quel est le problème?

      -Corps: Comment résoudre le problème? On commence à le résoudre.

      -Conclusion: Résolution, mise en perspective ou pose d'un nouveau problème. Dans ce dernier cas, cela offre un suspense en fin de page, ce qui est excellent pour les histoires à suivre, mais à éviter pour les sktechs courts, bien sûr.

2° Technique globale

A: Décors

    -Pour ce qui est des décors, leur choix est bien sûr judicieux; il faut qu'il y ait assez d'éléments pour:

      -définir l'espace où vont évoluer les personnages sans ambiguïté

      -définir l'environnement dans lequel on se trouve (villes, campagnes, montagnes, etc) sans noyer les personnages dans un flot ininterrompu de détails.
    -Je ne suis pas fan du changement de décor à outrance, préférant appliquer l'unité de lieu du théâtre classique pour une meilleure compréhension globale, mais on pourra définir un environnement unique (une ville, par exemple) et offrir plusieurs décors pour l'environnement (ruelle, bâtiment, etc.) pour permettre une progression linéaire de l'histoire.

    -Surtout, éviter de changer de décor trop rapidement si un effet absurde ou comique n'est pas recherché; c'est inutile et ça perturbe le sens de lecture; une bonne histoire pourrait même jouer autour de seulement trois ou quatre environnements. si on prend Gaston Lagaffe, ça tourne en général entre le sixième étage de la rédaction et la rue, rien de plus, rien de moins.

B: Elements d'intéraction (portes, objets, etc.)

    -On a deux écoles:

      -La première va inclure directement les objets dans les décors, comme par exemple une machine à café; de fait on ne peut pas prévoir de manière formelle une future interaction. On utilisera ce point pour tout ce qui est portes, etc.

      -La seconde va poser les objets et les détâcher du décor; là, il va paraître évident d'une manière immédiate qu'il y aura interaction.
    -Pour illustrer, si nous prenons "Les Simpson", décors et objets sont dessinés de la même manière, on ne peut pas deviner l'interaction; dans les autres DA, nous avons le décor, et les objets posés dessus, et on voit arriver le tout; donc à choisir selon l'effet escompté.

C: Personnages et Dynamique de la Case

    -Généralement, on a droit qu'à un seul type d'angle de vue dans ces hoaxs, contrairement à la BD qui s'apparente sur ce point au cinéma, ça fait un tracas de moins, mais nuit à certains effets. Il faudra donc de manière ponctuelle pour occasionner une brisure inclure des gros plans (cf: le visage de Link dans une de mes bandes avec Kekun) ou autres surprises (panoramique...) Toutefois, une vue en 2D sera préconisé.

    -Il faut veiller à bien répartir les personnages dans l'espace: s'ils sont destinés à parler ou à ne pas bouger pendant une ou deux cases, autant les étaler un peu sur la case et non pas les mettre dans un seul coin, cela facilitera la lecture.

D: Dialogues

    -Règle d'or: Sens de lecture: On lit de gauche à droite et de haut en bas.

      -Si on veut faire parler en premier un personnage à droite et en second un personnage à gauche, on met la première bulle en haut, la seconde en bas. Ca évite de numéroter les bulles ou des faux-sens, ce qu'il faut éviter à tout prix.

      -On peut à la rigueur (Morris l'a souvent fait) indiquer le sens de lecture des cases, mais il ne doit jamais y avoir de problèmes sur les bulles.
    -Au maximum, centrer le texte dans les bulles et fonctionner comme on peut par groupes lexicaux; ainsi, on préfèrera écrire: "Je suis allé / à la foire", plutôt que: "Je suis allé à la / foire." pour faciliter la lecture.

    -Niveau typographie, on ne peut faire l'impasse ni sur les ponctuations, ni sur les majuscules. A éviter dans les bulles: les points-virgules. S'il y en a un, c'est que la bulle est trop grosse.

    -En règle générale, c'est une bulle = une idée; ne jamais apporter trop d'informations d'un bloc. Si le héros apprend que sa mère est morte après son accident de voiture et qu'on essaie de le poignarder dans le même temps, ça fait beaucoup. Il faut donc revoir son intrigue si on ne peut faire autrement; on distille... il ne faut pas bousculer le lecteur.

    -Tout ce qui est faute d'orthographe est à éviter bien sûr, et il faut bien différencier narration et dialogue; on peut jouer:

      -Sur un dialogue simple (une idée => réponse, pose de problèmes => réponse, etc...)

      -Sur la stychomitie, c'est à dire des répliques au tac-au-tac. Généralement, pour ce dernier point, ça sera un effet comique dans une case; un gus énumère une liste, et l'autre lui répond au fur et à mesure: "Mon boulot ?" "T'es viré" "Mes valises ?" "Embarqués" "Mon chat ?" "Vacciné", etc.
    -Surtout, le maître mot est rythme; il faut que ça coule, que ça se laisse lire. Comme on ne jouera pas sur la découpe des cases, il faut que ce soit les dialogues qui s'en chargent Ca se sent en lisant; si en lisant, on voit des longueurs, que l'on s'ennuie, c'est que l'on n'a pas fait les bons choix; il faut donc revoir la découpe des dialogues.

    -On pourra juste évoquer les silences, (je suis friand de ce genre de gag), et bien sûr la réplique qui fait mouche, les calembours, etc. Mais ça, ça ne s'apprend pas, il faut lire les classiques; Goscinny, Franquin, Greg sont des maîtres en la matière. Si on est plus tenté par la farce, Edika reste le must.


3° Annexes

    -Pour ceux que la découpe intéresse, qu'ils aillent se relire Charlier, que ce soit Buck Danny, le Démon des Caraïbes, les Chevaliers du Ciel ou Blueberry, on a du texte, un scénario béton, et ça se déguste comme du petit lait.

    -Encore une fois, on ne trouvera pas de recette miracle; il faut tenter, écrire encore et encore. Les idées, ça va, ça vient. Et c'est en pratiquant qu'on acquiert certaines astuces.


Voilà ce qu'on peut dire là-dessus. Bon courage, et n'hésitez pas à poser des questions si des passages ne vous semble pas bien clair.

"Indépendance toujours, Neutralité jamais"
Haut
Profil  
Message Publié : Dim 02 Avr 2006 22:37:01    Sujet du message :
Avatar de l’utilisateur
Support technique

Message(s) : 3064
Inscription : 31 Déc 2004
Âge : 36
Localisation : Kirisame Magic Shop

Ce topic avait été effacé sans aucune raison apparente et je ne m'en suis aperçu "que maintenant".

J'ignore pourquoi ce topic fort utile a été effacé comme ça (rien à avoir avec l'incident récent), toujours est-il qu'il est à nouveau ici et que vous ne pourrez plus le rater. :P

C'est là qu'on me trouve maintenant.
Haut
Profil  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Space Pilot 3K template by Jakob Persson
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB